Recherche avancée       Liste groupes



      
POP  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

2017 Hang

FOXYGEN - Hang (2017)
Par BAKER le 6 Décembre 2017          Consultée 214 fois

C’était trop beau pour être vrai. Quand un groupe jeune comme FOXYGEN se lance à corps perdu dans la “vraie musique”, celle des années 60 et 70, avec un tel aplomb, une telle débauche de moyens, on se dit que c’est chouette, c’est génial, la relève est assurée. Sur le papier du moins. Mais dans les faits, il faut se rappeler qu’étroite est la ligne entre inspiration et roublardise. Alors, on va tout de suite être honnête et mettre les choses au point : la musique de FOXYGEN est extrêmement bien faite. Vraiment, nickel au niveau de la réalisation, de l'utilisation du studio. Ca joue carré, les arrangements sont luxueux, les chansons sont très mélodiques, très progressives, accueillantes, chaleureuses, on a l’impression d’écouter un classique des mid-70s. Voilà voilà, c’est bien fait.

C’est bien fait mais pourtant on s’emmerde, mon colonel. Pour deux raisons. La première, elle est objective et indéniable : il y a des influences, ça oui, c'est bien normal et certains d'entre vous viendront découvrir ce groupe principalement pour jouer aux 7 différences. Mais il n’y a parfois QUE ça, des influences, des emprunts. Rien que le premier titre : on a de la soul rock du CHICAGO période X/XI, du SUPERTRAMP et du George HARRISON (allez-y, je vous défie de ne pas chanter "My Sweet Lord" !). "Avalon", c’est Randy NEWMAN meets le ABBA de "Waterloo". "America" est un kouglouf fourre-tout prétentieux qui fait donc penser à du SPINAL TAP symphonique, drôle, opulent et étouffe-chrétien (NDPère Blaise : Qui a dit "c'est un passe-temps comme un autre" ?!? Je ferai un rapport au Pape !). "On Lankershim" fait dans le FLEETWOOD MAC, le dernier titre mélange les claviers de SPRINGSTEEN et les guitares de STYX. Voilà, c'était la partie "annuaire", l'inventaire. Comme vous le voyez, que du gros, que du lourd. Mais encore faut-il que ces ingrédients soient cuits dans le bon ordre et avec la cuisson adéquate.

Malheureusement, les ficelles sont trop grosses. Et la seconde raison pour laquelle on s'emmmmmnuie, c’est subjectif mais j’ai l’impression que ça tourne en rond. Le disque est super-court, et pourtant gavant. "Upon a Hill" et "Trauma" ne vont carrément nulle part et seuls les arrangements sont là pour sauver les meubles : ça ne suffit pas. Pourtant, je le répète, ce sont d’excellents musiciens, la prod est extraordinaire, la vibe studio présente, l’orchestre de "Follow The Leader" est à se pâmer, mais à chaque détour de mélodie, on sent le calcul, l’envie de trop bien faire, le cahier des charges. Dans le doute, trois ch'tites z'étoiles car il ne faut pas sous-estimer le travail colossal des arrangeurs et producteurs ; mais à mon humble avis, les vrais fans d’AOR et adult rock 70's se retourneront rapidement vers les originaux. A essayer avant achat, obligatoirement.

A lire aussi en POP par BAKER :


David BOWIE
Best-of (dvd) (2002)
A la fois archive et bonne entrée en matière.




TOOTHLESS
The Pace Of The Passing (2017)
Classique, accrocheur mais aussi subtil.


Marquez et partagez





 
   BAKER

 
  N/A



- Sam France (chant, choeurs)
- Jonathan Rado (guiatres, basse, claviers, percussions)
- Brian D'addario (guitares, basse, piano)
- Michael D'addario (percussions)
- Trey Pollard (arrangements et direction d'orchestre)
- Plus Une Trentaine De Cordes Et Cuivres


1. Follow The Leader
2. Avalon
3. Mrs. Adams
4. America
5. On Lankershim
6. Upon A Hill
7. Trauma
8. Rise Up



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod