Recherche avancée       Liste groupes



      
BLUES-ROCK/HARD  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


2020 Obstacle
2018 Howard I
2017 Moan

HOWARD - Obstacle (2020)
Par MARCO STIVELL le 24 Mars 2020          Consultée 500 fois

Au bout de presque trois années d'existence, le trio parisien HOWARD publie enfin son véritable premier album, Obstacle. Leur formule chant/guitare électrique/batterie/orgue Hammond trouve ainsi une belle occasion pour un travail plus en profondeur, comptant sur leur formation professionnelle en tant qu'ingénieurs du son. La captation revient cependant d'abord à Wilfried Goffard et Arthur Gouret (au studio Sextan), avant de passer par Quentin Fleury pour le mastering.

Si HOWARD y gagne d'abord en termes de musculature et d'effets (réverb' notamment), le principal changement vient de Jean-Marie Canoville, désormais moins crooneur que bluesman écorché à la manière d'un Robert Plant voir d'un Axl Rose dans certaines intonations, sans les excès bien entendu. Ce nouveau timbre, plutôt bien maîtrisé, se prête à une musique toujours aussi remplie de bonnes idées.

Pour preuves, "Void" et ses parties cosmiques qui préfigurent un long solo de Raphaël Jeandenand, "God is Dead" à l'excellent riff tribal... Un titre noir où le chant va se perdre dans les vapeurs de guitare et d'orgue, avant un emportement final très "metallique". De même, "Quicklime", dont la saturation se trouve aussi bien gérée que les divers bidouillages, l'équilibre entre batterie, instruments mélodiques et chant dévoilant quelques pointes de soul.

Toujours avec une lenteur doomesque, "The Path" joue efficacement sur l'effet de voix doublée, et un refrain blues cauchemardesque dont le riff n'est pas sans rappeler le final de "I Want You" (The BEATLES). "Gone" est le seul titre enlevé, au début du moins. Sa légèreté pop sent bon la Californie, mais les choses changent vite selon la volonté d'un groupe à l'animation toute progressive, quoique gardant un format simple. S'il y a single ici, ce serait un de ces singles "intelligents", pour sûr !

HOWARD jongle entre blues-rock vintage et hard/heavy, voire plus moderne encore ("Void", le final de "Quicklime") mais garde un discours cohérent et compte sur l'inspiration, à raison. Il n'y a que les deux derniers titres, bien réalisés pourtant, qui peuvent faire naître une sensation de redondance, malgré une superbe partie centrale planante sur "Features".

Quand on entend celle de "Gone", avec ses résonances de guitare aériennes fantastiques, on se dit qu'on aurait bien voulu que le groupe continue dans cette veine – après tout son premier single, "Moan" en 2017, avait déjà de ce caractère "lumineux". Peut-être une autre fois ! En tout cas, il y a là déjà de quoi se faire plaisir et continuer de suivre HOWARD, dont la musicalité au moins n'est plus à prouver.

A lire aussi en ROCK par MARCO STIVELL :


John ENTWISTLE
Too Late The Hero (1981)
Quelque part un aigle




Johnny HALLYDAY
Vie (1970)
Album écolo et contestataire


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



- Tom Karren (batterie)
- Jean-marie Canoville (guitares, chant)
- Raphaël Jeandenand (orgue, moog basse)


1. Quicklime
2. God Is Dead
3. Void
4. The Path
5. Gone
6. Make Up Your Mind
7. Features



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod