Recherche avancée       Liste groupes



      
PUNK-POP  |  STUDIO

Commentaires (5)
Parallhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

1989 The Offspring
1992 Ignition
1994 Smash
1997 Ixnay On The Hombre
1998 Americana
2000 Conspiracy Of One
2003 Splinter

The OFFSPRING - Americana (1998)
Par MR. AMEFORGEE le 11 Septembre 2006          Consultée 5113 fois

Avec Americana, Offspring amorce sa descente au pays de la pop afin de remonter dans les charts. Alors certes, le groupe garde la recette désormais éprouvée, batterie puissante et grosses guitares, mais en aseptise la sauce, autant au niveau de la production que des mélodies, le tout assaisonné d’un esprit déconne qui emballe les pacemakers et colle aux appareils dentaires.

Ce serait mentir que d’affirmer en bloc que je déteste. Mon regard serait fuyant, s’attarderait sur une fissure qui court le long du plafond, mais l’on devinerait que je ne hais pas comme il se doit cet Americana. Et si je le taisais davantage, comme un secret trop profondément enfoui, il parviendrait quand même à se manifester, sous forme de stigmates physiques. Mon corps se couvrirait d’eczéma purulent, des acouphènes viendraient bruisser à mes oreilles quand j’écoute ma chaîne, et mes yeux ne cesseraient plus de ruisseler de larmes amères. Alors je le dis avant de subir de plein fouet le coup de la malédiction aztèque : j’aime bien Americana. Enfin bon, modérément quand même, parce que faut pas exagérer.

Grosso modo, la moitié de l’album est plutôt sympa, décontractée du synapse et dynamique du popotin. « Have You Ever » ou « Staring at the Sun », même si l’on prend la mesure du travail d’aseptisation qui s’est produit depuis Ixnay on the Hombre, sont plutôt accrocheurs et constituent une assez bonne entrée en matière. « Pretty Fly », estampillé single à l’époque, est complètement débile et c’est pour ça qu’on l’aime (oui, j’aime bien « Pretty Fly », un problème ? C’est mon psy qui m’a dit d’essayer d’éviter au maximum l’hypocrisie. Ah tiens, ami lecteur, tu as un gros bouton rouge sur le bout du pif). « The Kids Aren’t Allright », qui ne ressemble pas vraiment à un tube des Who presque homonyme, termine la petite séquence sympathique, notamment avec un solo de guitare aux accents presque rock’n’roll.
On pourra encore apprécier le marrant et pop « Why Don’t You Get a Job ? » qui lorgne du côté de l’ « Ob-La-Di Ob-La-Da » des Beatles, voire du « Cecilia » de Simon et Garfunkel, ou bien l’orientalisant et très lent (ce qui change !) « Pay the Man », même s’il peut paraître soporifique suivant les instants, jusqu’à ce que les guitares se décident enfin à cracher un peu de venin. Ensuite, « Walla Walla » et « The End of the Line » sont de beaux exemples de gâchis : les couplets sont particulièrement entraînants, mais les refrains apparaissent a contrario hyper lourdingues et méga lassants. Le reste verse dans l’anecdotique et l’insipidité patente, et sont des modèles du genre en terme de remplissage. Tirés du moule originel d’Offspring, les aspérités intéressantes en moins. En cherchant bien, on peut peut-être encore en éprouver quelques agréments, mais des gréements de bateau-mouche, alors.

Enfin voilà, on peut encore apprécier la musique punk-pop, tranquilou du bulbe, que nous sert le groupe, même si l’impact est considérablement moindre qu’à la grande époque, pourtant pas si lointaine. Toutefois, Offspring aurait tort de se faire du mouron : ils n’ont plus d’inspiration, et alors ? Tant que l’argent va, tout va, et commercialement parlant, cet Americana fut une réussite. A leur place, on exploiterait le filon de la même manière. Que les Kids soient allright, c’est le plus important, en fin de compte.

A lire aussi en PUNK-ROCK par MR. AMEFORGEE :


The SEX PISTOLS
Never Mind The Bollocks : Here's The Sex Pistols (1977)
Plus que de la musique aussi : du punk mythique

(+ 1 kro-express)



The POGUES
Red Roses For Me (1984)
"punk rock traditionnel irlandais":tous aux abris!


Marquez et partagez





 
   MR. AMEFORGEE

 
   GEGERS

 
   (2 chroniques)



- Dexter Holland (chant, guitare)
- Greg K (basse)
- Noodles (guitare, chant)
- Ron Welty (batterie)


1. Welcome
2. Have You Ever
3. Staring At The Sun
4. Pretty Fly (for A White Guy)
5. The Kids Aren't Allright
6. Feelings
7. She's Got Issues
8. Walla Walla
9. The End Of The Line
10. No Brakes
11. Why Don't You Get A Job?
12. Americana
13. Pay The Man



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod