Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK'N ROLL  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


Les CHATS SAUVAGES - Est-ce Que Tu Le Sais ? (1961)
Par ERWIN le 27 Octobre 2018          Consultée 157 fois

1961... Le rock'n'roll français a débarqué avec un certain enthousiasme 2 ans plus tôt avec la reprise de Danyel GERARD sur "Petit Gonzales"  de Trini LOPEZ, le même a qui Cloclo va chourer "SI j'avais un marteau" mais oui... Bon, JOHNNY se pointe, les CHAUSSETTES NOIRES, et quelques autres désoeuvrés hantent les couloirs du Golf Drouot, la Mecque du Rock frenchy. A près de 1000 km de Paname, c'est à Nice que les frères Roboly ont envie de reprendre les grands standards du rock. Tous les deux sont guitaristes, mais la France est - comme à l'accoutumée - privée de Fender et de Gibson pour le moment – Il leur faudra aller en Belgique pour en trouver, en attendant, on joue sur ce qu'on trouve ! Le chanteur Hervé Forneri, lui, n'a que quinze ans, mais plusieurs voyages aux USA lui ont ouvert les yeux sur le futur de la musique, il idolâtre ELVIS et choisit comme nom de scène Dick RIVERS, du nom du King dans son deuxième film Loving You. Bref, on anglicise tous les noms des membres du groupe et en voiture Simone, on répète jusqu'à ce qu'on puisse quitter Nizza La bella pour Paris, ou le grand jeu va commencer ! Les CHATS SAUVAGES sont dans la place !

Sur ce premier opus, nous avons deux des classiques immortels du groupe : évidemment, la première fois qu'on entend la rythmique de "Twist à Saint Tropez", on se dit que ça nous rappelle vaguement quelque chose … La première répèt ? Quand on ne savait pas encore jouer ? Arf sans doute... mais je suis méchant, il y a tout de même du savoir-faire chez les félins niçois. En tout cas, voici ce qui est probablement leur plus grand titre de gloire, leur classique indémodable. Et bien sur, "Est-ce que tu le sais", qui voit nos matous singer l'immense genius Ray CHARLES sur un de ses standards immortels. La mise en place du groupe est en tous cas exemplaire sur les vidéos de l'époque, on croirait un mix des SHADOWS et des VENTURES. Dick RIVERS en cuir, c'est rigolo mais finalement pas si ridicule que ça. En tous cas, il n'y a pas à rougir de cette version.

Pour le reste, nous sommes plus dans l'inconnu, comme tout un chacun, mais il y a de bonnes chances que vous trouviez des 45 tours dans votre grenier, ou une valise de vos grands parents les djeuns ! Rock rapide "Oh baby tu me rends fou" est là pour faire danser et dans ce cadre bien spécifique, le résultat est atteint, même si la qualité reste moyenne. Nous sommes en pleine vague Twist, et donc, on va pas se priver, on pille le répertoire des grands pionniers sans la moindre vergogne, alors vous pensez si on va se priver de reprendre à la sauce frenchie le joufflu Chubby CHECKER, ici c'est "Let's Twist Again" qui s'y colle avec "Viens danser le twist". Mais le résultat est plutôt mignon, la voix de Dick sonne comme il se doit.

Sur "Yeh yeh yeh", je déplore vraiment l'emploi du français, notre langue passe moins bien que celle de Shakespeare, c'est l'évidence ! Mais Roboly fait un joli boulot à la guitare, avec un son SHADOWS exemplaire. Et question guitare, c'est sur "Oh boy !" que "John" s'en sort le mieux. "C'est pas sérieux" et son rythme plus exotique parvient à tirer les marrons du feu. Les réponses des CHATS à Dick au long de la chanson le font pas mal. A considérer.. Le mid slow "Sans raison" dispose d'une belle atmosphère , avec des instrumentistes qui se tirent les doigts pour parvenir à un résultat esthétique. Quelques notes de travers , mais l'ensemble a belle gueule.

Sinon il y a aussi de quoi se marrer dans le coin... Et oui ! Tentez l'écoute de "Les genoux qui craquent"... Comment dire à la génération des années 2010 ? Vous risquez de rester interdits, complètement médusés devant l'indigence des paroles... Question musique, certes, c'est assez simpliste, mais les paroles battent tous les records de kitscherie. La voix de Dick tient comme dab la route. Enfin, "Amour et rock" touche un peu le fond. Sur ce chef d'oeuvre naze, la vois de Dick RIVERS me semble trop au dessus du reste de l'orchestration, même si le solo de Mr Roboly n'est pas vilain. Bref, les paroles sont vraiment tartignoles, un puît sans fond.

Il faut être objectif : nous sommes à l'orée de la découverte du rock dans notre belle contrée hexagonale, en jouer relève encore de la performance et pour le moment, les seuls musiciens chevronnés en France jouent du Jazz. C'est donc un premier album valeureux, très valeureux ! On marche sur des sentiers non balisés, il faut bien des pionniers, des éclaireurs pour paver le voie. A ce titre, on ne peut que concéder à nos niçois une franche envie d'en découdre. Historiquement en tous cas, avec les CHAUSSETTES d'Eddy, il n'y a que les CHATS de Dick ! Un 2.5 généreusement porté à 3 !

A lire aussi en ROCK'N ROLL par ERWIN :


Bill HALEY
Rock Around The Clock (1955)
One two three o'clock




Elvis PRESLEY
68 Come Back - Nbc Tv Special (1968)
Le retour de 68


Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
  N/A



- Dick Rivers (chant)
- John Rob (guitare)
- James Fawler (guitare)
- Jack Regard (basse)
- Willy Lewis (batterie)


1. Est-ce Que Tu Le Sais
2. Oh ! Baby Tu Me Rends Fou
3. Amour Et Rock
4. C'est Pas Sérieux
5. Sans Raison
6. Viens Danser Le Twist !
7. Yeh, Yeh, Yeh
8. Twist à Saint-tropez
9. Oh Boy !
10. Les Genoux Qui Craquent



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod