Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : Bonfire, Scorpions, Msg, Rock Wolves
- Style + Membre : Mad Max

PHANTOM V - Play Ii Win (2017)
Par GEGERS le 6 Janvier 2018          Consultée 328 fois

Choisir de ne pas écouter un album, c'est prendre le risque de passer à côté d'une pépite potentielle. Sans aller jusqu'à l'extrémisme de tout écouter (ce qui semble physiologiquement impossible), si vous pensez comme votre serviteur que le hard rock n'a pas cessé d'exister en 1990, alors vous devez certainement laisser traîner une oreille ci et là, sur des albums que vous attendez, ou au hasard d'une découverte fortuite, en nourrissant toujours l'espoir que votre découverte va vous laisser sur le cul, bouche béé, le souffle coupé. Parfois, l'accident arrive, et vous tombez sur un album qui devient, pendant un temps au moins, partie prenante dans la bande-son de votre vie. Parfois, le plus souvent en réalité, vous réalisez une action très à la mode dans nos sociétés contemporaines toujours plus pressées : vous zappez.

Play II Win est de ces albums que l'on zappe, dans un style hard rock mélodique où les découvertes flamboyantes se font malheureusement fort rares. Le style est calibré, surexploité par des maisons de disques (au hasard, Frontiers Records) qui poussent leurs artistes à jouer la sécurité, à faire appel aux mêmes musiciens, aux mêmes producteurs, pour un résultat le plus souvent lisse et interchangeable. Il y a pourtant une âme chez PHANTOM V : on la retrouve non pas dans les mains du guitariste et producteur stakhanoviste Michael Voss (qui assure également la basse, en remplacement d'un Francis Buchholz démissionnaire qui ne manque pas à grand monde), mais bien dans la voix éraillée de Claus Lessmann. Il y a dans le chant rugueux de l'ex-BONFIRE le blues et la puissance qui permettent à ce deuxième album de PHANTOM V de s'en tirer avec les honneurs. Car pour le reste, il serait bien trompeur de dire que ce nouvel album de la formation allemande est autre chose qu'une redite de leur précédente livraison publiée l'année dernière.

Pour ce qui est de l'exaltation et de la béatitude, on repassera, donc. Pour le reste, il serait tout de même malhonnête de ne pas reconnaître qu'un effort a été fait, notamment en matière de qualité des refrains, la faiblesse principale du premier opus. Ici, l'amateur de hard rock 80's trouve matière à satisfaction, particulièrement à l'écoute de "Child Soldiers", mid-tempo antimilitariste qui n'aurait pas dépareillé sur un album de BONFIRE ou de "Reach Out", la tendre ballade finale qui conclut l'album au son d'un piano délicat.

L'accroche, élément primordial lorsqu'on navigue dans les eaux hard rock, est donc présente. Lorsque les guitares se font plus mordantes, notamment, l'efficacité est de mise. "Baptised", énergique, atteste de cette réussite relative. Tous les plans sont ultra-connus et calibrés, mais on se laisse prendre au jeu, par nostalgie plus que par réel intérêt artistique. Comme c'était déjà le cas sur le précédent album, on sent bien une certaine paresse, notamment dans la variété des tempos, qui tente de se faire passer pour du savoir-faire et de la maîtrise. Mais on n'est pas dupe. Passé quelques écoutes, les morceaux se fondent dans un tout sympathique mais globalement plat et sans réelle valeur si ce n'est celle de nous rappeler que Claus Lessmann reste un très grand chanteur.

L'arrière-goût reste sympathique. Dans un style qui a décidé que s'imposer des codes était nécessaire pour survivre, PHANTOM V propose un bon cru, à la manière de ce que les vieux briscards du hard rock savent faire. Néanmoins, si on le compare aux grands albums conçus dans un passé plus ou moins lointain par les différents membres qui constituent le groupe, il est évident que l'album ne tient pas la route. Un album "pour la collec'".

A lire aussi en HARD ROCK par GEGERS :


MAGNUM
The Visitation (2011)
Le voyage sans fin...




BLUE ÖYSTER CULT
Secret Treaties (1974)
Le dernier de la période "noir et blanc"

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez





 
   GEGERS

 
  N/A



- Claus Lessmann (chant)
- Michael Voss (guitare, basse)
- Robert Boebel (guitare, claviers)
- Axel Kruse (batterie)


1. The Change In You
2. Crossfire
3. Baptised
4. Read Your Mind
5. Play To Win
6. Child Soldiers
7. Do You Believe In Love
8. Phantom Child
9. Had Enuff
10. Shadows Dance
11. Reach Out



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod