Recherche avancée       Liste groupes



      
SOUTHERN ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

2018 V

THE VEGABONDS - V (2018)
Par DERWIJES le 12 Février 2019          Consultée 135 fois

Plus je lisais sur THE VEGABONDS, plus ils me faisaient baver. Attendez, un groupe de bon gars du Sud, nés en Alabama, élevés à Nashville, Tennessee, qui commencent à se faire connaître en tournant inlassablement sur les campus des Etats du Sud pour promouvoir ce qu'ils appellent leur « New South Rock » avant de faire les premières parties de Gregg ALLMAN et LYNYRD SKYNYRD, avouez que ça donne envie ! Et si on ajoute que les gars en sont à leur troisième tournée européenne et leur quatrième album studio, preuve qu'ils n'en sont plus à leur coup d'essai, alors là... Que demande le peuple ?
Ah oui mais attention, parce que moi, j'ai des standards pour le Southern Rock ! Oui Môssieur ! Mon Southern Rock, je l'aime comme mon kebab : bien gras et bien chargé, tout débordant, avec un peu de sauce blanche sur le côté pour tremper les frites dedans. Avec de bons gros riffs et de longues jams endiablées qui sentent la sueur, enfin je veux du viscéral quoi, pas du ramollo du bulbe. En théorie, THE VEGABONDS ne devraient pas décevoir de ce côté, surtout que cet album, au titre pas très inspiré il est vrai, a été produit par le producteur de MASTODON, qui doit donc en toute logique connaître un peu ses gammes en guise de gros son.

Mais bon, ça c'est en théorie hein. Parce qu'en pratique c'est un peu mou. Et ce qui coince, c'est la production mollassonne. Vous n'y comprenez rien ? Ça tombe bien, moi non plus. Tenez, prenez le morceau d'ouverture « Partyin' with Strangers ». Avant même le premier refrain, on sait que c'est un titre taillé pour être repris en chœur par la foule en concert, mais dans notre salon le groupe paraît retenu comme s'il craignait de faire trop de bruit. Et le problème, c'est que ça dure tout le long de l'album, alors que les bonnes compositions ne manquent pas. Bon, je suis méchant, il y a deux chansons qui marchent vraiment : le single « Everything I Need » qui déboule sur un petit riff bien sympa et ne part avant de nous offrir un refrain fédérateur, le genre de single qui fait plaisir aux radios et à leurs auditeurs, et « I Ain't Having It », plus relaxante, qui fait furieusement penser à Tom PETTY.

Et si c'était moi qui avais tort ? Et s'l ne fallait pas regarder du côté de BLACKFOOT mais des HEARTBREAKERS ? Il est vrai que les textes s'en inspirent sans honte, piochant même dans le répertoire de SPRINGSTEEN ou SEGER pour raconter les histoires de la classe ouvrière américaine. Pourtant, les titres s'enchaînent agréablement sans toutefois susciter plus d'attention. Quelle poisse ! Pour les musiciens et pour les critiques... On croit souvent que les albums les plus durs à critiquer sont les plus mauvais, mais au contraire, il y a beaucoup à dire sur une belle bouse. Non, la plaie ce sont les albums comme celui-ci qui sont juste bons. Pas de magie, pas de petite étincelle qui change tout, juste du bon petit son bien sympa qu'on oublie rapidement. Il manque une véritable identité à cette musique. Pourtant, ne croyez pas que je crache sur ces braves Vegabonds : ils ont indéniablement du potentiel, qui doit s'exprimer de bien meilleure manière sur scène. Rendez-vous en concert !

A lire aussi en ROCK par DERWIJES :


Patti SMITH
Twelve (2007)
The great Patti Smith songbook




Bob DYLAN
The Bootleg Series Vol. 1–3 (rare & Unreleased) 1961–1991 (1991)
Buffet à volonté !


Marquez et partagez





 
   DERWIJES

 
  N/A



- Daniel Allen (chant)
- Richard Forehand (guitare, chant)
- Paul Bruens (basse)
- Beau Cooper (synthétiseurs, chant)
- Bryan Harris (batterie)


1. Partyin' With Strangers
2. Generation Of Happiness
3. I Ain't Having It
4. When The Smoke Clears Up
5. Everything I Need
6. Best I Can
7. Traveling Man
8. Help Is On The Way



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod