Recherche avancée       Liste groupes



      
GUITAR-JAZZ  |  LIVE

L' auteur
Acheter Cet Album
 



Pat MARTINO - The Return (1987)
Par DERWIJES le 6 Septembre 2020          Consultée 161 fois

1980. Alors en pleine lancée dans sa carrière depuis déjà plus de dix ans avec une suite d’albums aussi audacieux que variés, Pat MARTINO est victime d’un anévrisme foudroyant. Seuls les talents des médecins l’opérant en urgence lui permettent d’éviter d’aller jammer avec la Faucheuse. Il survit, mais laisse quelque chose sur la table d’opération : sa mémoire.
C’est aussi bête que cruel et on dirait le synopsis d’un mauvais film d’action, mais il se réveille amnésique, ayant oublié jusqu’à comment jouer de la guitare. Mais bien décidé à continuer sa carrière, il se lance dans la tâche herculéenne de réapprendre des années d’apprentissage en écoutant non-stop la musique qui l’a influencé ainsi que ses propres albums pour se réapproprier son identité perdue. Le processus est long, lent et on ne peut que l’imaginer douloureux et difficile, mais il va pourtant parvenir à réaliser ce miracle en laissant petit à petit ses doigts reprendre leur emprise sur les cordes.

Il lui faut moins de sept ans pour réaliser ce tour de force, sept petites années pour rattraper des décennies d’expérience ! Et pourtant, dès le mois de Février 1987, il se sent prêt à remonter sur scène et à enregistrer un disque live pour signifier son retour. Le titre est logiquement tout trouvé, et il n’y a pas lieu à de grande cérémonie où d’effusion de sentiment. Juste en trio avec Steve LaSPINA à la basse et Joey BARON à la batterie, ils jouent sur la scène du club Fat Tuesday’s à New-York quatre compositions inédites qui sont plutôt quatre bornes kilométriques dans un long jam.
Et d’emblée on sent que ce n’est pas un convalescent qui effectuerait un retour timide. Amnésie, quelle amnésie ? D’un coup, c’est comme si nous retrouvions le MARTINO d’avant, comme si ces dernières années n’avaient jamais eu lieu. Sobre, classique, efficace, intemporel. On pourrait définir ce qu’il joue comme du bop parce que c’est plus simple, mais en vérité ça n’a pas vraiment de style, c’est juste lui et sa guitare. C’est l’instrument qui parle, la mitraillette MARTINO est en marche, car même s’il commence doucement la première moitié de "Do You Have A Name ?" il montre ce qu’il a dans le ventre dès la seconde. Ses deux collègues le laissent faire, ils sont là pour le soutenir plutôt que faire le show. C’est une belle marque de respect car ces gars-là ont un CV en béton armé, avec des collaborations chez Benny CARTER, John SCOFIELD, John ZORN et avec David BOWIE pour Joey Baron (sur Outside).

Mais voilà que "Slipback" commence et Pat MARTINO a encore des munitions dans le ventre. Fini la gentillesse, il tiraille, enchaînant les notes à tout va. Il ralentit la cadence le temps de "All That You Have" et laisse le public atterrir en douceur pendant la conclusion "Turnpike" en prenant soin de tisser des solos de toute beauté, empreints de feeling et de technique.
Nous sommes en 1987 et Pat MARTINO est de retour. Certes, le public devra encore faire preuve de patience avant que la reprise ne s’effectue réellement, mais il signe avec The Return l’une de ses meilleures œuvres. Du concentré de bonheur pur jus !

A lire aussi en JAZZ par DERWIJES :


Pat MARTINO
Live At Yoshi's (2001)
All stars




Miles DAVIS
Porgy And Bess (1959)
Réécriture à succès.


Marquez et partagez





 
   DERWIJES

 
  N/A



- Pat Martino (guitare)
- Steve Laspina (basse)
- Joey Baron (batterie)


1. Do You Have A Name ?
2. Slipback
3. All That You Have
4. Turnpike



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod