Recherche avancée       Liste groupes



      
WORLD MUSIC  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

1982 Jim Cuomo

Jim CUOMO - Jim Cuomo (1982)
Par BAKER le 4 Août 2018          Consultée 116 fois

Voyager sans quitter son fauteuil. La réalité virtuelle le permet peut-être, mais pourquoi dépenser autant alors qu'il suffit de mettre un bon 33 tours et de fermer les yeux ? J'ignore combien coûtait un aller-retour Paris / Bamako en 1982, mais une chose est sûre : ce disque vous emmènera encore plus loin pour bien moins cher. Saxophoniste iconoclaste (NDLR : Un bon exercice d'orthophonie tiens), Jim Cuomo partage un étrange lien de carrière avec Danny ELFMAN : né aux USA, passionné par la musique Africaine, et débutant sa véritable carrière en France. Trublion joyeux et inventif, féru de technologie mais tout autant adorateur de sons chauds et naturels, Cuomo livre ici un premier "vrai" album en forme de vacances ensoleillées.

Son saxophone (et accessoirement une clarinette) au centre des débats assure principalement la mélodie, mais il a su particulièrement bien s'entourer pour donner la parole à ses potes musiciens, et notamment Colin Bass, le bassiste de CAMEL qui est lui aussi un admirateur de la musique Africaine et s'exprime ici dans un déluge de basse fretless humide et élastique. C'est un pur régal dès le premier titre, un "Magi Ka" chaloupé, revigorant, accrocheur, avec une petite guitare fusion pour durcir le propos, oh, pas grand-chose, le même niveau que les engueulades pour savoir à qui est le point à la pétanque.

L'album dans sa grande majorité sera presqu'aussi réussi, toujours gai, toujours entraînant. De doucereux chants africains et une basse jamaïcaine se marient au violon mélodique sur "Ntce Ngani", comme naviguer sur un fleuve inconnu mais sécurisant. "Zeste", aux légers relents de Steve HACKETT fin 70's, développe une mélodie au saxo très longue et pourtant parfaitement accessible. Pour ceux d'entre vous qui rechercheraient un antidépresseur costaud, "Masambula" va vous ôter tous vos soucis : pop à la William SHELLER, piano à la Joe JACKSON, construction prog mais mélodique et entraînante comme une musique de rom com ! C'est simple, on pense (7 ans avant) au Driving Miss Daisy de Hans ZIMMER, version Africaine.

L'album entier n'est pas parfait, ne rêvons pas (enfin pas autant !), mais aucun titre n'est laissé à l'abandon par les musiciens, tous farouchement complémentaires. Colin Bass nous sort un festival sur "Lonely Hallelujah" et "Gidi-Gidi", et tous les musiciens s'amusent comme des petits fous sur "Vaudou Vaudois". Mais quel titre dingue ! Sciemment neuneu, il jongle entre Kingston, Pretoria et la Nouvelle-Orléans, et à peine le temps de dire ouf que vous allez être irrésistiblement happés par un détail : les "handclaps". On rit tant c'est bête, et on s'y met très vite !

Un voyage assez fantastique donc, doté d'un son chaleureux et sans cesse inventif. Mais où Cuomo fait fort, c'est qu'il ose le retour de nuit, sous la pluie, le moral dans les chaussettes. "Smaller Instead", radicalement différent des autres titres, est bien plus lent, sombre : adieu Afrique, retour à Chevry-Cossigny. Déprimant ? Oui mais beau, fin, intimiste, plus jazz pur et plus classique à la fois. Un bel exercice de style qui montre que Jim avait un sacré talent.

Las ! Discographiquement, le bonhomme s'est ensuite montré assez chiche. S'intéressant aux ordinateurs, il finit parmi les pionniers de la MAO, s'embarquant dans une tournée (à Madagascar notamment) où ses musiciens sont parfois accompagnés d'un ordinateur Oric 1 (autant dire que ce n'était pas de tout repos). Se lançant dans la musique de jeu vidéo, niche alors assez fermée, il sort en 1988 Game Play, disque qui a l'insigne honneur d'être l'un des deux skeuds les plus avidement recherchés par votre serviteur. En attendant de mettre la main sur ce Graal, repassons-nous ce petit disque si frais et si chaud à la fois : mesdames et messieurs, le diamant va bientôt se poser sur le sillon, la température extérieure est de 37 degrés et des bikinis réfrigérés sont disponibles auprès de nos hôtesses.

A lire aussi en WORLD MUSIC par BAKER :


SOMI
Petite Afrique (2017)
Super voyage dans un pays inconnu




Flav MARTIN & JERRY MAROTTA
Soul Redemption (2018)
Une équipe de choc pour un été sans violence.


Marquez et partagez





 
   BAKER

 
  N/A



- Jim Cuomo (saxophonne, clarinette)
- Colin Bass (basse)
- Ollie Marland (claviers)
- Novi Novog (violon)
- Jojo Rahamefy (guitare)
- Sam Ateba (percussions)
- Cyril Lefebvre (guitare hawaïenne)
- Hugo Mondial (percussions)
- Roger Raspail (percussions)
- Jean-pierre Arnoux (percussions)
- Mariann Matheus (chant)
- Liliane Mayordome (chant)
- Narianne Ndjongue (chant)
- Sylvie Allard (percussions)
- Isabelle Arnoux (percussions)
- Joss Arnoux (percussions)


1. Magi Ka
2. Ntçe Ngani
3. Masambula
4. Lonely Hallelujah
5. Vaudou Vaudois
6. Zeste
7. Aloha Dahu
8. Gidi-gidi
9. Smaller Instead



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod