Recherche avancée       Liste groupes



      
BLUES SOUL R&B  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

2020 Stand Up!

Whitney SHAY - Stand Up! (2020)
Par LE KINGBEE le 18 Février 2020          Consultée 561 fois

Les deux premières galettes de Whitney SHAY étaient passées, avouons-le, presque totalement inaperçues, la faute probable à un crucial manque de promotion. La chanteuse n’est pas totalement inconnue : après avoir œuvré quelques temps dans le théâtre, ce qui lui confère un jeu de scène plein de charisme, elle vient d’enregistrer son troisième disque, le premier pour le label allemand Ruf Records, ce qui devrait lui permettre de se faire un nom en Europe. Elle a à son actif près de mille concerts et a remporté les San Diego Music Awards à quatre reprises.

Ce qui est sûr, c’est que la chanteuse aux cheveux couleur de flamme sait s’entourer. Son précédent disque gravé et conçu aux Greaseland studios à San Jose comprenait quelques pointures: Igor Prado et bien évidemment Kid Andersen, le propriétaire des lieux à la guitare, l’harmoniciste Aki Kumar et enfin Gordon Beadle (alias Sax Gordon) au sax.

Si la brochette du dessus a de quoi faire frémir les papilles, avouons que la présente line-up n’a pas grand-chose à lui envier. Effectivement, on retrouve ici l’excellente guitariste Laura Chavez (ex Lara Price, Candye Kane, Nikki Hill et sessiowoman pour les Mannish Boys, Mike Letbetter, Vanessa Collier et de nombreux artistes du label Ruf), l’organiste vétéran Red Young (ex Joan Armatrading, Janiva Magness, Teresa James, Eric BURDON, Kirk Fletcher), le batteur Brannen Temple (ex Lavelle White, Lizz Wright, Eric BURDON) sans oublier les Texas Horns de Kaz Kazanoff. Ajoutons quelques invités comme la claviériste Marcia Ball, les guitaristes Guy Forsyth et Derek O’Brien au curriculum plus épais que nos bottins d’antan. En filigranes, la plupart de ces musiciens se connaissent pour avoir joué ensemble ou avoir collaboré à titres divers sur la scène d’Austin.

Enregistré au Wire Recording Studio d’Austin (l’un des meilleurs studios de la région) en octobre 2019 et produit par Mark « Kaz » Kazanoff, ce « Stand Up ! » se révèle comme une invitation à nous lever de notre chaise à défaut d’aller se dégourdir les jambes sur une piste de danse. Whitney s'avère une bonne chanteuse mais également une auteure prolifique puisqu’on lui doit dix des douze titres du CD.

D’entré, « Stand Up ! » , titre donnant son nom à l’album, ne peut que faire penser à W.C. Clark. La guitare et les cuivres nous y entrainent dans une chaude farandole bien bluesy. La chanteuse est capable de nuances plus sensibles malgré le tempo entre Blues Rock et Blues urbain comme en atteste « Someone You Never Got To Know ». On lui préfère nettement « Equal Round » plus cradingue avec les petits coups de slide de Chavez. « Getting In My Way » s'affirme comme un bon slow blues bien tempéré par les volutes d’orgue et une guitare flamboyante qui maintient la pression en seconde partie de titre.
Les cuivres tentent encore de prendre les premiers rôles sur l’entrainant « P.S. It’s Not About You », la guitare s’offrant quelques passages aussi sobres qu’aériens. Impression similaire avec le cuivré « You Won’t Put Out This Flame » « Far Appart (Still Close) » joue principalement sur la dualité du chant partagé entre Guy Forsyth et Whitney.
Whitney Shay a assez de métier pour faire reposer les accus quand le besoin s’en fait sentir. « I Thought We Were Through » se déguste entre Soul et Gospel, les claviers de Red Young propulsant une atmosphère crépusculaire et une quiétude rassurante. La chanteuse prend un virage à 90 degrés avec « Boy Sit Down », un mélange entre R&B et Jazz Boogie dans lequel la trompette bouchée d’Al Gomez mérite une mention. Shay se réapproprie « Tell The Truth », titre aussi rapide qu’épicé des Five Royals de Lawman Pauling. La chanson a connu quelques covers peu gratifiantes, c’est à se demander si les repreneurs (Ray CHARLES, Tina TURNER, Johnny WINTER, The Walker Brothers) ne jouaient pas à « c’est moi le plus rapide ! ». Whitney tempère ses ardeurs, ralentissant la cadence pour transformer ce R&B quelque peu frénétique en une petite pépite de Soul. Certainement la meilleure version du morceau avec celle d’Otis REDDING. Seconde et dernière reprise avec « I Never Meant To Love Him », un inusité de Ron Carlson chanté jadis par Etta JAMES et repris en version masculine par Jesse James, l’ancien chanteur des Royal Aces. Whitney Shay prouve encore une fois qu’elle est comme un poisson dans l’eau sur des titres aux tempos lents. Le disque s’achève sur le festif « Change With The Times » dans lequel Whitney nous gratifie d’un chant puissant et entraînant.

Au moment où j’écris ces modestes lignes, Whitney Shay est en tournée en Allemagne avec une douzaine de dates à la clef. En avril, l’Américaine est annoncée pour une grosse vingtaine de concerts en Belgique, en Autriche, en Suisse, en Allemagne, en Angleterre, en Hollande. Si vous voulez la voir sur scène chez nous, il vous faudra aller à Nantes au Ferrailleur le 2 avril, seule date française pour l’instant. Nos programmateurs sont-ils si frileux ou nous prennent-ils pour des cons pour nous proposer grosso modo toujours la même cinquantaine de musiciens américains, ceux qui sont dans le giron de tourneurs attractifs niveau prix. Mais c’est là un autre débat !

Ce disque de Whiney Shay alliant Blues, Soul et R&B urbains ne révolutionnera pas l’Industrie du Disque mais il s’écoute agréablement et nous parait supérieur à tout un tas de produits que certaines boîtes de prod' ou maisons de disques essaient de nous refourguer à coups de slogans publicitaires aussi outranciers que mensongers. Un bon 3 !

A lire aussi en BLUES par LE KINGBEE :


DELGRES
Mo Jodi (2018)
Du rhum dans votre blues !




LIGHTNIN' SLIM
Rooster Blues (1960)
un album essentiel du swamp blues


Marquez et partagez





 
   LE KINGBEE

 
  N/A



- Whitney Shay (chant)
- Laura Chavez (guitare)
- Guy Forsyth (guitare 9, chant 5)
- Derek O'brien (slide 3)
- Chris Maresh (basse)
- Red Young (claviers)
- Brannen Temple (batterie 1-2-3-4-5-6-9-11)
- Tommy Taylor (batterie 7-8-10-12)
- Mark 'kaz' Kazanoff (saxophone)
- John Mills (saxophone, flûte)
- Al Gomez (trompette)
- Charles Godfrey (cloche 4)
- Alice Sadler (chœurs)
- Drew Potter (chœurs 9)
- Joey Benjamin (chœurs 9)


1. Stand Up!
2. Someone You Never Got To Know
3. Equal Ground
4. P.s. It's Not About You
5. I Thought We Were Through
6. Far Apart (still Close)
7. You Won't Put Out This Flame
8. Tell The Truth
9. Boy Sit Down
10. I Never Meant To Love Him
11. Getting In My Way
12. Change With The Times



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod