Recherche avancée       Liste groupes



      
BLUES SWAMP R&B  |  COMPILATION

L' auteur
Acheter Cet Album
 



Clarence GARLOW - Clarence "bon Ton" Garlow 1951-58 (1983)
Par LE KINGBEE le 6 Novembre 2019          Consultée 56 fois

Ne cherchez pas un disque de cet énergumène, il n’y en a pas ! On ne trouve que deux compilations⃰ dédiées à ce Louisianais ayant pourtant connu une longue carrière comme chanteur guitariste violoniste mais aussi un rôle de disc-jockey. Les amateurs de Southern Rock et de Blues connaissent peut être son nom, Garlow ayant été le mentor des jeunes frangins Winter, deux natifs de Beaumont (Texas).

Clarence GARLOW est né en 1911 à Welsh (Louisiane), ville natale du fiddler Canray Fontenot. Sa famille s’installe à Beaumont, grosse bourgade à 150 bornes de Houston en plein fief redneck. Gamin, il se met au violon à l’instigation de son père, un bon musicien local adepte de Hillbilly et de Square Dance. Non content d’exceller au violon, Clarence se met à l’accordéon et enfin à la guitare, plus fun pour emballer les filles. Influencé dans un premier temps par T Bone Walker, Garlow se produit dans les bals et kermesses locales quand il ne dépose pas les lettres à ses concitoyens (il est facteur).
Devenu musicien professionnel, il enregistre son premier 78 tours pour Macy’s Records, un label de Houston dirigé par un couple Charles et Macy Lela Henry. La petite maison de disque spécialisée dans le Hillbilly vient d’enregistrer le countryman Jim Reeves mais la patronne veut diversifier son catalogue avec du R&B et du Blues. Clarence est le premier musicien afro-américain engagé par le label. Entre 1949 et 1950, Clarence et son groupe enregistrent dix titres pour Macy’s dont six sont publiés. C’est avec son second single « Bon Ton Roula » classé à la 7ème place des charts R&B, que Clarence Garlow décoche la lune et également son surnom « Bon Ton ». Ce 78-tours est une aubaine pour le petit label à rondelle jaune.

Historiquement, ce single est considéré comme le premier disque de Zydeco. C’est du moins ce qu’annoncent certaines encyclopédies, mais Huddie « Leadbelly » Ledbetter jouait déjà de l’accordéon sur « John Henry » et du concertina sur « Corn Bread Rough » gravé en 1946. Le griot texan, Lightnin’ Hopkins avait lui aussi mis en boîte le titre « Zologo », une déformation du mot Zydeco. Antérieurement, Alan Lomax avait enregistré dès 1934 Austin Coleman, Joe Washington Brown, le duo Ellis Evans/Jimmy Lewis autant d’artistes qu’on classera entre les tiroirs Cajun, Cajun Black Creole et Zydeco.

Revenons à nos moutons ou plutôt à « Bon Ton » (expression traduisible par Laisse les bons temps rouler). Malheureusement pour Clarence, Macy’s Records n’a pas les épaules assez solides et comme bon nombre de petits indépendants de l’époque, le label met la clef sous la porte fin 1950. Clarence se retrouve dans l’obligation de trouver un arrangement avec J.D. Miller, patron du label Feature pour lequel il grave une nouvelle version avec « New Bon Ton Roola », version qui ne rencontre qu’un succès local. Le guitariste enchaine pour les labels Khoury et Aladdin, mais il lui faut attendre 1954 pour revoir son nom dans les classements avec deux titres gravés pour le label Flair sur lesquels il est accompagné par l’orchestre de Maxwell Davis.
A son retour au Texas en 1954, « Bon Ton » Garlow enregistre successivement pour Folk Star et Golband, tout en tournant brièvement en compagnie de Clifton CHENIER. En 1958, l’ancien facteur préfère se concentrer sur son job de programmateur à la KJET, radio sur laquelle il produit son show hebdomadaire. En 1962, Clarence revient aux affaires, enregistrant deux 45-tours sur son propre label Bon-Ran. Durant les seventies, « Bon Ton Roula » comme le surnommaient les gens de Beaumont vivotait entre la vente de fruits de mer, la réparation de téléviseurs et la restauration de vinyles. Tel un diable surgi de sa boite, Garlow apparaît en 1984 au San Francisco Blues Festival et en 1986 au New Orleans Jazz & Heritage Festival. Il décède quelques mois plus tard à Beaumont, sa ville d’adoption, à 75 ans.

Il aura donc fallu attendre 1983 pour avoir le droit d’écouter plus de deux titres de l’ancien disc-jockey, grâce aux efforts du label anglais Flyright. Ce vinyle vient grossir la série « The Legendary Jay Miller Sessions » avec un 28ème volet. Cette pochette de style papier Kraft avec la représentation d’un 78 tours Feature n’est guère porteuse, mais en 1983 c’est tout ce qu’on pouvait se mettre sous la dent. On pourra bien sûr regretter que le label anglais n’ait pas jugé bon de mettre une photo de ce drôle de personnage, éminemment sympathique.

Cette compilation s’ouvre avec le titre emblématique de l’artiste « Bon Ton Roula ». A l’écoute de ce titre, on s’aperçoit qu’en fait de Zydeco, c’est à une combinaison de rumba et de R&B patiné d’une légère teinte tex mex qu’on a le droit. Titre festif par excellence, cette chanson produit son effet via la dualité entre Emma Dell/ Clarence Garlow, la chanteuse interpellant Mr. Bon Ton. Les paroles n’ont que peu de rapport avec la première version gravée par Macy’s avec Mildred Smith comme chanteuse. Tout l’éclectisme de Garlow se retrouve dans « I Called You Up Daddy » un parfait mélange de R&B et de Rock n Roll avec un bon nappage de sax, un titre qui pourrait figurer au répertoire des Kalin Twins. Probablement mis en boîte dans la perspective de Noël, « Let Me Your Santa » se démarque des niaiseries dédiées à l’Homme en Rouge par sa truculence et le dialogue entre Garlow et Emma Dell. « Cry Cry Baby » instaure une ambiance plus dramatique via le piano d’Emma Dell, le tempo oscillant entre un lent R&B et un calypso. « I’ll Never Hold It Against You » reprend les ingrédients de « Bon Ton Roola » avec moins de ferveur et des chœurs qui reprennent laconiquement le refrain de Garlow. Titre figurant sur le single Feature 3005 extrêmement rare, « If I Keep On Worrying » semble hésiter entre blues lent à la sauce T. Bone Walker et R&B.
Parmi les six inédits, « Sound The Bell » avec la présence de l’harmoniciste Joseph Bob sonne comme un vrai Swamp Blues capable de figurer dans le catalogue Excello. Impression similaire avec « Carry On » où le saxophone de Lionel Torrence vient renforcer l’harmonica, alors que Garlow se fait plus tranchant à la guitare. « I’m Just a Cry Cry Baby » n’est en fait qu’une alternate de « Cry Cry Baby » au tempo toujours aussi lent. On regrette que « Come Baby Come » n’ait pas bénéficié d’un dépoussiérage sonore de meilleure qualité, toujours-est-il qu’on oscille encore entre R&B et Blues aux parfums exotiques. « Foggy Blues » provient d’une session gravée pour Eddie Shuler et le label Goldband et là c’est un vrai Swamp Blues que nous assène Clarence Garlow. Les ombres de Lonesome SUNDOWN, Lazy LESTER ou Silas Hogan semblent planer au-dessus de la guitare. Enfin le lent « You Gonna Get Old Some Day » semble tiré d’une démo incomplète dans laquelle Emma Dell décroche le premier rôle.

Cette première compilation du texan d’adoption permettait de découvrir ce bonhomme étonnant. Guitariste fluctuant admirateur de T. Bone Walker, Clarence « Bon Ton » Garlow mérite plus qu’une oreille attentive. Un second couteau oscillant entre Swamp, Texas Blues, R&B, des rythmes caraïbiens chers au golf du Mexique et une très fine touche de Zydeco sur un ou deux titres.

⃰ On conseille aux amateurs de CD la compilation « Clarence Garlow » éditée en 2003 par le label espagnol La Cienega Records. Cette dernière propose 24 titres dont 9 doublons avec le présent disque.

A lire aussi en BLUES par LE KINGBEE :


NINE BELOW ZERO
Live At The Marquee (1980)
Un live intense combinant blues et pub rock




Jody WILLIAMS
Return Of A Legend (2001)
Retour d'un virtuose après 40 ans d'absence


Marquez et partagez





 
   LE KINGBEE

 
  N/A



- Clarence Garlow (chant, guitare)
- Emma Dell (chant, piano 1-2-3-4-5-6-7-8)
- Ice Water (basse 4)
- Bobby Mcbride (basse 10)
- Katie Webster (piano 10)
- Bill Parker (batterie 1-2-3-4-5-6-7-8)
- Warren Storm (batterie 10)
- Joseph Bob (harmonica 4-5)
- Lazy Lester (harmonica 10)
- Curtis Babineaux (saxophone 1-2-3-4-5-6-7-8)
- Shelby Lackey (saxophone 1-2-3-4-5-6-7-8)
- Lionel Torrence (saxophone 5)


1. New Bon Ton Roola
2. I Called You Up Daddy
3. Let Me Be Your Santa
4. Sound Of The Bell
5. Carry On
6. I'm Just A Cry Cry Baby
7. Cry Cry Baby
8. I'll Never Hold It Against You
9. Come Baby Come
10. Foggy Blues
11. If I Keep On Worrying
12. You Gonna Get Old Some Day



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod