Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK  |  E.P

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet E.P
 


2018 Howard I
2017 Moan

HOWARD - Howard I (2018)
Par MARCO STIVELL le 10 Juillet 2018          Consultée 151 fois

Au bout d'un an et après deux singles, "Moan" puis "Architect", HOWARD publie son premier EP éponyme, avec le même type de pochette, histoire de nous garder en terrain connu d'emblée, chose que l'on apprécie. Le visuel est une marque de fabrique de manière générale, tout comme le son, et ici, pour sûr, il y a de la personnalité.

D'ailleurs, si l'on connaît déjà fort bien "Moan" et "Architect", les réunir est tout naturel, quitte à proposer moins de nouveautés, quand on sait qu'il n'y a que quatre chansons. L'EP se révèle alors aussi efficace que frustrant, pour nos oreilles avides de créations du talentueux trio !

Deux chansons connues donc, l'excellente "Moan" pour ouvrir, et "Architect" placée à la fin. Parlons de l'intro de celle-ci, un passage magnifique où Jean-Marie Canoville plaque de grands accords finement distordue et chante superbement, sur un ton folk glorieux. On le sait depuis le départ, la musique de HOWARD a pour vocation celle d'un blues riche autant que "lourd" et avec une couleur héroïque qui s'agrémente de nostalgie.

L'intro d'"Architect" est aussi parlante que celle de "Animism", dans un style autre où l'orgue Hammond règne en seul maître. Ce son chaud et stellaire, bien loin des synthés employés pour la pop actuelle, nous permet d'admirer l'instrument joué par Raphaël Jeandenand dans son plus simple apparat, minimaliste pour employer un terme à la mode. Trois accords, trois autres, on plane, et c'est beau, c'est grand, du lyrisme à l'état pur ! Le tout saupoudré d'influences blues, religieuses sans en avoir l'air...

Ces quelques moments qui prouvent que "less is more" ne doivent pas faire oublier l'aisance d'HOWARD à fournir un bon rock lourd et lent, de préférence. "Moan" nous l'a prouvé, quoiqu'il s'agit de l'un des deux titres les plus "rapides" parmi ceux proposés ! Le deuxième, "Evil", est davantage orienté soul-rock avec des riffs qui le rapproche du courant surf/années 60 en bloc. La progression est bien marquée entre les couplets déclamés en talk-over/parlé-chanté et les refains lents où la voix est passée à la réverbération, pour renforcer l'effet démoniaque.

Il y a un ou deux solos plutôt fins et bien placés sur ce titre et le suivant, "Animism". Concernant ce dernier, passé son début, on entend un slow blues à la partition chantée de toute beauté. La nappe d'orgue qui remonte vers le deuxième refrain, ça aussi c'est excellent ! Seule la fin paraît étrange, pour mieux surprendre sans doute après un discours insistant. "Architect", enfin, donne une part plus grande aux ruptures lancées par Tom Karren à la batterie. Le ton sombre, aux frontières du doom, se savoure au-delà d'une composition un peu moins mémorable, mis à part son introduction.

"Moan" peut passer pour le single idéal, là où les autres titres semblent plus fouillés, avec des développements plus complexes. Le trio qui compose HOWARD fournit un effort à la hauteur, même si une seule moitié paraît réellement efficace en termes de composition. Pour le reste, c'est une question de son, de timbres, réunis de façon idéale pour offrir au spectateur un beau moment de rock dur mais pas seulement. Pour ça, on peut leur faire confiance, la production est parfaitement adaptée, du plus gros riff à la plus infime résonance de l'orgue. En outre, le chant est proprement excellent, de bout en bout. Il ne manque en fait qu'un peu plus de matière et d'autres hymnes aboutis.

Pour écouter : https://soundcloud.com/howardband/sets/howard-i/s-Uv2oP

A lire aussi en ROCK par MARCO STIVELL :


FLEETWOOD MAC
Bare Trees (1972)
L'apogée de danny kirwan




SAD CAFé
Fanx Ta-ra (1977)
Mélange de rock, soul, funk, prog, jazz...


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



- Tom Karren (batterie)
- Jean-marie Canoville (chant, guitares)
- Raphaël Jeandenand (orgue hammond, synthétiseur moog)


1. Moan
2. Evil
3. Animism
4. Architect



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod