Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK / POP / ART ROCK  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

 Joe Jackson (2740)
 The Joe Jackson Archive (1603)

Joe JACKSON - Fool (2019)
Par BAKER le 25 Février 2019          Consultée 602 fois

"I don't know what's with this Joe Jackson guy... and at this point I'm too afraid to ask". On pourrait en faire un même, du père JACKSON. Comment fait-il ? Personne ne sait. Mais après 40 ans de carrière, et un passage à vide somme toute assez court, d'autant qu'il ne sera pas forcément au même endroit selon les personnes, le voilà qui arrive encore à sortir un nouvel album absolument brillant sur bien des points. Sincèrement, "Fast Forward" était splendide mais aurait également fait parfaitement office d'album d'adieu ; Fool redistribue les cartes et donne envie de continuer l'aventure 40 années de plus.

Ici, point de swing 20's, point d'orchestral, point de retour au rock/ska, JACKSON fait ce qu'il sait faire de mieux : du "lui", avec ses tics d'écriture immanquables (les mélodies jouées très haut et à l'octave au piano, notamment), ses paroles improbablement tongue-in-cheek, son mélange de pop, ska, jazz, bossa, et toujours cette envie de poser une ambiance dans chaque chanson. Ici, vous allez être gâtés : 8 titres, 8 paysages musicaux totalement différents. De l'opener cinématographique, puissant et presque heavy, à la rumba retenue et pleine de regrets d' "Alchemy", en passant par la comptine poppy "Dave", le blues-rock engageant de "Friend Better" ou le solo calypso qui casse en deux la chanson à boire "Fool", JACKSON utilise au maximum son groupe pour développer des chansons soignées, narratives, récréatives.

On pourra regretter qu'il tourne un peu autour d'un pot bien connu, car évidemment il y a des sons et des harmonies qui sont si identitaires, si typiques qu'un léger sentiment de répétition pourra se faire jour. C'est là que l'extraordinaire hétérogénéité de l'album permet de soutenir l'édifice : passant du coq à l'âne, avec un tracklisting merveilleusement étudié (celui de Night & Day à côté ne soutient pas la comparaison, c'est dire), JACKSON vous donne de nouveaux sourires avec d'anciens trucs de magicien, et se permet des choses assez rocambolesques. Ce solo de synthé immondissime sur "Fabulously Absolute" (rien que ce titre !), mais qui à part lui oserait se permettre un truc aussi ignoble, aussi laid, aussi kitsch... et naturellement, qui passe crème et vous reste dans la tête des jours durant !

De même pour le pont de "Friend Better" : cet orgue qui est au art rock ce que Bruno Lorenzoni est au thrash, c'est d'un goût extrêmement discutable, mais le temps qu'on en rigole en se disant qu'il va trop loin, on a déjà assimilé la mélodie qu'on hurle à tue-tête, ce titre étant clairement taillé pour la scène. Attention cependant, lors des titres plus enlevés, il faut reconnaître que la voix n'est plus exactement ce qu'elle était, le bonhomme a tendance à fatiguer un tantinet.

Mais lui seul peut finir sur un "Alchemy" qui aurait mérité d'être sur Night & Day, ce qui en dit long. Lui seul peut se permettre un "Strange Land" doux, profond, jouant avec l'économie de moyens tout en restant fouillé. Lui seul peut aller s'aventurer aux frontières du hard rock avec un titre d'introduction où il reste face à l'ouragan, les bras croisés, le regard fier, la guitare pleine de rage magnifiquement contenue, pitbull sanguin dont la laisse se montre chétive. Même si le troisième tiers du disque est un peu moins fort, la qualité et la diversité des chansons font de ce Fool un somptueux voyage musical qui accroche dès la première écoute et délivre des détails à chaque revisite. Encore un excellent disque, encore de futurs classiques en concert, toujours un très grand artiste.

Note finale : 4,5 / 5

A lire aussi en ROCK par BAKER :


TOTO
Kingdom Of Desire (1992)
Sidérante métamorphose, groupe en feu !




EXTREME
Iii Sides To Every Story (1992)
Parfois, les miracles existent


Marquez et partagez







 
   BAKER

 
  N/A



- Joe Jackson (chant, claviers, prog)
- Teddy Kumpel (guitare, choeurs)
- Graham Maby (basse, choeurs)
- Doug Yowell (batterie, prog, choeurs)


1. Big Black Cloud
2. Fabulously Absolute
3. Dave
4. Strange Land
5. Friend Better
6. Fool
7. 32 Kisses
8. Alchemy



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod