Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


Maria BETTENCOURT - Maria Bettencourt (2019)
Par BAKER le 29 Août 2019          Consultée 427 fois

On connaissait déjà Nuno BETTENCOURT, qui en s'associant avec Gary Cherone a créé EXTREME, un des meilleurs groupes de la pourtant riche fin des années 80. On connait moins les petits frères Greg Cherone et John Bettencourt qui, à la fin des 90s, ont essayé également une très sympathique collaboration. Nous sommes à la fin des "10s", et voici l'arrivée de Maria BETTENCOURT. Nièce de Nuno, c'est à dire, si vous comprenez un peu le principe de la famille (pas comme votre serviteur donc), la fille du grand frère de Nuno, Luis Gil, moins connu que son cadet mais cador qu'a des cadeaux dans les coda. Le style pratiqué est le rock, et là, pas de chichis, pas la peine d'essayer de comparer X à Y : Maria fait du rock, point barre, simple, fun, catchy. Vous voulez vraiment jouer aux comparaisons ? D'accord, admettons que le son de guitare rythmique, surtout lorsqu'il se funkyse, ressemble à celui de Saudades de Rock d'EXTREME, tout comme le son de batterie.

Pour le reste ? Du rock, quoi. De l'énergie, quelques cris, une chanteuse pas extraordinaire mais qui passe (elle est meilleure lorsqu'elle marche sur le fil du rasoir du blues), une section rythmique impossible à prendre en défaut, un guitariste qui fait le job en solo mais est surtout adorateur de riffs tantôt ravageurs ("Sold Your Soul", le furieux "No Chip" et ses "gna gna gna" irrésistibles), tantôt groovy et grassouillets ("Lady of the Night", "No Room" et son intro qui fait penser au "Chase Runner" de HEAVEN 17, "In Out" qui n'aurait pas démérité sur un album de KING CRIMSON), tantôt plus pondérés et classe ("Reel it On", la BLACK SABBATHesque "Free", et l'excellente et désespérée "Do You Have a Dime"). La complicité entre les musiciens est palpable et le manque absolu de grosse tête rend l'entreprise vraiment sympathique.

Il y a un peu de JANIS, dans cette Maria, un peu de Pat BENATAR aussi. Une personnalité forte, rock dans son essence, mais pas inutilement bavarde. Il y a cette fraîcheur du rock indépendant US des années 90, mais sans les tics énervants de ceux qui se sont pris trop au sérieux. On commence avec un titre catchy et énergique, on finit avec du pêchu revendicateur, et entre les deux juste ce qu'il faut de ballades, jamais mièvres, pour calmer le jeu, pas trop, en surface. Il y a quelque chose de rassurant de voir deux générations, d'une famille connue qui plus est (j'en connais un qui va être content, de raconter aux juges qu'il a une nouvelle Bettencourt dans son agenda), se retrouver autour d'une musique simple mais pas simpliste, pas outrancièrement technique mais cossue comme il faut, mélangeant trois décennies de rock (pas quatre : côté claviers, à part l'orgue et le Mellotron, point de salut !).

Le bilan est donc très positif. Outre la chanteuse qui a le mérite d'être naturelle (vade retro Antares), le disque est aussi la révélation de Luis Gil. Est-il meilleur ou aussi bon que Nuno ? Non, il est différent, même si certaines influences ne peuvent pas laisser de marbre. Très fun, accessible, roots comme il faut et d'une durée parfaite, voilà un bon disque de rock frais qui ne pourra laisser indifférent les amateurs du genre. A consommer sur place, pendant que c'est encore glacé !

A lire aussi en ROCK par BAKER :


Jason BECKER
Triumphant Hearts (2018)
La vie, plus forte que tout !




KNEBWORTH
The Event (1990)
La crème du rock anglais.


Marquez et partagez





 
   BAKER

 
  N/A



- Maria Bettencourt (chant)
- Luis Gil Bettencourt (guitare)
- Raul Cardoso (basse)
- Ze Arruda (batterie)


1. Sold Your Soul
2. Lady Of The Night
3. Free
4. River
5. Drift Away
6. No Room For Miracles
7. Reel It On
8. No Chip In My Brain
9. Do You Have A Dime
10. In Out
11. Institutions



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod