Recherche avancée       Liste groupes



      
POP  |  E.P

L' auteur
Acheter Cet E.P
 



YUMI ZOUMA - (what's The Story) Morning Glory? (2017)
Par BAKER le 1er Novembre 2017          Consultée 244 fois

Qu’est-ce qui a pris à YUMI ZOUMA ? Manque de confiance ? Pari raté après une soirée trop arrosée ? (rigolez pas, des disques se sont déjà faits de cette façon. Demandez à TANGERINE DREAM). Voilà un des groupes les plus prometteurs en matière de dream pop notamment grâce à l’excellence de leurs compos, et après deux EP de très belle facture, on attendait l’album de la révélation... et que nous livrent-ils ? Un “tribute album” complet du célèbre chartbuster d’OASIS ! Un peu à la manière de leurs copines de MARSHEAUX avec "A BROKEN FRAME", mais là on ne parle plus de synthpop ni de new wave, mais de grosses guitares poilues avec deux frangins qui ont un tout petit peu tendance à se foutre sur la gueule après cinq litres de bière tiède et une défaite 8-1 de Manchester Utd. Il dit qu’il voit pas le rapport avec la douce rêverie ouatée des Néo-Zélandais.

Donc le pari était de transposer l’univers de “C’est quoi l’problème (Gaule matinale) ?” chez YZ. Et vous vous doutez bien que ça se fait pas tout seul avec un transcripteur audio-MIDI et deux picon-bières chez René pendant que ça traduit en mode zen. "Hello" ressemble à un tour de chauffe et vous montre exactement ce à quoi vous vous attendiez : les mélodies de Noel Gallagher montées sur synthés doucereux et rythmiques qui ne réveilleraient pas un moustique. C’est agréable. Sans plus, en fait. Et le projet va tout du long enquiller les reprises intéressantes et les navets. Parmi eux, le gros tube "Wonderwall" arrive à faire encore plus lénifiant que le chant de Liam Gallagher, ce qui est un véritable tour de force ; "She’s Electric" donne un résultat très médiocre, mais c’est normal, c’était un piège difficile à éviter ; quant au morceau-titre, chef-d’œuvre de l’album original plein de fureur et d'urgence, il est totalement vidé de sa substance ; d’ailleurs le groupe le sent vu qu’il l’a raccourci.

Au rayon des bonnes surprises, "Don’t Look Back" voit les accords du refrain complètement changés, et c’est une idée qui fonctionne. "Hey Now" en mode proxénète est la seule chanson supérieure à son original, avec son côté lancinant et sa guitare ouvre-braguette à la George BENSON. Le premier “Untitled” est réussi car ils ont trouvé comment en faire... quelque chose de tangible (le second n’aura pas cet honneur). Plus courte mais surtout plus rapide et dépouillée, "Champagne Supernova" est plus agréable que prévu. Mais surtout, "Some Might Say", elle, sonne carrément comme une vraie chanson de YUMI ZOUMA, et c’est là que le bât blesse : ce petit EP se laisse écouter gentiment car il est douceâtre au possible, ouaté comme on aime, et ils savent toujours autant manier les ambiances et la rêverie, mais on aurait préféré de nouvelles chansons, plus adaptées à leur univers onirique d’albâtre luminescent. Ouh là, je déraille là. René ! Un picon !

A lire aussi en POP par BAKER :


Sally OLDFIELD
The Enchanted Way (2018)
On vous donne une seconde chance




MAGNA CARTA CARTEL
Good Morning Restrained (2009)
Le spectre du fantôme !


Marquez et partagez





 
   BAKER

 
  N/A



- Non Disponible


1. Hello
2. Roll With It
3. Wonderwall
4. Don’t Look Back In Anger
5. Hey Now !
6. Untitled
7. Some Might Say
8. Cast No Shadow
9. She’s Electric
10. Morning Glory
11. Untitled Ii
12. Champagne Supernova



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod