Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY / CLASSIC ROCK  |  STUDIO

Commentaires (5)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

2019 Moonglow

AVANTASIA - Moonglow (2019)
Par BAKER le 23 Septembre 2019          Consultée 935 fois

Ca devait arriver. A force de jouer avec le feu, le projet metal-opera de Tobias Sammett a franchi le Rubycon : ça y est, il s'est MEAT-LOAFisé ! Il faut dire que les frontières ont déjà eu tendance à fondre comme le chanteur d'Alcest au soleil, avec des albums toujours plus mélodiques, plus variés, et soutenus par des prestations live de plus en plus remarquées et saluées, y compris par un "grand public" qui commence à se réveiller (NdTaylor Swift : Oh non, ils vont prendre ma place !). Mais avec Moonglow, dont la pochette évoque irrésistiblement l'univers de Tim Burton - et ce n'est pas si anodin - AVANTASIA risque de passer définitivement un palier supplémentaire. Non seulement il s'agit peut-être de son meilleur album, mais en prime il consolide définitivement le pont fragile qui existait déjà entre heavy metal et comédie musicale.

En effet si l'on cherche le point commun entre le "musical" de Broadway et le hard rock et affiliés, quel est l'album de convergence le plus évident ? Sans conteste aucun, "Bat Out of Hell". Or, ce fameux Bat, ne ferait-il pas partie des 10 disques les plus vendus au monde ? (NDTaylor Swift : Oh non, encore un qui me bat !!!). Moonglow ne connaîtra sûrement pas le même sort, mais pourtant on le lui souhaite. Parce que du haut de ses 9 minutes, le premier titre en impose avec une classe incroyable. Uptempo, piano à la Roy Bittan, gros choeurs, mélodies épiques, humour, ruptures de ton, dynamiques poussées dans le rouge, choeurs à la James HORNER avant de passer la 5ème, tout y est. Jim STEINMAN serait fier. C'est bien simple, quand le final retentit, on dirait une fin d'album. A ce stade d'évolution, c'est de la magie.

Le reste de l'album, très long, certainement trop - mais votre troisième whisky 18 ans d'âge était sûrement de trop aussi - ne se laisse pas marcher sur les pieds. On oscille entre singles spidmélo un peu clichés mais terriblement bien faits, et epics où Tobias s'amuse comme un petit fou : gimmick de guitare thrash sur le plutôt moyen "Starlight", violence inédite sur "Book of Shadows", contrebalancée par la classe suprême, divine de Hansi (mais quelle voix ! quel interprète extraordinaire !), et puis "Moonglow" avec son refrain digne de NIGHTWISH et ce petit arrêt avant le second refrain : Tobi joue avec l'auditeur comme un chat avec la souris. C'est flippant ! Et il n'hésite pas pour cela à utiliser tous les outils (NdTaylor Swift : Les quoi ?) à sa disposition.

Les epics sont cependant le vrai point fort de cet album. "Alchemy" laisse à nouveau Geoff TATE briller, avec un refrain très Broadway et une présence hallucinante (ah vous le pensiez mort ? vous avez visé la tête au moins ? en plus, pour la louper...). En prime, sa longue intro ("Invincible") laisse poindre des influences ELFMAN, au cas où vous auriez confondu la pochette avec du Andy Warhol (dans ces cas-là, on dit une "mochette"). Soutenu par une myriade de chanteurs, "The Piper" (oui ! il a osé !) est un exutoire farouchement bandant. "The Raven Child" est un best-of de tout ce que le metal sympho a créé depuis 30 ans : choeurs à la SAVATAGE, énorme riff théatral type "Navigator" (d'EDGUY, oui oui), orchestre tromboné par derrière et à la hussarde, pont avec harpe, chanteurs hallucinés, c'est un miracle, un parc d'attractions, un grand-huit d'émotions musicales dont les 11 minutes passent comme 4. Pour finir, "Requiem for a Dream" (rien à voir avec le film du même nom, lucky me) débute comme un vrai requiem ; beau, adulte, bien fichu, avant d'exploser : solo de slap bass (!!!), final grandiose, choeurs, dynamisme, c'est juste kiffant. On sort de ce titre, et de ce disque, heureux d'être en vie.

Déjà un chouïa trop long, mais vraiment très peu, le disque se permet deux autres titres (un seul dans la version normale) qu'on ne peut considérer autrement que bonus : une reprise de "Maniac" (très sympa... mais comment passer derrière CARPENTER BRUT ?), et une face B pop-metal intitulée "Heart" et qui est, devinez ? Sympa, revigorante et dynamique ! Mais non quoi, si même les bonus tracks sont bonnes, que voulez-vous dire ? Hein, le E.P. promotionnel sorti dans Rock Hard ? Ben il y a une version live de "Scarecrow" à Wacken qui ENFONCE l'originale (c'est dire) et des versions démo pas très utiles mais jolies de gros tubes, où l'on se rend compte qu'une bonne mélodie, ben ça aide.

Mégalomaniaque, AVANTASIA a toujours donné l'impression d'avoir la grosse tête, mais c'était vivable, parce que la qualité était souvent au rendez-vous. Moonglow change la donne : si vous ne devez acheter qu'un disque de ce groupe, c'est celui-là. Si vous ne devez acheter qu'un seul disque avec Tobi Sammett, sincèrement, Theater of Salvation gagnerait mais d'une lichette de yorkshire nain. C'est un disque grandiose, passionnant, efficace, généreux, le parfait crossover entre Les Misérables et Keeper of the Seven Keys. Je ne donne pas cher de la peau d'EDGUY après une baffe pareille. En revanche, déjà qu'AVANTASIA commençait à titiller la presse mainstream et les festivals de rock généralistes, ce n'est pas avec un bijou pareil qu'il va retourner à la niche.

A lire aussi en HARD ROCK par BAKER :


ANGRA
Omni (2018)
Quand un groupe se fait plaisir à fond !




OPETH
The Roundhouse Tapes (dvd) (2006)
Techniquement perfectible mais belle introduction


Marquez et partagez







 
   BAKER

 
  N/A



- Tobias Sammett (chant, claviers, basse)
- Bob Catley (chant)
- Candice Night (chant)
- Eric Martin (chant)
- Geoff Tate (chant)
- Hansi Kürsch (chant)
- Jorn Lande (chant)
- Michael Kiske (chant)
- Mille Petrozza (chant)
- Ronnie Atkins (chant)
- Michael Rodenberg (claviers, prog)
- Oliver Hartmann (guitare, choeurs)
- Sascha Paeth (guitare)
- Felix Bonhke (batterie)
- Nadia Birkenstock (harpe)
- Alvin Lebass (choeurs)
- Billy King (choeurs)
- Bridge Fogle (choeurs)
- Herbie Langhans (choeurs)
- Lerato Sebele (choeurs)
- Stokely Van Dall (choeurs)


1. Ghost In The Moon
2. Book Of Shallows
3. Moonglow
4. The Raven Child
5. Starlight
6. Invincible
7. Alchemy
8. The Piper At The Gates Of Dawn
9. Lavender
10. Requiem For A Dream
11. Maniac
- bonus Track
12. Heart
- more Moonglow Ep
13. The Scarecrow (live)
14. Babylon Vampyres (demo)
15. Where Clockhands Freeze (demo)
16. Seduction Of Decay (demo)



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod