Recherche avancée       Liste groupes



      
TEXAS BLUES  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


Ally VENABLE - Texas Honey (2019)
Par LE KINGBEE le 23 Mars 2019          Consultée 315 fois

Le label allemand de Thomas Ruf a décidemment le don pour dénicher de somptueuses inconnues. Voici donc la nouvelle recrue de Ruf Records avec Ally Venable, guitariste chanteuse originaire du Texas venant grossir le catalogue Blues Rock après Dana Fuchs, Samantha Fish, Jane Lee Hooker, Katarina Pejac ou Ina Forsman.

A tout juste vingt ans, la texane vient d’enregistrer son quatrième disque, elle semble enfiler les disques comme d’autres les perles. Si ses deux premiers disques sont passés totalement inaperçus, son troisième opus « Puppet Show » lui a permis de se faire remarquer par Ruf et de se placer au 7ème rang du Billboard Blues Charts, récompense dont sont friands certains artistes mais dont l’auditeur lambda se fout comme de sa première chemise. Accessoirement Ally a également été lauréate à trois reprises de l’East Texas Music Award, trophée dont on se fout comme de l’an quarante.

Enregistré au Marz Studios de Nederland en novembre 2018, sous la houlette du guitariste Mike ZITO, ce « Miel Texan » se rapprocherait pour un peu de la tranche de pain, dans le sens que la jeune et belle Ally aime bien tartiner, à l’instar de son producteur.
La jeune guitariste semble à son aise en matière d’écriture, neuf des onze titres proviennent de sa plume. Mike Zito lui a donné un coup de main sur « Come And Take It », un Blues Rock aussi énergique qu’inintéressant et bruyant, même si la voix d’Eric Gales permet une petite coupure avec le reste du disque.
D’entrée de jeu, « Nowhere To Hide » nous expédie en plein territoire Blues Rock texan, dans la lignée de ZZ Top ou Stevie Ray Vaughan. La guitariste tempère quelque peu ses ardeurs sur « Broken », un Blues Rock FM patiné d’Americana qui ne restera pas dans les anales. Chassez le naturel il revient au galop, « Texas Honey », qui donne son nom à l’album, « White Flag », « Running After You » avec une slide qui semble déborder du pot de miel, ou « Careless Love » proposent des déluges de décibels, ce qui ne suffit pas à faire un bon disque, cela se saurait. En bonne texane, elle rend hommage à Stevie Ray en reprenant « Love Struck Baby » avec les mêmes plans que la première version studio. Enfin « Careless Love », en fermeture d’album, pourrait faire penser à une vieille démo de Joan Jett ou de Suzy Quatro, rien de bien folichon.

C’est bel et bien sur les morceaux les plus tempérés que Venable se montre la plus convaincante, preuve qu’il n’est pas toujours nécessaire d’envoyer le pâté. « Blind To Bad Love » avec Zito en seconde guitare et « One Sided Misunderstanding » à mi chemin entre Delta et Americana FM en sont les exemples révélateurs.

Si Ally Venable tourne principalement en formule trio avec les deux mêmes musiciens depuis quelques années, la cohésion qui pourrait normalement en découler se trouve plombée par une qualité sonore loin d’être proprette, comme une surenchère de production. On se dit que les vocalises de la texane pourraient sauver l’album, mais hélas Ally ne semble pas être une grande chanteuse et ne le sera probablement jamais. Ajoutons que si la jeune dame aime bien envoyer le carbure par l’intermédiaire de sa guitare, la subtilité n’est pas son fort. Enfin dernière ombre au tableau, Ally Venable ne dispose pas d’un jeu de scène époustouflant, ses diverses participations à des Blues Caravan organisées par le label Ruf ont confirmé un manque de charisme sur scène, ses gros atouts semblant se réduire à des tenues vestimentaires assez courtes et une paire de cuissardes.

Certains se diront que l’auteur de ces lignes est sans pitié, trop sévère, d’autres penseront peut être à juste titre qu’il faut laisser la jeune Ally grandir un petit peu. Il n’en demeure pas moins vrai que ce disque privilégie plus les décibels et les clichés que des lignes mélodiques délicates et captivantes et le groove. On a beau repasser les pistes les unes après les autres, seules deux chansons parviennent à de brefs moments à nous sortir de notre léthargie, ce qui fait tout de même assez peu. Si ce disque sera probablement salué par une presse consensuelle, chez FP on préfèrera diriger les lecteurs vers des groupes texans plus en phase avec un Texas Blues captivant : les Fabulous Thunderbirds, ZZ Top ou Stevie Ray Vaughan ou son frère Jimmie, les chanteuses Angela Strehli ou Lou Ann Barton plutôt que ce pot de miel qui n’attire en fait que les mouches. Note réelle 1,5.

A lire aussi en BLUES-ROCK :


FLEETWOOD MAC
Peter Green's Fleetwood Mac (1968)
Blues/blues-rock




HOT TUNA
Yellow Fever (1975)
Hot tension !


Marquez et partagez





 
   LE KINGBEE

 
  N/A



- Ally Venable (chant, guitare)
- Bobby Wallace (basse, chœurs 4)
- Elijah Owings (batterie, percussions, chœurs 4)
- Lewis Stephens (piano, orgue)
- Mike Zito (guitare 4-7-11, chœurs 4)
- Eric Gales (guitare 5, chant 5)


1. Nowhere To Hide
2. Broken
3. Texas Honey
4. Blind To Bad Love
5. Come And Take It
6. Love Struck Baby
7. One Sided Misunderstanding
8. White Flag
9. Long Way Home
10. Running After You
11. Careless Love



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod