Recherche avancée       Liste groupes



      
GOSPEL / PUNK-ROCK / FOLK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style + Membre : Violent Femmes

The MERCY SEAT - The Mercy Seat (1987)
Par JOVIAL le 16 Mai 2019          Consultée 107 fois

En 1987, le temps est au hiatus chez les VIOLENT FEMMES, suite au cuisant échec commercial de The Blind Leading the Naked. Mais pas question pour autant de rester glander au bord du lac Michigan. Brian Ritchie débraye le premier et inaugure sa carrière solo avec un disque étonnant, The Blend. De son côté, Victor DeLorenzo s'en va collaborer avec ECOTEUR, éphémère formation locale dont il produit aussi le seul album. Quant à Gordon Gano, l'affaire est plus sérieuse. Le guitariste a fait connaissance avec Zena von Heppinstal, chanteuse noire de gospel également originaire de Milwaukee, et rapidement naît alors l'idée de jouer ensemble. En bon fils de révérend évangéliste, Gano baptiste son nouveau projet en référence à l'Ancien Testament, plus précisément au couvercle en or placé sur l'Arche d'Alliance, The MERCY SEAT. Un batteur, Fernando Menendez, et une bassiste, Patrice Moran, sont recrutés et le groupe signe sur le label des VIOLENT FEMMES, Slash Records. Un album sort la même année, avant de voir le quatuor entamer une tournée mondiale de deux ans, Gordon Gano la poursuivant ainsi même après la reformation des FEMMES en 1988.

Qu'on se le dise, cet unique album est une petite pépite. Du genre simple en apparence, mais dans les faits aussi original que redoutablement efficace et qui plus est d'une durée absolument idéale. Ni trop long, ni trop court, exactement trente-trois minutes. Doit-on voir dans ce nombre un clin d'œil à l'âge d'un certain prophète crucifié ? La chose n'est pas impossible, d'autant plus que ce disque ne chante souvent rien d'autre que les louanges du Seigneur et de son fils Jésus-Christ ! Exceptés ceux composés par Zena Von Heppinstal elle-même, la plupart des morceaux sont en effet des standards du gospel repris à de plus ou moins grandes figures du genre, de The MIGHTY CLOUDS OF JOY à Inez ANDREW, en passant par The HIGHWAY QC'S et Merle TRAVIS.

Du gospel donc, mais évidemment pas du gospel pur. On ne connaît que trop bien les goûts du camarade Gordon lorsqu'il s'agit de marier les styles. Du gospel oui, mais principalement accommodé à la sauce punk-rock. La musique de The MERCY SEAT se rapproche ainsi nettement de celle que les VIOLENT FEMMES pratiquaient durant leurs jeunes années, une musique rugueuse et accrocheuse, directe et sans artifice. Hallowed Ground avait introduit cuivres et divers instruments traditionnels, The Blind Leading the Naked avait osé les claviers, ici au contraire c'est à peine si l'on s'autorise du saxophone sur « Soul on Right » et une discrète flûte sur "Mother Talking". Pour le reste, guitare, basse, batterie, la fabuleuse voix de Zena Von Heppinstal et le chant nasillard de Gordon Gano suffisent et cela fonctionne à merveille.

Du gospel et du punk-rock donc, avec parfois des titres étonnamment frontaux. On entame d'ailleurs avec une reprise explosive de "Let Me Ride" de Memphis MINNIE, reine du Memphis blues dans les années 30. Encore plus énergiques, la nerveuse "I've Got a Feeling" lorgnerait presque du côté des DEAD KENNEDY'S et "Get Up" nous fait lever pour Jésus. Mais le grand moment de l'album est incontestablement l'excellente "Let The Church Roll On", sorte de rock'n roll déluré poussé à 200 à l'heure.

Du gospel et du punk-rock donc, mais pas que. Comme avec les VIOLENT FEMMES, Gordon Gano explore et mélange les styles. Le punk-folk "I'm a Pilgrim" se rapproche d'ailleurs très franchement des premières compositions du trio du Milwaukee, tandis que "He Said" présente un blues-rock lourd et sombre. L'album s'achève aussi sur une ballade folk sensible, "Mother Talking", perle noire presque mystique.

En définitif, ce disque offrait en 1987 ce que les VIOLENT FEMMES ne seront pas – ou si peu – en mesure de proposer par la suite, à savoir une musique audacieuse et décomplexée. Après 1989, le groupe ne cessera alors d'hésiter entre évolutions hasardeuses, auto-caricatures et retour aux sources sans surprise. Bien au contraire, The MERCY SEAT montait au créneau avec un plaisir certain, sans jamais se poser la question de savoir si, oui ou non, punk et gospel pouvaient-ils bien aller ensemble. Et c'était bien la bonne méthode, car son seul album passe très proche du chef d'œuvre.

A lire aussi en PUNK-ROCK par JOVIAL :


CHEVEU
1000 (2011)
"Une sortie historique"




VIOLENT FEMMES
Violent Femmes (1983)
Violemment culte.


Marquez et partagez





 
   JOVIAL

 
  N/A



- Patrice Moran (basse/chant)
- Fernando Menendez (batterie/chant)
- Gordon Gano (guitare/chant)
- Zena Von Heppinstall (chant)
- Guests :
- Mama (tambourin)
- Peter Balistrieri (saxo)
- John Kruth (flûte)


1. Let Me Ride
2. Soul On Right (jesus Laid His Hands On Me)
3. Don't Forget About Me
4. I Don't Need Nobody Else (but Jesus)
5. He Said
6. Get Up (when The World Comes Tumbling Down)
7. I Am A Pilgrim
8. I've Got A Feeling
9. Let The Church Roll On / I Won't Be Back
10. Mother Talking



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod