Recherche avancée       Liste groupes



      
METAL POP INCLASSABLE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

1999 Amenaza Al Mundo
2001 Director's Cut
2004 Delirium Cordia
2005 Suspended Animation
 

- Membre : Melvins, Mr. Bungle, Slayer, Nevermen, Peeping Tom, Tomahawk, John Zorn , M. Patton / J-c. Vannier, Faith No More

FANTÔMAS - The Director's Cut (2001)
Par LE BARON le 29 Décembre 2019          Consultée 514 fois

Le premier album de FANTÔMAS, Amenaza El Mundo, était expérimental, mais surtout époustouflant. Et pourtant, pour son deuxième album, le groupe choisit non pas de creuser le sillon déjà ébauché, mais revient avec un album de reprises ! Drôle de choix. Un album de reprises, cela apparaît généralement plus tardivement dans une discographie, et c'est souvent le signe d'une panne d'inspiration*, ou le choix d'une maison de disques ne voulant prendre aucun risque**. Et généralement, un album de reprises, ce n'est pas mauvais, c'est très mauvais.

Alors bien sûr, la démarche de FANTÔMAS est différente. Les reprises dont il est ici question sont uniquement des musiques de films, sur lesquelles Mike PATTON ajoute parfois des paroles, mais surtout des onomatopées et autres bruyantes virgules sonores chantées, hurlées ou murmurées selon les cas. Le choix des titres est par ailleurs plutôt pointu. En dehors de "The Godfather", qui fait office de tube, l’ambiance générale est au fantastique et à l’horrifique à travers des films qui ont pu marquer leur époque, mais qui ne sont aujourd'hui connus que des cinéphiles. En fait, on traverse l’histoire du cinéma – surtout américain, mais pas que –, des années 1920 ("Der Golem***") aux années 1990 ("Twin Peaks :Fire Walk With Me", avec un  intérêt particulier pour les années  1950 et 1960 : "La Nuit du Chasseur", "Cape Fear", "Rosemary's Baby", etc. D'excellents films, qui permettent à FANTÔMAS de reprendre, excusez du peu: Nino ROTA, Henry MANCINI (non, ce n'est pas "The Pink Panther" !), Bernard HERRMANN, Jerry GOLDSMITH, John BARRY, Ennio MORRICONE, et je ne cite que les plus connus ! Le choix s’avère donc très bon, et montre que Mike PATTON a un goût très sûr en matière de musiques de films.

Et les arrangements ? Ils sont tout bonnement formidables. Loin de se contenter de jouer façon Métal, FANTÔMAS élargit sa palette sonore par rapport à son précédent opus. Mike PATTON balance en effet des sonorités plus variées : accordéon, nappes de clavier, guiro, scie musicale, etc. Le tout s’avère à la fois respectueux et totalement iconoclaste, ce qui reste la meilleure façon de reprendre des titres existants. En fait, si l’on devait trouver un point de comparaison sonore dans la carrière déjà longue de Mike PATTON, on pourrait dire que ce Director's Cut, c’est le California de MR BUNGLE, un album plus suave et sucré que son prédécesseur, parfois jugé trop épicé. A ceci près : California était une petite déception après Disco Volante. Or, The Director’s Cut ne l’est pas du tout, décevant, c’est même tout le contraire: on est happé du début à la fin, et c’est formidable. Le fait que l'on retrouve un format plus proche de la chanson y est sans doute pour quelque chose : l'écoute est plus aisée, moins exigeante, et d'autant plus si l'on connaît déjà les titres originaux. C'est donc à un plaisir simple que nous convie FANTÔMAS. Simple, mais pas facile, hein !? Ne mélangeons pas les deux : il faut du talent et du travail pour parvenir à tirer du magma sonore dont est capable ce groupe une musique aussi précise et facile d’accès****.

The Director’s Cut est un excellent disque de l’excellent groupe qu’est FANTÔMAS. Il constitue par ailleurs une porte d’entrée évidente dans la discographie du quartet. Quant à Mike PATTON, redisons qu’il signe avec ce groupe une de ses meilleures performances, sans jamais que son incroyable technique vocale ne devienne démonstrative et ne prenne le pas sur la musique dans son ensemble. Un excellent disque.


*Au hasard, BOWIE, GUNS N’ ROSES, et voilà que par ces simples références, je dévoile mon âge.
**cf toutes les reprises actuelles. C’est le fond de commerce de certains il me semble (SEAL). Parfois, c’est de l’opportunisme pur et simple : "Bella Ciao" avec MAÎTRE GIMS. Et puis il y a tous ces albums "hommages", genre Yannick NOAH et Bob MARLEY, la Bande à RENAUD, etc.
***Le film date de 1920, et il est muet. La musique que nous entendons ici a été composé par Karl-Ernst SASSE dans la seconde moitié des années 1990.
**** C’était flagrant en concert. J’ai eu l’immense chance de voir le groupe au Bataclan, lors de la tournée qui a suivi la sortie du disque. C’était dantesque, malgré l’absence de Dave LOMBARDO, remplacé par Terry – The Cute Little Drummer – BOZZIO.

A lire aussi en ROCK par LE BARON :


Frank ZAPPA
You Can't Do That On Stage Anymore, Vol.6 (1992)
Make a sex noise here.




FANTÔMAS
Amenaza Al Mundo (1999)
Fantômas se déchaîne !


Marquez et partagez





 
   LE BARON

 
  N/A



- Mike Patton (voix, samples)
- Dave Lombardo (batterie)
- Buzz Osborne (guitare)
- Trevor Dunn (basse)


- the Director's Cut
1. The Godfather (nino Rota)
2. Der Golem (karl Ernst Sasse)
3. Experiment In Terror (henry Mancini )
4. One Step Beyond (harry Lubin)
5. Night Of The Hunter - Remix (walter Schumann)
6. Cape Fear (bernard Herrmann)
7. Rosemary's Baby (krzysztof Komeda)
8. The Devil Rides Out - Remix (james Bernard)
9. Spider Baby (ronald Stein)
10. The Omen (ave Satani) (jerry Goldsmith)
11. Henry: Portrait Of A Serial Killer (robert Mcnaugh
12. Vendetta (john Barry)
13. Untitled
14. Investigation Of A Citizen Above Suspicion (ennio
15. Twin Peaks: Fire Walk With Me (angelo Badalamenti)
16. Charade (henry Mancini)



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod