Recherche avancée       Liste groupes



      
FUSION/PROG/AVANT-GARDE  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


KOMINTERN - Le Bal Du Rat Mort (1971)
Par MARCO STIVELL le 30 Juin 2019          Consultée 154 fois

Dans la vague porteuse en France de jazz fusion et de rock progressif, KOMINTERN sont des fous furieux qui se marrent ! Le batteur Serge Catalano et le saxophoniste Francis Lemonnier ont quitté RED NOISE pour fonder ce groupe à la discographie elle aussi très brève : un seul album sur un rythme de fulgurance.

À peine constitué, KOMINTERN signe chez Pathé Marconi avec, pour soutien, deux personnes influentes : le parolier Etienne Roda-Gil et Philippe Constantin, journaliste musical/éditeur de disques qui fait leur publicité. Enregistré et mixé par Patrice Blanc-Francard, le Bal du Rat Mort est un 33 tours qui dure 33 minutes ! En fait de tours, il faut mettre une majuscule pour parler de Tours, la ville, et d'un hommage musical rendu à son maire. L'histoire ne dit pas la raison ; la relation entre élus et musiciens rock n'a pas toujours été simple, beaucoup d'arrêtés municipaux ont annulé autant de concerts pour des raisons éthiques. Elle ne dit pas non plus si le maire de Tours a apprécié (ou même écouté), mais il n'y aurait vraiment pas de quoi, ou alors il est formé au second degré.

Avec KOMINTERN, si le niveau instrumental ne fait pas rire, pour le reste on se lâche et sans concession. Sur le même hommage, qui se réclame "hymne de scatophages", on entend des pets, des rots pour rythmer chaque fin de phrase tandis que le saxo entonne des mélodies humoristiques. L'introduction est un "Amen !" chanté en choeur avec l'orgue et un ton de groupe qui répète. C'est la même ambiance pour tout le disque, à travers d'autres éléments musicaux, mais toujours en alternant moments courts et idées plus longues, en poussant le délire au maximum.

Le "Bal pour un rat vivant" est un pavé de 16 minutes, sans paroles mais pas sans voix : quelques notes entonnées par la chanteuse Jeanne De Valène et de quoi évoquer MAGMA. Comme le titre l'indique, la notion de bal, forcément décadent, est un cocktail de danses (valse, tango, funk, samba, quadrille...) passées à la moulinette fusion/progressive, mais aussi folk. Le bandonéon est joué par Joss Baselli, bientôt auprès de RENAUD à ses débuts. On reconnaît plusieurs thèmes traditionnels joués par le saxophone, plus rarement le violon de Richard Aubert qui défend l'étiquette folk dans ce qu'elle a de plus beau, même si cela reste une influence mineure.

Une récréation longue avec une batterie "savamment déstructurée" (le jeu de Serge Catalano à la batterie, fourni et précis, fait penser à celui de Michael Giles sur "21st Century Schizoid Man" de KING CRIMSON), des saxos rageurs lorgnant vers le free-jazz. Malgré leurs vociférations permanentes ou leurs fanfaronnades (souvent agrémentées de cuivres, d'ailleurs), les guitares sont loin d'être en retrait dans ce joyeux bordel. La paire Michel Muzac/Pascal Chassin alterne les sons rageurs et "purs". Le premier favorise une wah-wah bien aiguisée. Last but not least, Olivier Zdrzalik offre de sacrées mélodies, mais aussi une technique de dingue pendant qu'il plaque de gros accords jazz (9'00 dans le morceau). Chez KOMINTERN, le bassiste est roi !

Outre le dadaïsme clairement affiché, un nom vient à l'esprit : Frank ZAPPA, pour les délires, le côté farfelu, potache, l'esprit de collage aussi dans la composition/improvisation et bien sûr, la virtuosité. Des disques comme Le Bal du Rat Mort sortent en 1971, année où d'autres comme Islands de KING CRIMSON et Pawn Hearts de VAN DER GRAAF GENERATOR ont du succès, avec un saxophone plus que frappé. La différence avec KOMINTERN, c'est qu'ici on décèle plus rapidement les emprunts à la culture populaire, aux goûts et moeurs d'une société d'antan.

Le reste de l'album, face appelée "Bal du rat mort", contient des titres plus courts. "Petite musique pour un blockhaus" est un condensé du pavé de la première face dans le même style, mais ensuite on a des titres réellement chantés. C'est là que KOMINTERN justifie son nom mieux qu'ailleurs, avec un engagement soixante-huitard/extrême-gauchiste et des textes contestataires, satyriques. "Fou, roi, pantin" se veut théâtral et corrosif tandis que "Pongistes de tous les pays..." puise dans la Commune et la Ligue anti-prussienne pour en faire un chant martial d'ouvriers, "r" roulés compris.

L'ambiance entre fanfare et folk music est réussie, malgré la voix éprouvante de "Fou, roi, pantin". Le final de cette pièce, en développement instrumental ("Front des libérations des kiosques à musique", ça ne s'invente pas) est particulièrement fort pour ses éléments de musique baroque, introduction de claviers rares sur ce disque. Durée d'ensemble courte certes, mais consistante, destinée à ceux qui aiment le son d'alors conjugué à une liberté musicale aussi défendue que les idées politiques. En marge du rock progressif, Le Bal du Rat Mort parlera au public d'avant-garde, de zeuhl, de "rock in opposition" (RIO) également !

KOMINTERN poursuit sa carrière jusqu'en 1975 avec des changements de personnel, mais sans publier d'album à nouveau. Pascal Chassin possède un site Internet où il expose ses oeuvres picturales comme musicales. Richard Aubert intègre le groupe de rock progressif ATOLL en 1974 et Olivier Zdrzalik, devenu Kowalski, le groupe folk MALICORNE en 1976, avec le succès qu'on connaît dans les deux cas.

A lire aussi en ROCK PROGRESSIF par MARCO STIVELL :


KARNATAKA
Strange Behaviour (2004)
La bonne attitude en live




TAÏ PHONG
Taï Phong (1975)
Pop-progressive française dans les années 70


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



- Serge Catalano (batterie, percussions)
- Francis Lemonnier (saxophones, chant)
- Richard Aubert (violon, violoncelle)
- Michel Muzac (guitares)
- Pascal Chassin (guitares)
- Olivier Zdrzalik (basse, chant, claviers, guitare)
- Joss Baselli (bandonéon)
- Jeanne De Valène (chant)
- Fred Gérard, Pierre Thibaud (trompette)
- Magnardi (cor d'harmonie)
- Katarsenki (trombone)
- Elie Reno (tuba)


1. Bal Pour Un Rat Vivant
- le Bal Du Rat Mort
2. Hommage Au Maire De Tours (hymne Pour Le Front De
3. Petite Musique Pour Un Blockhaus
4. Pongistes De Tous Les Pays...
5. Fou, Roi, Pantin



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod