Recherche avancée       Liste groupes



      
VARIETE INTERNATIONALE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

2017 Bloom

Nell BRYDEN - Bloom (2017)
Par BAKER le 16 Octobre 2017          Consultée 380 fois

Le classiscisme a du bon. Une belle voix soul et assurée, des instrumentistes aux petits soins, une flopée de bons titres, et elle est pas belle la vie ? Continuant son petit bout de chemin malgré les aléas que la vie a placés devant elle, Nell BRYDEN mise sur son authenticité pour délivrer un des meilleurs albums de l’année. Varié, parfois touchant mais (presque) jamais larmoyant, dôté d’une production contemporaine mais pas excessivement, BLOOM fait penser à Joan ARMATRADING, à Alison MOYET, à Joe JACKSON, à Marc COHN, selon les ambiances, les humeurs. Et son écoute est un réel moment de plaisir.

"In The Morning" est une parfaite introduction. On sait immédiatement à qui on a affaire : une chanteuse qui fait passer la mélodie, les arrangements et le flow de la musique avant son petit égo. Elle a des choses à raconter (parfois trop comme sur "Holes In My Shoes" qui est la seule chanson de l’album n’arrivant pas à se trouver une identité), elle a des capacités vocales sobres mais parfois impressionnantes ("My House" est sauvée par la piste de voix à elle seule), et surtout elle sait écrire des chansons prenantes et accrocheuses. Ce final, alors qu’on n’en est qu’au premier titre : on dirait du COLDPLAY, mais en bien ! Et paf !

Sur "What Is It", elle fait son ADELE, en mieux. "Lie To You" ? Plus moderne que les autres, elle évoque IMAGINE DRAGONS, modèle mature. Et avec une vraie identité partout où elle se balade. Avec un L, celles avec deux étant quant à L (NDLR : .....) juste parfaites, épurées et douces mais solides comme il faut. "Barcelona" est printanière, bien plus que sous les 15 tonnes de libertinage poussif d’un Woody Allen. "Dared" est une VRAIE chanson pop, vous vous souvenez, comme ça existait dans les années 80, quand pop signifiait populaire, et pas l’imitation du bruit habituel d’un Ed SHEERAN avant la chasse.

Douée, la dame sait également être plus prosaïquement efficace. Il n’y a qu’à voir "Never Too Late" : elle sait parfaitement quand couper et reprendre les choeurs, en euh... c’est quoi déjà le féminin de vieux renard ? (NDLR : Ben vieille renarde, constipé du comprenoir !). Agrémenté de petits détails croquignolets (la 12 cordes de la magnifique "Feels So Good To Cry") ou destabilisants (le piano de "City Rose" qui n’est pas accordé en 440), dôté d’un tracklisting qui coule tout seul, BLOOM est une pâtisserie délicieuse mais ni trop grasse ni trop sucrée, juste ce qu’il faut. Un bel album d’une belle âme.

A lire aussi en VARIETE INTERNATIONALE :


ZUCCHERO
Chocabeck (2010)
Une bien bonne douceur




RUMER
Seasons Of My Soul (2011)
L'album "smooth" de l'année


Marquez et partagez







 
   BAKER

 
  N/A



- Nell Bryden (chant, guitares)
- Jamie Mccredie (guitares)
- Geoff Holroyde (batterie)
- Jack Stevens (basse)
- Sam Swallow (claviers)
- Gavin Goldberg (claviers, guitares, prog)
- Andy Wright (claviers, guitares, prog)
- Bobby Hamrick (guitares)
- Aaron Espe (choeurs)


1. In The Morning
2. Barcelona’s Gone
3. Lie To You
4. Though I Was Meant For You
5. Feels So Good To Cry
6. What Is It You Want
7. My House
8. Gunshot Grey
9. Dared The World And Won
10. Never Too Late
11. Holes In My Shoes
12. City Rose
13. The Olive Tree



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod