Recherche avancée       Liste groupes



      
JAZZ-ELECTRO  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


MOON HOOCH - Life On Other Planets (2020)
Par DERWIJES le 12 Mars 2020          Consultée 661 fois

On fait des rencontres avec la Musique, des groupes, des sons dont on n’aurait jamais soupçonné l’existence et qui sont, miracle du numérique, à quelques clics de souris de nos oreilles. Voici donc MOON HOOCH, fier pot de peinture prêt à être lancé vigoureusement contre le mur gris érigé par la musique que les médias nous infligent quotidiennement.
Ils viennent de New-York, évidemment, car quelle autre ville que la Grosse Pomme pourrait produire des énergumènes pareils ? Wenzi McGOWEN et Michael GILBUR ont pourtant commencé comme des garçons bien comme il faut en jouant du jazz gentil tout plein avant de se dire que c’était plus drôle (et plus lucratif) de faire danser les gens. Courte avance rapide, et nous les retrouvons en train d’improviser des spectacles de rue un peu partout en ville, se faisant remarquer devant le Metropolitan Museum of Art et se faisant bannir du métro pour avoir créé des mouvements de foule dansants sur les quais. Plus récemment, c’est en France, cocorico, qu’ils ont fait parler d’eux, profitant d’être coincés dans un embouteillage pour se lancer dans un petit jam qu’ils ont filmé et diffusé eux-mêmes sur la Toile.

Avec Life On Other Planets, ils signent leur quatrième album qui sort après leur E.P Light It Up en 2018. Pour l’occasion, ils prennent le contrario de leurs deux disques précédents qui contenaient pas mal de bidouillages en studio, pour revenir vers la méthode de travail de leurs débuts : enregistrer les morceaux en une prise dans des conditions quasi-live pour restituer l’ambiance des happenings qui les ont fait connaître. Quasi-live parce que les bidouillages électro sont posés après, mais l’urgence des instruments, elle, est bien présente.
Dès lors que « Nonphysical » commence, nous voilà emporté dans un tourbillon de riffs de saxophones débridés où la seule règle semble être de faire bouger l’arrière-train de l’auditeur autant que possible. A les entendre souffler ainsi, on se dit que ces gars doivent être possédés, mais ça fonctionne, impossible de ne pas se prendre au jeu et de ne pas de déhancher. Quant à l’utilisation de l’électro, contrairement à certains articles sur le groupe qui laissent entendre que cela constitue une partie importante de leur musique, ce sont surtout des habillages pour le morceau. Il y a bien deux-trois moments sur le disque où on retrouve des breaks de dubstep, mais ça ne prend jamais les devants.

La séduction est immédiate. Et la plus grosse surprise est que plusieurs écoutes n’entament pas le plaisir. Je ne suis pourtant pas friand de ce genre de jazz-délire qui part dans tous les sens, mais c’est là la magie de MOON HOOCH : Ils ne font que donner l’impression de partir dans tous les sens. Exemple parlant, le single « Candlelight ». Ça commence sur les chapeaux de roues en plein jam et on s’attend à ce que ça parte en sortie de route à tout instant mais le morceau reste sur les rails (je peux continuer comme ça toute la journée). Une écoute, deux écoutes, dix écoutes plus tard, le fun est toujours là et la lassitude encore loin.

A lire aussi en JAZZ par DERWIJES :


Iggy POP
Free (2019)
Comme une envie...




Wes MONTGOMERY
The Incredible Jazz Guitar Of Wes Montgomery (1960)
La note parfaite.


Marquez et partagez







 
   DERWIJES

 
  N/A



- Michael Wilbur (saxophones, synthétiseurs, clarinette, chant)
- Wenzl Mcgowen (saxophones, synthétiseurs)


1. Nonphysical
2. This Is Water
3. Old Frenchman
4. They're Already Here
5. Candlelight
6. Need Your Love
7. Bronst
8. Too Much Hooch
9. #4 Solo



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod