Recherche avancée       Liste groupes



      
MUSIQUE ELECTRONIQUE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

1998 Electric
2003 Dodeka

Arne NORDHEIM - Dodeka (2003)
Par TARTE le 28 Novembre 2017          Consultée 186 fois

Second disque publié chez Rune Grammofon réunissant les travaux électroniques de Arne NORHEIM, DODEKA se présente comme un bouquet de 12 variations composées entre 1969 et 1979 et jamais publiées jusqu’alors. Ces fragments se situent dans la lignée des travaux réunis sur ELECTRIC, aspirine à prévoir, donc.

DODEKA va peut-être plus loin qu’ELECTRIC dans la désincarnation de la musique. Et pour cause, son titre renvoie immédiatement à la musique dodécaphonique, la parenté est toute faite. La musique dodécaphonique est une technique mise au point par Arnold Schönberg et qui donne à chaque note de la gamme chromatique une importance strictement égale. Le résultat s’émancipe ainsi des carcans culturels qui stipulaient qu’une quinte était harmonieuse, alors qu’un intervalle diminué, non. Résultat : plus d’accords, plus d’harmonies, plus de rythmes. Mais là où, appliquée à des instruments que l’on dira « classiques » la dodécaphonie paraît désuète, elle prend une autre tournure lorsque les instruments eux-mêmes se dématérialisent.

DODEKA, c’est des bris de verre, de métal, de carton, de cuivre, de béton, éparpillés par terre. Marcher dessus est une expérience tantôt inconfortable, tantôt déstabilisante, tantôt anodine. La suite déconstruite de notes irrégulières devient très vite rébarbative, mais requestionne la temporalité en musique : en écouter 30 secondes revient à en écouter la totalité, une œuvre uniforme sans l’être, un réseau organique de sons, un monde rhizomorphique. DODEKA, c’est la régularité du chaos.

Mais au-delà du tapis de fragments, le disque génère également un second aspect qui est celui du tout. Se construisent et s’anéantissent aussitôt des ambiances mates, profondes, des reflets lisses, des textures abruptes… Le travail de la matière sonore offre une variété subtile d’atmosphères diverses et communiquant par un langage commun, des nappes de fond, des impacts, des résonances, des sons que les mots ne peuvent même pas définir.

Il n’y a donc aucune mesure, aucune grille, aucun système qui puisse évaluer DODEKA, ce qui met votre serviteur dans de beaux draps. Aussi ai-je décidé d’aller au bout de la démarche induite ici et de déduire sa note totalement aléatoirement. Bon courage.

A lire aussi en MUSIQUE ELECTRONIQUE par TARTE :


The FLASHBULB
These Open Fields (2001)
Musique electronique




DISASTERPEACE
Fez Ost (2012)
Diderot & Maurice Merleau-Ponty


Marquez et partagez





 
   TARTE

 
  N/A



- Arne Nordheim (tout)


1. Searching
2. Hovering
3. Awaiting
4. Meeting
5. Return
6. Distance
7. Crossroad
8. Near
9. Bits
10. Calm
11. Sliding
12. Summa



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod