Recherche avancée       Liste groupes



      
SOUTHERNROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 



ROBERT JON & THE WRECK - Last Light On The Highway (2020)
Par BAYOU le 12 Mai 2020          Consultée 578 fois

Un an après, le retour, même si le concert parisien du mois de juin est reporté en septembre (croisons les doigts).
Dernière lumière sur l’autoroute, et les gaillards sous un ciel bleu étoilé tentent de réparer leur véhicule.
Enfin, un tente de changer une roue et les autres regardent. Normal qu’il tombe en panne leur van, la route ils connaissent, ils sillonnent les USA et l’Europe depuis si longtemps.
Venir de Californie et devenir un des flambeaux du southern-rock, incarnant enfin une relève, même si comme chez Blackberry Smoke, Robert et ses Boys proposent une approche plus ouverte du genre avec des accents country, c’est un sacré voyage, un challenge difficile que le groupe est en mesure de remporter avec ce nouvel album.

« Oh Miss Carolina » est une chanson pur southern-rock jusqu’à son titre. Et le thème de la camaraderie dans le groupe est un classique dans ce style de musique.
« Work It Out » présente une approche un peu différente avec des cuivres et des chœurs offrant au groupe la possibilité d’élargir sa palette musicale.
Assez surprenant, « Can’t Stand It » semble inspiré par la musique des EAGLES, (Californie un jour, Californie toujours) avec des harmonies de guitares majestueuses de Robert Jon Burrison et Henry James.
« Tired of Drinking Alone » contient tout dans son titre. En effet, c’est quand même plus sympa de boire une bière avec des potes que tout seul dans son coin !
« Do You Remember » évoque le temps qui passe, un thème très présent dans l’album, assez nostalgique de l’adolescence. Prolongé par « This Time Around » qui évoque les erreurs faites, et la tentative de devenir meilleur.
« Don’t Let Me Go« démarre par un riff de guitare monstrueux de Henry James, le groupe envoie du lourd, du très lourd avec un rock costaud. Et on adore !
Les chorus de Henry James sont superbes. Comme en live, il illumine le son du groupe avec des riffs inspirés et variés.

Enfin, le morceau éponyme découpé en deux parties, longue composition avec, vraisemblablement, l’idée d’en faire un axe central sur scène. Jamais le groupe n’a proposé un morceau aussi complexe et recherché, avec une superbe introduction à la guitare acoustique et aux chœurs, puis la seconde partie voit se succéder des solos et des riffs qui montent puis descendent tout au long du morceau.

Incontestablement, ce morceau est une réussite et clôture le meilleur album studio du groupe qui semble atteindre sa maturité et s’impose incontestablement dans le paysage musical du genre.

A lire aussi en BLUES-ROCK par BAYOU :


GOV'T MULE
Mulennium (2010)
La mule au sommet




SOUTHERN THUNDER PROJECT
Full Throttle Heart (2015)
Du southern rock made in Indiana


Marquez et partagez





 
   BAYOU

 
  N/A



- Robert Jon Burrison (vocaux,guitare)
- Andrew Espantman (batterie)
- Steve Maggiora (claviers)
- Henry James (lead guitare)
- Warren Murrel (basse)


1. Oh Miss Carolina
2. Work It Out
3. Can't Stand It
4. Tired Of Drinking Alone
5. Do You Remember
6. This Time Around
7. Don't Let Me Go
8. One Last Time
9. Gold
10. Last Light On The Highway, Pt. 1
11. Last Light On The Highway, Pt. 2



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod