Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : Bad Company
- Style + Membre : David Bowie

MOTT THE HOOPLE - Mott The Hoople (1969)
Par TOMTOM le 19 Janvier 2018          Consultée 1117 fois

La balade de MOTT THE HOOPLE a commencé le jour où Ian HUNTER s’est pointé avec ses lunettes de soleil. Parce qu’avant, il n’y avait pas grand chose. Un groupe qui s’appelle SILENCE mérite-t-il d’être pris au sérieux ? Probablement pas. Surtout pas avec leur look d’angliches babas-crados. Mais les mecs en voulaient. De Hereford à Hambourg, ils ont fait le circuit classique. Ils ont aussi joué en Italie. Jusqu’à ce que Mick RALPHS dégotte un entretien avec Guy Stevens.

Stevens vient de produire le premier FREE. Il est intéressé. Très. Ce qu’il entend, c’est un gros foutoir avec un gros potentiel. Ces gars-là ont besoin d’un gourou. Il est ok pour signer le groupe sur Island, à condition d’en faire ce qu’il veut : un groupe qui mélangerait DYLAN pour la voix, les ROLLING STONES pour la rythmique et PROCOL HARUM pour les claviers. Il faut donc trouver un chanteur. Virer le précédent (Stan Tippins, qui reviendra comme tour manager) et en trouver un, dixit l’annonce, « qui a de la classe et qui a la dalle ». Ce sera Ian HUNTER, un bassiste avec une femme et deux gosses.

Ian HUNTER a la dalle et il a de la classe pour cinq. Les lunettes de soleil, bien sûr. Guy STEVENS lui impose désormais de les porter jour et nuit, du lundi au dimanche. C’est aussi le producteur qui trouve le nom « Mott The Hoople », tiré d’un bouquin qu’il a lu en taule (!).

MOTT qui choisit donc d'ouvrir son premier LP avec une reprise troussée de « You Really Got Me ». Une version INSTRUMENTALE. Soit sans aucun intérêt en ouverture.

A ce stade de leur carrière, les MOTT THE HOOPLE sont des rustres. Un groupe jeune. Leur premier album comporte donc logiquement un paquet de reprises. Dont la très belle « At The Crossroads » du SIR DOUGLAS QUINTET (écrite par Doug SAHM). Mélodie, piano… et déjà CETTE VOIX. Celle d’un immense chanteur, pour le moment encore un peu linéaire. Au fait : Ian HUNTER est en grand fan de Sonny BONO. « Laugh At Me » est là pour ça. Une version plus folk que l’originale, avec orgue et envolées dylanesques. DYLAN qui est omniprésent sur « Backsliding Fearlessly », la première chanson originale de la galette.

Sinon, « At The Crossroads » et « Laugh At Me » se terminent par un joyeux foutoir. A base de cymbales qui explosent et d’ivoires qui souffrent. Parce que DYLAN, c’est marrant deux secondes mais ce gars-là fait pas du rock ’n roll, si ? En tout cas, il aurait jamais trouvé le riff de « Rock And Roll Queen ». Et c’est là que les choses sérieuses commencent. Mick Ralphs (comme les autres) n’est pas un virtuose. Mais ce riff-là, je veux dire… Tu t’en tapes de pas jouer comme HENDRIX quand tu sais pondre un truc pareil. Ian HUNTER, sur ce titre, commence à devenir arrogant. Et les autres déploient toute leur puissance garage. La rythmique Overend Watts - Buffin est déjà redoutable. Les gars deviennent tous dingues sur le titre qui clôture l’album, « Wrath And Roll », comme s’ils avaient décider de tout péter après avoir jouer le riff de « You Really Got Me » pendant une heure.

Le premier disque de MOTT THE HOOPLE est tiraillé entre influences dylanesques à moitié digérées et hard/garage mal dégrossi. Ca groove, c’est mélodieux, mais un peu bancal, quoi. Quant à « Half Moon Bay », c’est la première ballade épique de Ian HUNTER, la première d’une longue série. Introduite par « Rabbit Foot and Toby Time » (qui n’apporte pas grand chose à la cause), elle se termine par un duo piano/orgue (Verden Allen) assez renversant. Mais pas assez pour vendre des disques.

A lire aussi en ROCK par TOMTOM :


Rick DERRINGER
All American Boy (1973)
L'ami Rick.




SOUND CITY PLAYERS
Sound City - Real To Reel (2013)
McCartney, Grohl et Homme sont dans un bateau


Marquez et partagez





 
   TOMTOM

 
  N/A



- Ian Hunter (chant, piano, guitare)
- Mick Ralphs (guitare)
- Verden Allen (orgue)
- Pete 'overend' Watts (basse)
- Dale 'buffin' Griffin (batterie)


1. You Really Got Me
2. At The Crossroads
3. Laugh At Me
4. Backsliding Fearlessly
5. Rock And Roll Queen
6. Rabbit Foot And Toby Time
7. Half Moon Bay
8. Wrath And Wroll



             



1999 - 2021 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod