Recherche avancée       Liste groupes



      
POST-PUNK, COLD WAVE  |  E.P

L' auteur
Acheter Cet E.P
 



HUMAN TETRIS - Memorabilia (2018)
Par RICHARD le 4 Novembre 2018          Consultée 249 fois

La curiosité dans le domaine musical n'est pas nécessairement un vilain défaut, bien au contraire. Elle est d'autant moins coupable à l'heure des recherches faciles permises par internet. En 2018, qui dit rock froid et Russie dit forcément MOTORAMA. Ce groupe est un peu l'arbre qui cache cependant la forêt de Sibérie. En effet, grâce à un petit clic de souris, on y trouve aisément d'autres ensembles équivalents. A travers l'exploration de cet espace aucunement hostile apparaissent dès lors de jeunes pousses plus que prometteuses : MANICURE, BUERAK (ma préférée) et HUMAN TETRIS, le quatuor moscovite qui nous intéresse ici. Leur musique colle parfaitement à l'image que l'on peut se faire de leur pays d'origine. Désenchantée, sans doute, froide, très certainement. Un tableau sonore aux prégnantes couleurs hivernales.

La scène post-punk russe doit énormément à KINO, groupe culte soviétique des années 80. Même si l'ombre de JOY DIVISION et de son leader Ian Curtis plane sur cette sphère musicale, elle ne fait pas tout. Loin de là... KINO et son charismatique leader Viktor Tsoi ont développé une douce mélancolie intimiste. C'est assurément vers celle-ci que le regard de Memorabilia se porte. HUMAN TETRIS, c'est en fait un peu le croisement de toutes ces influences. Adeptes du format court de l'e.p, les Russes avec ce disque ne dérogent pas à leur règle. 7 titres et une invitation de moins de 25 minutes à voyager sur des terres désolées. Ceci est largement suffisant pour que de belles émotions nous étreignent.

Ce mini-album est indubitablement un véritable trompe-l’œil pour qui ne s'arrêterait qu'aux apparences. Il semble musicalement totalement uniforme, sans relief et sans âme. Ne surtout pas s'arrêter à cette très fâcheuse première impression, même si le genre, farceur parfois, en joue volontiers. HUMAN TETRIS développe des ambiances qui sont tout sauf impersonnelles. Les compositions par leur simplicité distillent une douce mélancolie dans laquelle il est particulièrement agréable de se lover. Comment résister à la guitare cristalline de « A Company » ou à la batterie métronomique qui telle une pulsation ne cesse de marteler le cœur et la tête dans le superbe titre d'ouverture.

Aussi surprenant que cela puisse paraître, la scène cold wave/ post-punk actuelle paye aussi sa dette envers THE SMITHS. HUMAN TETRIS ne fait pas non plus exception. « Another Day » ou « Melancholy » avec ces arpèges aériens ne laissent aucun doute quant à leurs influences. La Russie aime aussi Johnny Marr. Les mélodies de guitare possèdent une fluidité identique à celle du mancunien. Les paroles épousent parfaitement elles aussi ces ambiances. Simples, empreintes de nostalgie comme le souligne joliment « Warm Memory » ( « Your hands in my hands again, Young memories ,Your head on my chest»), elles donnent à ces sonorités le goût des souvenirs précieux.

Memorabilia avec subtilité délivre d’addictives perles glacées. Elles sont autant de petites touches qui réussissent à esquisser une beauté simple.

A lire aussi en NEW-WAVE par RICHARD :


LEBANON HANOVER
Let Them Be Alien (2018)
Duo de glace.




INDOCHINE
Dancetaria (1999)
Diamant noir.


Marquez et partagez





 
   RICHARD

 
  N/A



- Arvid Kriger (chant, guitare)
- Tonia Minaeva (clavier)
- Maxim Zaytsev (basse)
- Ramil Mubinov (batterie)


- Memorabilia
1. Long Flight
2. A Company
3. Another Day
4. Melancholy
5. Trier
6. Ugly Night
7. Warm Memory



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod