Recherche avancée       Liste groupes



      
MUSIQUE CONTEMPORAINE  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Moondog

ENSEMBLE MINISYM - Moondog New Sound (2018)
Par ERWIN le 28 Mai 2018          Consultée 901 fois

L’œuvre de MOONDOG est tellement dense qu'elle pourrait servir d'écrin pour une nouvelle religion ou inaugurer l'aube d'un nouveau monde. En attendant ce jour espéré tant notre monde marche sur la tête, voilà la dernière œuvre en date en hommage et admiration au grand maître du minimalisme. Il n'y a aucun lien entre le jeune nantais Amaury Cornut et Louis Hardin. Pourtant le grand jeune homme se révèle depuis plusieurs années comme le continuateur de la pensée de MOONDOG. Il écrit la première biographie en français sur le viking de la sixième avenue, puis devient conférencier sur le sujet et écume les salles culturelles françaises pour faire partager sa passion, et enfin, il fonde l'ensemble MINISYM, totalement dévolu à l'interprétation des compositions du viking aveugle. MINISYM réunit 6 musiciens classiques et modernes, et se pose en génial interprète de l'iconique artiste. Pour un premier opus, Amaury a choisi, en accord avec ses compagnons, de reprendre un des opus « obscurs » de MOONDOG, un inconditionnel lambda aurait jeté son dévolu sur l'album éponyme de 1969, celui contenant les classiques « Bird 's lament » ou « Stamping ground ». Mais faire dans la facilité ? Amaury ? Laissez moi rire !

Nous voici donc avec une interprétation de l'album « New sound of an old instrument », qui était dévolu à l'orgue d'église, un des albums les plus hermétiques et les moins connus de l'icône viking. Même choix simple de pochette, même idée générale, mais avec un « Nouveau son » comme laisse à penser le titre de l'album.

Et effectivement, dès le titre d'ouverture « Oasis », on découvre l'ambiance dans laquelle Amaury Cornut et son ensemble MINISYM ont glissé les compositions originales de MOONDOG. Dire que les compositions sont magnifiées et en sortent transfigurées ne porte aucunement ombrage à l'oeuvre du grand viking. Le classique « Elf Dance » trouve dans cette nouvelle interprétation une seconde jeunesse. L'esprit coquin et presque enfantin de la composition est toujours là, bien en place et parfaitement respecté. « Single foot » est transcendée de la même manière. Le son et la production ont dorénavant une telle ampleur comparés à l'enregistrement de 1979 que la surprise est de taille. Comme il se doit, le contrepoint est au centre des débats sur la vivifiante « Fleur de Lys », et sur la tournoyante « Barn dance ».

Amaury est au « Dragon's teeth » et complète remarquablement les percussions d'Alexis Degrenier sur « Sand Lilly », de l'originale composition champêtre, la guitare de Charles-Henry Beneteau lui donne une identité baroque de tout premier ordre. Les canons se succèdent comme dans le cas du « Log in B » et on se dit que la magie opère, l'esprit du vénérable chien de la lune est présent. Mais l'agilité baroque dont fait preuve ce titre n'existait pas tant que ça dans les enregistrements originaux du compositeur. Les cordes de « On a floating leaf » lui donnent un look plus complet et moderne. Là où l'atmosphère liturgique et sépulcrale de l'orgue étaient un brin austère, l'orchestration d'aujourd'hui la rend onirique et plus enjouée. Mais le « Ground in D » est incroyable de puissance malgré la légèreté du propos !

Alexis Degrenier a la difficile tâche d'émuler Louis Hardin sur les percussions. Il atteint, malgré son jeune âge, un niveau remarquable qui lui permet de rendre honneur à MOONDOG de la plus belle des manières, écoutez « Frost flower », même ne disposant pas d'une Trimba ! Les autres musiciens sont tous de la même trempe, la violoniste Hélène Checco est aussi radieuse et solaire en concert que les sons qu'elle tire en studio de son instrument, ce qui permet de donner à l'ensemble une touche féminine bienvenue dans l'oeuvre de notre viking.

Un des grands projets d'Amaury est de permettre aux œuvres non encore gravées dans le microsillon de MOONDOG de voir le jour et de les offrir... au monde, tout simplement. En tant qu'admirateur inconditionnel de l'artiste aveugle, je ne peux qu'être de tout cœur avec lui et l'encourager à continuer, malgré le temps et la difficulté que cela représente. L'ensemble MINISYM est uni comme les doigts de la main pour lui prêter assistance et tout son savoir musical.

J'avais donc eu l'occasion lors d'un concert à Hyères d'entendre ce « Vercingétorix » qui se présente en forme de Marche funèbre. J'en étais resté scotché, totalement scotché. S'il existe encore des titres inconnus de cette trempe, dieu prête vie et volonté à Amaury de permettre leur retranscription pour le plus grand plaisir du monde de la musique. Ce titre est incantatoire et entouré d'une aura de mystère absolument dantesque. La musique de MOONDOG sait parfois se faire épique. Et bien là, nous touchons au sublime, pas moins ! Quelle merveille ! La puissance atteinte sur la montée finale presque psychédélique est stupéfiante ! Ce titre est en fait une variation de la « Symphonie n°28 pour les Celtes », jamais gravée du vivant de son auteur.

Je ne vois pas le moindre défaut à évoquer dans ce disque qui est à la fois un hommage à MOONDOG et une porte d'entrée dans un 21eme siècle qui verra la postérité de ce dernier revue et magnifiée par ses héritiers, de la manière la plus judicieuse. Un ensemble à suivre. Ce projet est d'une importance capitale pour tous les fans de MOONDOG. L'ensemble MINISYM va nous permettre à la fois de découvrir certaines pièces inconnues, mais aussi de redécouvrir d'autres compositions du grand homme sous un angle certainement moins austère, l'adjonction des instruments donnant à l'ensemble une identité baroque particulièrement bienvenue. Je conseille à tous les amoureux de musique de jeter une oreille attentive sur les Nantais ! Le résultat est magnifique !

A lire aussi en MUSIQUE CONTEMPORAINE par ERWIN :


MOONDOG
Moondog (1969)
Le plus grand album de tous les temps




MOONDOG
Moondog And His Friends (1953)
Le chien de la lune


Marquez et partagez







 
   ERWIN

 
  N/A



- Charles-henry Beneteau (guitares, théorbe)
- Hélène Checco (violon)
- Amaury Cornut (batterie, harmonium, dragon's teeth)
- Alexis Degrenier (batterie, vielle à roue)
- Benjamin Larry (violoncelle)
- Gwenola Morin (viola)


1. Oasis
2. Single Foot
3. On A Floating Leaf
4. Sand Lilly
5. Log In A
6. Log In E
7. Log In B
8. Frosy Fmpwer
9. Ground In D
10. Vercingétorix
11. Elf Dance
12. Fleur De Lys
13. Barn Dance



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod