Recherche avancée       Liste groupes



      
POST-ROCK  |  STUDIO

L' auteur
 


KWOON - Tales & Dreams (2006)
Par MAPLE LEAFS le 28 Mars 2007          Consultée 2787 fois

Si vous cherchiez quelque chose qui vous fasse voyager hors du temps, quelque chose qui ravive et décuple votre imagination, arrêtez-vous sur cette oeuvre sous peine de le regretter longtemps... Nulle part ailleurs vous ne verrez les méduses évoluer dans l'Éther et les singes posséder trois appendices caudaux.

Le son est totalement envoûtant. Les accords plaqués sur les manches, efficaces. La basse présente, distille aux moments opportuns ses appels à la vie. La batterie lie le tout, tel le serpent d'Asclépios enlaçant le caducée. Là, point de miroir symbolisant la prudence, c'est bien totalement sereins que vous voyagerez au coeur d'harmonies enchanteresses.
Car il s'agit bien d'un voyage féerique que vous offre "Kwoon", un groupe à la double nationalité : française et kwoonienne. Ce voyage totalement intemporel, suit les sinueux chemins partiellement tracés en vous, où les beautés surnaturelles font les structures de votre moi, du leur.

L'intro apporte l'apesanteur, "I lived on the moon" donne la destination, leur planète. La mélodie est langoureuse, et la voix est juste, posée là où il faut, pour prendre le total contrôle de votre rêve.
"Blue Melody" est la pierre angulaire de l'album. Un condensé d'éléments jusque-là improbables sur la planète Kwoon, l'eau et le temps.
Les soupirs, les cris des baleines, l'élément qui vous ceint, les appels à la vie, à l'envie.
La descente vers les profondeurs est progressive. Ensuite, le déchaînement des accords, puis les envolées lyriques sont exceptionnels. Les guitares passent du bruit d'un souffle au creux de l'oreille, jusqu'au hurlement déchirant provenant du tréfonds de vos entrailles.

Un brin de repos avec l'instrumental "Eternal Jellyfish Ballet" qui fait danser à l'infini les méduses dans l'espace. Ce morceau démontre la totale maîtrise du groupe. Les notes semblent telles des gouttes de pluie tombant sur les cordes tendues à l'extrême, prêtes à vibrer. C'est ahurissant de beauté et d'intensité. À noter que cette oeuvre fera l'objet d'un projet vidéo plus conséquent.

"Last Sundown" est peut-être le talon d'Achille de l'ensemble, avec un mixage hésitant et la saturation de certains instruments. Qu'importe, à l'instar de "Magma" et de son "Kobaïen", pour comprendre "Kwoon", vous devrez apprendre le "Kwoonien". En effet, là-bas, c'est le langage de tout un chacun. C'est aussi la langue de "Tinklëh", une jolie pierre posée délicatement dans l'écrin de vos songes.
"The door" vous donne la clé pour un voyage retour en douceur sur la planète Terre, grâce à des nappes de synthé qui vous feront atterrir sans autre dommage que celui d'un manque qui va vous emplir.

Fait rare pour ce premier album autoproduit : chaque morceau est accompagné d'une illustration magnifique dans un livret conséquent (oeuvre d'Aurélien Police).
Il est extrêmement rare que des groupes, dès leur premier opus, s'attachent à un packaging aussi irréprochable, car il l'est ! Cela démontre assurément la précocité de leur professionnalisme. Puissent-ils vous faire voyager encore plus loin, plus longtemps, à bord d'autres rêves.

A lire aussi en POST-ROCK :


SWANS
Not Here / Not Now (2013)
Comme des coups de marteau sur le crâne !




GODSPEED YOU ! BLACK EMPEROR
F♯a♯∞ (1997)
In the beginning…


Marquez et partagez





 
   MAPLE LEAFS

 
  N/A



- Sandy (guitares - chant)
- Olivier (guitares)
- Ben (basse)
- Jy (guitares - basse)
- Nelson (claviers)
- Seb (batterie)


1. Intro
2. I Live On The Moon
3. Blue Melody
4. The Beast
5. Eternal Jellyfish Ballet
6. Last Sundown
7. Tinklëh
8. Tinklëh Skoga
9. The Door
10. Kwoon



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod