Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK  |  STUDIO

Commentaires (3)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

2017 Luv

LUNA SEA - Luv (2017)
Par BAKER le 5 Mai 2018          Consultée 224 fois

C'est la belleuh nuit de Noël, et comme à chaque Noël, un gros habillé en rouge avec une fausse barbe va tenter de rentrer par la cheminée. Hein ? "Papa Noël" ? Céki lui ? Mais non enfin, je parlais de Shinya, le batteur de LUNA SEA ! Tout humour pourri mis à part, il est rassurant, voire drôle, de penser qu'après s'être réunis, les membres de LUNA SEA retrouvent leur marotte de sortir des albums et donner des concerts aux alentours du 25 décembre. Comme si, au final, rien ne s'était passé. Et d'ailleurs, ce nouvel album résume bien la situation : rien n'a changé. Ou disons pas grand-chose. Les grandes heures du groupe semblent définitivement derrière lui, mais ce n'est pas pour autant que ses membres vont sortir tout et n'importe quoi.

Pas de suspens, c'est donc à un album de rock mélodique tout à fait sympathique que l'on a affaire, avec les ingrédients habituels, et notamment le fait que les membres du groupe se partagent l'écriture des morceaux. A propos d'ingrédients, il faut avouer que le titre d'ouverture est une fameuse recette à lui seul. Ce n'est pas le plus grand titre de LUNA SEA, ni même de l'album (et encore moins d'Inoran, qui pour une fois a le privilège d'ouvrir le bal), mais on retrouve TOUT ce qu'on aime dans ce groupe : les vocalises sucrées et hyper-pop de Ryuichi, des synthés discrets mais indispensables du sixième membre Daisuke Kikuchi, la guitare claire en arpèges délicats et précis d'Inoran, les glissandos de gratte électrique sursaturée de Sugizo, l'utilisation intensive des toms metalliques de Shinya et la basse de J qui ne s'arrête pas de marteler ses croches. C'est une chanson correcte, mais une carte de visite stupéfiante : "coucou nous revoilou", il n'y a pas de doute.

La suite des réjouissances montre un LUNA SEA à l'image de son album précédent A Will : une créativité parfois mal canalisée ou l'utilisation un peu systématique de facilités, n'entravant jamais le véritable plaisir qu'ils ont à jouer ensemble. On trouvera évidemment des tentatives de single (domaine privilégié de J qui cette fois s'est montré un peu décevant), ou des titres rock simples et dans le ton : "Miss Moonlight", "Limit", le très intense "Thousand Years" (où le brickwall, globalement passable, fait ici son oeuvre de destruction), le très "Lunacy 2000" "Brand New Days" sont des chansons typiques qui n'apportent pas grand-chose à l'édifice, sinon le simple plaisir d'écoute.

Non, bande de petits coquins, je sais ce qui vous intéresse : les digressions. Il y en a. Des bonnes. Et des pas bonnes. Enfin UNE pas bonne. "Ride The Beat" est une composition signée Ryuichi ET Shinya. Curieux. Curieux surtout de se mettre à deux pour ça : trip house drum'n'bass sans intérêt et déjà entendu mille fois ailleurs, on aurait plus entendu ça chez les carrières solo d'Inoran ou Sugizo, bien meilleur. On va vite se concentrer sur les petites douceurs. Bordélique mais intense et charmant, "The Luv" est le résultat d'un accouplement contre nature entre un rock presque metal, très brutal et de la new age avec chant féminin incantatoire. "So Sad" serait une ballade Ryuichesque très lambda s'il n'avait pas saupoudré le final d'un soupçon de post-rock. Chanson de fin optimiste et dotée de grosses cordes bien voyantes et bien opportunistes, "Black and Blue" est très agréable et fait parfaitement son job, une fin d'album nickel et peut-être une future fin de concert classique.

Les deux bijoux de cet album sont cependant les deux plus longues, domaine où LUNA SEA excelle. "Piece of a Broken Heart" joue la carte du faux minimalisme avec un Sugizo qui maltraite son violon comme on l'aime, et avec un leitmotiv de trois notes au piano (signé du claviériste de TOURBILLON, histoire de rester en famille) hypnotique et qui fonctionne à merveille. Enorme chanson. Quant à "Yamibi", c'est une ode à la douceur tout en retenue (ce violon suspendu dans les airs et le temps !) qui plonge dans une seconde partie pratiquement proche du black progressif, assez magnifique dans son, ses genres, et qui rappelle l'excellence de "Genesis of Mind". Comme vous le voyez, non seulement nos cinq Japonais ne sont pas aux fraises, mais ils ont encore dans leur carquois quelques flèches explosives.

Il serait cependant incongru de parler de Luv sans mentionner un cas d'école. Que penser de "Chikai Bun" ? Sinon que cette chanson est un OVNI total. Archi-culcul, ne comportant que des accords majeurs désespérants d'optimisme béat, sur un tempo de danse décérébrante avec des cloches et des orgues dégoulinants. Ce titre est de loin ce que LUNA SEA a fait se rapprochant le plus de la J-pop. Et dans le genre, le pire, c'est que c'est assez réussi. Mais est-ce encore du LUNA SEA ? Bonne question. Est-ce un indice vers une reconversion ? Question encore meilleure. Vous aimerez ou détesterez, mais vous ne resterez pas indifférent. Et pour un groupe ayant acquis une telle notoriété, ce genre de prise de risques est toujours bon signe. Allez les gars, à Noël prochain du coup, hein ? Et passez pas par la cheminée, y'a le père de Kate Beringer qui est resté coincé. D'où l'odeur.


Note finale de 3,5

A lire aussi en ROCK par BAKER :


INDOCHINE
Black City Concerts (blu-ray) (2014)
Musicalement bof, mais grosse fête.




STYX
The Mission (2017)
Un grand moment d'aor purement classique !


Marquez et partagez





 
   BAKER

 
  N/A



- Ryuichi (chant)
- Inoran (guitare)
- Sugizo (guitare, violon)
- J (basse)
- Shinya (batterie, prog)
- Daisuke Kikuchi (claviers, prog)
- Hiroaki Hamaya (claviers)
- Maki Ohguro (chant, choeurs)
- Yumi Kawamura (choeurs)
- Ikuro Fujiwara (arrangements cordes)


1. Hold You Down
2. Brand New Days
3. Chikai Bun
4. Piece Of A Broken Heart
5. The Luv
6. Miss Moonlight
7. Yamibi
8. Ride The Beat, Ride The Dream
9. Thousand Years
10. Limit
11. So Sad
12. Black And Blue



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod