Recherche avancée       Liste groupes



      
MUSIQUE ELECTRONIQUE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

1998 Electric
2003 Dodeka
 

- Style : Biosphere / Deathprod

Arne NORDHEIM - Electric (1998)
Par TARTE le 16 Novembre 2017          Consultée 690 fois

En 1998, le label Rune Grammofon publia un étrange objet (il faut le dire : c’est le genre de la maison). Une couleur orange électrisante, des sphères sombres qui semblent se diluer, s’altérer, se corrompre dans cette énergie mystérieuse. Il s’agit d’une compilation de certains travaux d’Arne Nordheim, compositeur norvégien qui servait autant dans la musique orchestrale, de chambre ou pour chœurs que dans la musique électroacoustique. Aussi, il composa entre 1968 et 1996 sept pièces électroniques de longueurs inégales et dont cinq, sélectionnées pour le présent disque, se concentrent sur sa période 1969-1970.
La musique électronique est une bien étrange créature. Si aujourd’hui elle épouse les formes les plus conventionnelle, il fut un temps où elle en prenait le parfait contrepied. Objet polymorphe qui s’illustrera sous la forme de musique électro acoustique, bruitiste ou avant-garde, la bête passa par autant de strates qu’il y eut d’artistes. L’heure n’était pas à l’exploitation de conventions musicales, il s’agissait plutôt d’évoluer, d’inventer, de renouveler et une partie du travail imposait indubitablement de détruire, pulvériser, anéantir.

C’est ce en quoi consiste l’œuvre électronique de Nordheim. Mieux vaut laisser là toutes conceptions bien établies et s’armer lourdement, car il est fort à parier qu’entrer dans cette chose ne se fera pas sans heurts.

ELECTRIC est un chemin de traverse brumeux et glaçant, une épreuve quasi mystique. Cinq parties proposant des tableaux aux textures aussi variées qu’inattendues. Bruits abrasifs, chocs métalliques, échos inquiétants, nappes sourdes et persistantes, les sons grouillent dans tous les recoins du disque et s’immiscent, se faufilent au fond de vos oreilles pour y pondre Dieu-sait-quoi. Nordheim entretient en permanence une ambiguïté entre sons préenregistrés et entièrement artificiels, si bien que les deux semblent fusionner et donner naissance à quelque-chose de nouveau. Marimbas et vibraphones côtoient des entités inconnues et difformes. On déambule dans la vallée dérangeante. Dans la lignée de Pierre Schaeffer, on pourrait considérer ELECTRIC comme un digne descendant de la musique concrète. Mais là où Nordheim se différencie, c’est avec une certaine cohérence dans les atmosphères qu’il tisse et qui lui évitent l’effet « patchwork » souvent déconcertant. Un langage industriel, des interférences, des gouttes d’eau synthétiques et ces échos lointains, toujours. L’album est ardu ; on s’en serait douté, mais il n’est pourtant pas totalement autiste et c’est là que l’ordre des compositions est primordial. Confrontant d’abord l’auditeur à des nappes qui, aussi minimalistes fussent-elles, servent d’appui ; mais qui, peu à peu, se dissipent comme un cachet d’aspirine. La musique se fractionne, se désagrège dans un crépitement et, avec elle, tout ce qui l’entoure. Mais au milieu de ces lieux désincarnés, de véritables merveilles sonores, aussi géniales qu’elles paraissent désuètes, une richesse qui tient au miracle faisant s’intriquer la mécanique, la biologie et l’énergie. ELECTRIC ne va pas chercher à vous atteindre en usant d’un quelconque langage musical, il touchera directement à vos nerfs et s’amusera à faire des nœuds avec. Un paysage mental froid et inhospitalier, une zone d’inconfort permanent qui, au final, devient aussi fascinante qu’elle vous paraîtra repoussante.

ELECTRIC influencera significativement la musique électronique et d’autant plus dans le pays natal de Nordheim. Rassurons-nous donc, le monstre a une belle et longue descendance qui perpétuera la tradition et qui, pour certains, saura s’en extirper pour évoluer, encore.

A lire aussi en MUSIQUE ELECTRONIQUE par TARTE :


TANGERINE DREAM
Zeit (1972)
La métaphysique du son.

(+ 2 kros-express)



DISASTERPEACE
Fez Ost (2012)
Diderot & Maurice Merleau-Ponty


Marquez et partagez





 
   TARTE

 
  N/A



- Arn Nordheim (tout)


1. Solitaire
2. Pace
3. Warszawa
4. Polypoly
5. Colorazione



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod