Recherche avancée       Liste groupes



      
SOUTHERN ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 



ROBERT JON & THE WRECK - Take Me Higher (2019)
Par BAYOU le 28 Juin 2019          Consultée 182 fois

Les petits gars de Californie ne chôment pas. Après un album studio et un live en 2018, ils sortent une nouvelle galette, certes un peu courte, mais qui arrive pile poil en support de leur tournée européenne.
Car en plus ils tournent sur notre vieux continent. Après novembre 2018, ils sont en France, au Danemark, en Allemagne en juin/juillet, puis enchaînent les dates américaines.
Et ce temps passé sur la route est payant, le concert donné à Paris en juin était supérieur à celui de novembre pourtant déjà d’un excellent niveau.

Comme quoi, on peut vivre en Californie et assimiler parfaitement le southern-rock.
Avec un guitariste virtuose, Henry James, dont l’allure fait légèrement penser à Phil Lynott, le défunt bassiste et leader de Thin Lizzy. Il est excellent à la slide, nous sort des chorus d’enfer et parvient à proposer un son personnel et original. Du coup, le big chef, Robert Jon Burrison se consacre au lead vocal, ce qui ne l’empêche pas de jouer quelques beaux chorus également. Ajoutons Steve Maggiora aux claviers, qui a un je ne sais quoi du toucher de Billy Powell, et une section rythmique impeccable : Andrew Espantman à la batterie et Warren Murrel à la basse.

Et les gaillards sont de bons compositeurs avec des chansons qui accrochent bien. « Take Me Higher », « Coming Home », « Cannonball » résonnent déjà comme de nouveaux hymnes encore magnifiés par leur interprétation en live.
Certes, on pourra toujours mégoter, expliquer que finalement rien de nouveau n’est arrivé sous le soleil d’Orange County, que des groupes prestigieux ont déjà donné leurs lettres de noblesse à ce genre.
Objection votre Honneur : La génération des groupes des seventies s’éteint faute de combattants, et les cimetières se remplissent de plus en plus vite avec les anciens héros.

Certes, Blackberry Smoke a repris brillamment le flambeau, mais si on met de côté Gov’t Mule et Tedeschi Trucks Band qui sont partis dans des directions différentes, que reste-il ? Hogjaw ? Whiskey Myers ? Sheepdogs ? Bishop Gun ? Des groupes sympas à l’évidence, mais qui sont tant qualitativement que musicalement un cran au-dessous des Californiens.

Cet album vraiment excellent reprend tous les codes du genre. Le son d’Henry James et ses interventions sont un véritable régal, le combo est soudé, bien en place, tous les ingrédients semblent réunis pour casser la baraque. Pour que le southern-rock ne devienne pas simplement un souvenir, une commémoration pour anciens combattants, il faut du sang neuf.
Le voilà !

A lire aussi en BLUES-ROCK par BAYOU :


GOV'T MULE
Mulennium (2010)
La mule au sommet




Jeremiah JOHNSON
Straitjacket (2018)
Le trappeur du missouri


Marquez et partagez





 
   BAYOU

 
  N/A



- Robert Jon Burrison (vocaux,guitare)
- Andrew Espantman (batterie)
- Steve Maggiora (claviers)
- Henry James (lead guitare)
- Warren Murrel (basse)


1. Take Me Higher
2. Going Down
3. Makes Me Wanna Yell
4. Goodbye Baby
5. Something To Remember Me By
6. Coming Home
7. Cannonball
8. Red, White, And Blood



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod