Recherche avancée       Liste groupes



      
HILLBILLY NASHVILLE SOUND  |  COMPILATION

L' auteur
Acheter Cet Album
 



Hank SNOW - The Goldrush Is Over (2007)
Par LE KINGBEE le 29 Mai 2018          Consultée 145 fois

Le Canada a fourni à l’Industrie du disque américaine un paquet d’interprètes. Si on réalisait aujourd’hui un quizz, il est probable que les noms de Neil YOUNG, Leonard COHEN, Joni MITCHELL seraient cités. Avec un peu de chance, certains amateurs pourraient se laisser aller à proposer BACHMAN TURNER OVERDRIVE, The BAND ou RUSH. Mais il demeure quasi certain que Céline DION décrocherait la timbale. Si tous ces groupes ont connu de florissantes carrières et laissent (ou ont laissé) une forte empreinte de leur passage, Hank SNOW peut aujourd’hui faire figure de précurseur. Ce chanteur guitariste a pendant longtemps atteint le statut de Légende de la Country sur le territoire américain.

Natif de Nouvelle Ecosse où il voit le jour en 1914, Clarence Eugene Snow, maltraîté par son beau-père, quitte le foyer familial à douze ans pour s’embarquer dans la marine de pêche. Pour ce gamin mal-traité, la musique est une échappatoire. Après s’être essayé à l’harmonica, il se met à la guitare et se produit comme musicien itinérant. Fortement influencé par Vernon Dalhart et surtout Jimmie RODGERS auquel il voue une admiration totale, il se produit pour une radio d’Halifax sous le nom du Yodeling Ranger. Le jeune chanteur se marie avec Minnie et le couple intègre la Crazy Water Cristals, une troupe célèbre sponsorisée par une marque d’eau minérale. En 1936, Hank enregistre ses premières faces dans une église de Montréal. Evoluant ensuite sous le nom du Singer Ranger, le chanteur enregistre plus d’une centaine de faces jusqu’à la fin de la Seconde Guerre.
Si le Canadien s’était produit à plusieurs reprises chez le voisin américain entre 1942 et 48, il privilégie ses productions aux USA dès 1949. Se liant d’amitié avec Ernest Tubb, il passe au Grand Ole Opry en janvier 1950, show qui lance définitivement sa carrière américaine. Ses prestations agrémentées de shows équestres avec Pawnee, son cheval savant, font alors fureur. Excellent chanteur baryton au timbre mélodieux, il a bonne presse auprès du public avec ses costumes de cowboys à paillettes. En 1950, il décroche le pompon avec « I’m Movin’ On » qui devient Number One dans les charts pendant 44 semaines. Au fil des années, Hank SNOW devient une valeur sûre de la RCA, restant fidèle à la firme jusqu’en 1981. Auteur de 7 Numéro Un, Snow, contrairement à de nombreux artistes Hillbilly, réussit à passer les décennies avec justesse, la gestion de son image et de ses affaires ne fera jamais la Une de la presse de l’époque. Hank Snow a enregistré environ 900 titres de 1936 à 1985 dont 85 singles classés au Billboard. Sa discographie compte 45 albums studios pour un total de 140 disques dont une poignée de Live et un nombre incalculable de compilations. Au milieu des années 90, souffrant de problèmes respiratoires, il se retire de la scène et décède en décembre 1999 dans son ranch de Madison.

Compilation de 30 titres (durée 1H17 minutes), « The Goldrush Is Over » propose un excellent éventail de la carrière fifties du guitariste. Deux petites remarques s’imposent : le titre du recueil interpelle, une petite coquille s’est glissée, Gold Rush (Ruée Vers l’Or) étant deux mots séparés et bien distincts. Second constat, on peut s’étonner que le compilateur ait choisi ce morceau, loin d’être le plus remuant, pour donner son titre à ce nouveau volet de la série « Gonna Shake This Shack Tonight ». Passé ces deux observations, ce disque s’avère optimal pour tout néophyte voulant découvrir Hank Snow et plus généralement pour tout amateur de Hillbilly fifties. Le compilateur prend soin d’incorporer six des plus grands succès du chanteur tout en égrainant le disque de faces b et de titres passés inaperçus, tout au moins sur notre continent.
Si Hank Snow a exploré divers couloirs du rayon Country (Country Gospel, Yodel, cowboy song, musique hawaïenne, Nashville Sound), le compilateur prend soin de rester sur une ligne des plus cohérentes en dressant un suivi chronologique presque total. Seuls deux titres enregistrés en 1945 pour Bluebird viennent s’intercaler dans le premier tiers du disque. Si le guitariste s’est toujours montré un farouche défenseur d’un Hillbilly classique, ne tombant jamais dans la vague Rockabilly, contrairement à de nombreux péquenots utilisant des pseudos de manière à ne pas froisser leur public bien pensant, on a le droit ici à une poignée de titres plus énergiques. A tout seigneur tout honneur, « I’m Movin’ On » ouvre les hostilités. Grand classique Country, le morceau avec sa rythmique de train sera repris à toutes les sauces (Ray Charles, Elvis, Johnny Cash, Tina Turner, Taste) et deviendra prétexte à de nombreux duos souvent discutables. Chez nous autres, Eddy Mitchell l’adaptera sous le titre « En Revenant ». Autre Number One avec « The Golden Rocket » une pépite roulant entre Tonk Roll et Boogie et future reprise de Johnny Horton. « Music Makin’ Mama From Memphis » gravé en 51 fait office de proto rockab avec un solo de contrebasse slappée au milieu du disque. L’influence hawaïenne des guitares jouées à plat est évidente sur plusieurs titres: « Confused With The Blues », « Blue Ranger », « I Don’t Hurt Anymore » (un autre Numéro 1).
De par ses origines extérieures, Hank Snow ne s’est jamais rangé dans un registre prédéfini. Son interprétation de « The Reindeer Boogie » renvoie vers Arthur « Boogie » Smith, d’autres vers le Nashville Sound. Mais si cet ardent défenseur d’une Country traditionnelle s’autorisait parfois quelques pas vers le modernisme comme sa reprise de « Tangled Mind », vieux titre de Ted Daffan transformé en Teen Rock avec chœurs ou « Hula Rock » autre Rock plus léger, Hank Snow restera le représentant d’une Country classique écrémant aussi bien l’Old Time, le Boogie des Appalaches, le Nashville Sound, marque de fabrique du label RCA.

Avec son beau costume jaune vif agrémenté de motifs fleuris à paillettes, témoignage d’un autre temps, (maintenant les countrymen ont tous des chemises à carreaux, genre bûcheron), le Yodeling Ranger nous renvoie en pleine ère Hillbilly fifties. Un répertoire qui ne pourra convenir qu’aux amateurs de Country Post War.

A lire aussi en COUNTRY par LE KINGBEE :


UNCLE EARL
Waterloo, Tennessee (2007)
Super mélange de new grass et d'old time




Johnny BOND
Put Me To Bed (2007)
Classique hillbilly fifties avec harmonica.


Marquez et partagez





 
   LE KINGBEE

 
  N/A



- Hank Snow (chant, guitare )
- Jack Shook (guitare 2-4-5-7-14-16-17-18-19-20-21-22-23)
- Velma E. Williams Smith (guitare 3-6-9-11-27-30)
- Sherman Collins (guitare 12-13)
- Al Chernet (guitare 15)
- Ray Edenton (guitare 28-29)
- Chet Atkins (guitare 29)
- Hank 'sugarfoot' Garland (guitare 29)
- Harold Bradley (guitare 30)
- Joseph Hale Talbot (steel guitare 1-2-3-4-5-6-7-9-11-12-14-15-16-17-18)
- Eugene Beaudouin (steel guitare 8-10)
- Melvin Buford Gentry (steel guitare 19-20-21-22-23-28)
- Ernie Newton (contrebasse 1-3-5-6-9-11-14-15-16-19-20-21-22)
- Teddy Miller (contrebasse 8-10)
- Hillous Butrum (contrebasse 12-13)
- Charles R. Grean (contrebasse 17-18)
- Floyd 'lightnin'' Chance (contrebasse 23-26-27)
- James 'sleepy' Mcdaniels (basse 24-25)
- Joseph Zinkan (contrebasse 29)
- Bob Moore (basse 28)
- Roy Huskey Basse 30)
- Farris Coursey (batterie 27-28-29)
- H.n. Vaden (fiddle 1-2-3-4-5-6-7-9-11-12-13-14-15-16-17-18-19-)
- Robert 'chubby' Wise (fiddle 19-20-21-22-23-27)
- Marvin Hugues (orgue 16, piano 26-27-29, vibraphone 30)
- Owen Bradley (vibraphone 28)
- Hugh Gordon Stoker (chœurs 17-28)
- Anita Kerr (chœurs 26)
- Mildred Kirkham (choeurs 26-27-29-30)
- Dorothy Ann Dillard (choeurs 27-29)
- Louis Nurley (chœurs 26-27-29)
- William Wright (chœurs 26-27-29)
- Hugh Jarrett (chœurs 28)
- Neal Matthews (chœurs 28)
- Hoyt Hawkins (chœurs 28)
- Tompball Glaser (chœurs 30)
- James Glaser (chœurs 30)
- Charles Glaser (chœurs 30)


1. I'm Movin' On
2. The Rhumba Boogie
3. Unwanted Sign Upon Your Heart
4. The Golden Rocket
5. (now And Then There's) A Fool Such As I
6. The Wreck Of The Old 97
7. Confused With The Blues
8. Don't Hang Around Me Anymore
9. Ben Dewberry's Final Run
10. Blue Ranger
11. One More Ride
12. Music Makin' Mama From Memphis
13. The Goldrush Is Over
14. Lady's Man
15. I Don't Hurt Anymore
16. The Reindeer Boogie
17. Honeymoon On A Rocketship
18. Southern Cannonball
19. Can't Have You Blues
20. Conscience I'm Guilty
21. Dog Bone
22. Hula Rock
23. Loose Talk
24. Squid Jiggin' Ground
25. The New Blue Velvet Band
26. Tangled Mind
27. On A Tennessee Saturday Night
28. I'm Here To Get My Baby Out Of Jail
29. Miller's Cave
30. I've Been Everywhere



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod