Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK  |  STUDIO

Commentaires (2)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

1988 Volume 1
1990 Volume 3
 

- Style + Membre : Bob Dylan , George Harrison , Tom Petty & The Heartbreakers , Roy Orbison , Electric Light Orchestra

The TRAVELING WILBURYS - Volume 1 (1988)
Par BAYOU le 16 Octobre 2017          Consultée 705 fois

C’est quasiment un conte de fée moderne, le genre de trucs qui ne peut arriver que dans les feuilletons à l’eau de rose. Et pourtant, un beau jour de 1988, George HARRISON, ex-BEATLES de son état, demande à Bob DYLAN, futur prix Nobel, d’utiliser son studio de Malibu pour enregistrer une chanson « Handle with Care » qui doit être en face B de son 45 tours « This Is Love », extrait de son album solo Cloud Nine. Il vient de déjeuner avec Roy ORBISON surnommé « The Big O », une légende du rock’n’roll et Jeff Lynne leader d’ELECTRIC LIGHT ORCHESTRA qui s’est recyclé comme producteur. George a oublié sa guitare chez Tom PETTY, du coup, en allant la récupérer, il emmène le leader des Heartbreakers au studio.

Tout ce beau monde enregistre la chanson, qui est vraiment trop bonne pour être utilisée en B side. Aussi elle devient la première piste de l’album des TRAVELING WILBURYS, un groupe composé de Otis Wilbury(Jeff) Nelson Wilbury (George) Charlie T. Junior (Tom) Lefty Wilbury (Roy) Lucky Wilbury (Bob). Les musiciens se présentent comme des demi-frères de la même famille Wilbury et enregistrent en dix jours un album chez Dave STEWART. Des copains arrivent pour compléter le casting : Jim Keltner : batterie, Jim Horn : saxophones, Ray Cooper : percussions et Ian Wallace : batterie sur « Handle with Care ». Comme les lascars ont le sens du marketing, ils balancent une vidéo sur MTV sans dévoiler leurs identités. Clairement, le titre qui cartonne, le meilleur de l’album, est « Handle With Care » avec une instrumentation proche des Heartbreakers et bien sûr des BEATLES.

Cela paraît évident, mais sont quand même réunis dans un même studio des gaillards capables de torcher des hits à la pelle quasiment sans y penser. Et puis, à la fin, il nous balance un « End Of The Line », histoire juste de prouver que le morceau d’ouverture n’est pas un accident. Et le Zim avec son « Dirty World » montre qu’il n’a pas fait ses fonds de tiroirs. « Not Alone Any More” est aussi un sacré morceau, avec Roy ORBISON particulièrement tranchant, bref c’est du grand art comme le refrain de « Tweeter And The Monkey Man” avec des petits airs de “Wheels of Fire”. C’est DYLAN avec sa voix caractéristique en lead-vocal et il nous fait du SPRINGSTEEN mieux que le Boss.

Un album de superbes chansons, sans prise de tête, avec une bande de copains qui ont laissé leurs égos sur le trottoir, pour se faire, nous faire plaisir. L’album sort le 18 octobre et cartonne partout sauf en France. Le groupe ne donnera aucun concert.

A lire aussi en ROCK par BAYOU :


John FOGERTY
Wrote A Song For Everyone (2013)
John for ever




Bob SEGER
Live Bullet (1976)
Live from Motorcity


Marquez et partagez





 
   BAYOU

 
  N/A



- Lefty Wilbury (roy orbison )
- Clayton Wilbury (jeff lynne )
- Spike Wilbury (george harrison )
- Boo Wilbury (bob dylan )
- Muddy Wilbury (tom petty )
- Jim Keltner (batterie, percussions)
- Jim Horn (saxophones)
- Ray Cooper (percussions)


1. Handle With Care
2. Dirty World
3. Rattled
4. Last Night
5. Not Alone Any More
6. Congratulations
7. Heading For The Light
8. Margarita
9. Tweeter And The Monkey Man
10. End Of The Line



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod