Recherche avancée       Liste groupes



      
MéTAL SYMPHONIQUE  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

ALBUMS STUDIO

2006 Lucidity
 

2006 Lucidity
2009 April Rain
2012 We Are The Others
2014 The Human Contradicti...
2016 Moonbathers
2017 A Decade Of Delain - Liv...
2020 Apocalypse & Chill

DELAIN - Lucidity (2006)
Par OCTAVIE le 22 Août 2019          Consultée 1077 fois

Allez, je me lance ! Ça fait des mois que je potasse ma chronique dans ma tête pour trouver la plus belle façon de la commencer... J'ai pas trouvé ! Soyez indulgents, c'est seulement ma deuxième chronique. Et un sourire naît sur mes lèvres quand j'écris ces lignes. Nous allons ici parler de cet art noble et plein de finesse qu'est le métal symphonique. Késako ? Le métal symphonique est né dans les années 90. Pour beaucoup de français, cela évoque le souvenir du groupe EVANESCENCE. Et oui ! Ce fameux “Bring Me to Life” sorti en 2003 nous résonne encore dans la tête. Pour ma part, je dirai plutôt qu'EVANESCENCE fait du Heavy Métal, mais il a permis de démocratiser ce genre musical en France et de le faire connaître à un plus large public.

Chacun son avis là-dessus, cela dit, je ne suis pas venue faire débat ni tenir tête. Le but de cette chronique est de vous présenter un album qui pour moi entre dans le top des albums de métal sympho. Je ne lui attitre pas de numéro de classement, je n'ai pas la prétention d'être suffisamment connaisseuse pour cela, et puis quand bien même, un classement c'est subjectif, personne n'est jamais vraiment d'accord (même si selon moi, Floor Jansen reste largement au-dessus de tout ce petit monde, vocalement parlant ...). Bref ! Comment parler du métal symphonique sans parler de NIGHTWISH et de WITHIN TEMPTATION ? La réponse est très claire, c'est impossible !

Le véritable groupe précurseur du métal sympho selon moi, c'est THERION. WITHIN TEMPTATION et NIGHTWISH arrivent peu après, en 1996. Et dans les débuts de WITHIN TEMPTATION, on retrouve l'actuelle chanteuse, la merveilleuse Sharon den Adel, le guitariste Robert Westerholt, et... Martijn Westerholt, le petit frère de ce dernier. Ça se passe vraiment au fondement du groupe, leurs tout débuts. Martijn n'est pas resté très longtemps dans le groupe, des soucis de santé l'ayant fait se détourner de la musique un moment. Et puis, en 2005, il décide de monter un projet d'album avec la chanteuse néerlandaise Charlotte Wessels. Et là ... C'est le drame ? Non, c'est l'apothéose ! L'album voit le jour le 4 Septembre 2006, il s'intitule Lucidity. Et c'est de ce petit bijou dont je suis venue vous parler.

Le groupe s'appelle DELAIN. Il est fondé en 2002 par Martijn à la suite de son départ de WITHIN TEMPTATION. Cependant, comme vous pouvez le constater, le premier album met un certain temps à voir le jour. Mais ça valait bien le coup d'attendre, c'est moi qui vous le dis ! C'est un album de collaborations ! En effet, lors de cet enregistrement, Martijn et Charlotte sont les seuls membres officiels du groupe. Et ils font appel à toute une panoplie d'artistes tous plus doués les uns que les autres, connus et reconnus dans le monde du métal. Finement joué de la part de Martijn pour lancer son groupe et promouvoir ce premier album si vous voulez mon avis. À leurs côtés, nous retrouvons donc Sharon den Adel ; Marco Hietala, des groupes NIGHTWISH et TAROT, au chant et à la basse; Liv Kristine, la chanteuse de Leaves' Eyes à l'époque; les membres du groupe ORPHANAGE, George Oosterhoek au grunt et Guus Eikens à la guitare; Ad Sluijter de EPICA à la guitare; Ariën van Weesenbeek de God Dethroned à la batterie et, pour finir, Jan Yrlund de LACRIMOSA à la guitare.

Pour ceux qui s'y connaissent dans le monde du métal, ces noms ne vous sont sans aucun doute pas inconnus. Quand je vous disais qu'ils ne s'étaient entourés que des meilleurs, je ne mentais pas ! A noter que les chansons de cet album sont principalement écrites par Martijn et Charlotte, les deux membres fondateurs du groupe, avec l'aide de Guus Eikens pour deux chansons (et oui, c'est lui l'auteur de "The Gathering", chanson désormais incontournable lors des concerts de DELAIN). Cet album commence fort par la chanson "Sever" avec la présence de Marco au chant aux côtés de Charlotte. On retrouve les choeurs et les cordes pour une signature symphonique très prononcée. Cette chanson est littéralement une claque musicale. Ça place la barre très haut pour la suite ! La voix de Charlotte, encore inconnue du public à l'époque, est très claire et tout à fait à la hauteur et se marie parfaitement à celle de Marco. Toute la fin de la chanson, à partir de 2,43 min, n'est consacrée qu'à la musique et c'est de nouveau très fort en symphonie et en solo de guitare puissamment interprété. Et c'est une des grandes qualités de DELAIN : les voix ne prennent pas nécessairement le pas sur la musique.

C'est sur "Silhouette of a dancer" qu'apparaît George Oosterhoek avec son grunt qui contraste à merveille avec la douceur des violons en pizzicato et la voix de Charlotte. Encore une grande place laissée à la musicalité en cette fin de chanson. Une chanson qui me tient énormément à coeur dans cet album est "No compliance" que les voix de Sharon den Adel et de Marco Hietala portent très haut. Ecrite par Martijn, cette chanson est la première où Charlotte n'apparaît pas. Elle conte l'histoire d'une femme qui fuit une relation qui semble la faire souffrir et d'un homme qui souhaite la retenir. Ces deux rôles sont incarnés à la perfection par Marco et Sharon. La musique traduit très bien l'oppression que semble ressentir Sharon dans cette relation et la voix de Marco est parfaitement menaçante et souffrante à la fois. Mais restons objective ! Ces deux artistes font partie de mes préférés, j'aime leurs voix et leurs capacités d'interprétation qui se mêlent à la perfection.

Et juste après, nous retrouvons Charlotte en compagnie de la talentueuse Liv Christine. Sa voix si cristalline est parfaite pour cette première ballade de l'album. Sa voix semble soudainement plus chaude malgré sa “clarté” habituelle et les deux chanteuses se livrent à de très belles harmonies. Cette chanson semble être le dialogue intérieur d'une personne qui se demande comment elle a pu devenir "so cold" (si froide, si vide) et qui cherche une solution pour en sortir, pour "Another life, not that far". On retrouvera Liv Christine plus loin dans l'album pour la chanson "A day for Ghosts". Je ne peux pas ne pas parler de la chanson "The Gathering". Comme je le disais plus haut, c'est Guus Eikens qui l'a écrite, et elle est interprétée par Charlotte et par la voix si particulière de Marco Hietala. Classique du groupe, il n'est pas rare qu'elle soit un rappel en fin de concert. Les harmonies vocales y sont vraiment intéressantes et la musique est très "dansante", ce qui dénote pas mal du reste des chansons.

"Daylight Lucidity" est certainement le titre qui parle le mieux de l'album. Ce sujet récurent du rêve et de la réalité, de l'irréel et de la lucidité et encore une fois exposé ici par la voix de Charlotte qui espère que la lumière du jour l'aidera à aller mieux et à dormir enfin pour retourner dans ses rêves. Mais la voix de Marco lui rappelle qu'elle seule a la clés de son mieux-être pour combattre ses démons, et qu'il ne sert à rien de s'évader dans un monde irréel. Pour terminer, je parlerai de "Sleepwalkers Dream"D' : d'un point de vue personnel, c'est ma préférée. Envoûtante, elle regroupe à n'en pas douter tout ce qu'il faut pour entrer dans la catégorie métal sympho une fois de plus. Pour commencer, l'introduction de violons qui vient poser un climat plutôt lourd et grave, ensuite l'arrivée de la batterie (que j'affectionne particulièrement car je suis une grande fan de percu) qui vient accentuer le ton, la voix si bien amenée de Charlotte, aussi belle dans ses envolées lyriques que dans ses couplets plus graves, et les choeurs lors du pont... Tout est là, et évidemment ce n'est pas pour me déplaire. Cette chanson est une réussite !

Une réussite, tout comme l'album lui-même. Il a été salué par la critique et a promis un bel avenir à DELAIN, toujours mené par Robert et Charlotte à l'heure où j'écris ces lignes. Ne partez pas sans l'écouter, il vaut vraiment le coup, croyez-moi.

A lire aussi en VARIETE INTERNATIONALE :


JAMES BOND
Demain Ne Meurt Jamais (david Arnold) (1997)
Entre tradition et électronique




Kim CARNES
Barking At Airplanes (1985)
Synthpop en diable, mais convaincante


Marquez et partagez





 
   OCTAVIE

 
  N/A



- Charlotte W. (voix)
- Martijn W. (claviers)
- Ronald L. (guitare)
- Ray Van L. (guitare)
- Rob Van Der L. (basse)
- Sander Z. (batterie)
- Sharon Den A. (voix)
- George O. (voix)
- Liv K. (voix)
- Marco H. (basse et voix)
- Ad S. (guitare)
- Jan Y. (guitare)
- Guus E. (guitare)
- Ariën Van W. (batterie)


1. Sever
2. Frozen
3. Silhouette Of A Dancer
4. No Compliance
5. See Me In Shadow
6. Shattered
7. The Gathering
8. Daylight Lucidity
9. Sleepwalker's Dream
10. A Day For Ghosts
11. Pristine
12. (deep) Frozen



             



1999 - 2023 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod