Recherche avancée       Liste groupes



      
POP-FOLK PSYCHéDéLIQUE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


ODESSEY & ORACLE - Crocorama (2020)
Par MARCO STIVELL le 11 Mars 2020          Consultée 727 fois

Le 24 avril qui arrive sort le troisième album d'un groupe lyonnais qu'il a toujours été bon de présenter. Depuis 2014, ODESSEY & ORACLE propose une musique colorée qui chatouille nos oreilles avec un goût de reviens-y. Et effectivement, Crocorama ne change pas la donne, après Speculatio qui confirmait en 2017 le talent conjoint de Guillaume Médoni, Fanny L'Héritier et Alice Baudoin.

On retrouve les qualités qui font le charme des Lyonnais, à travers une pop sophistiquée lorgnant vers les années 60/70 et garnie de claviers vintage, d'éléments folk et baroques. La nouveauté vient de l'apport de percussions plus important, grâce au quatrième membre Roméo Monteiro, ainsi que de Josselin Varango à la batterie sur quelques titres.

Le son de Crocorama est définitivement plus propre qu'en 2014, mais la musique de ODESSEY & ORACLE est toujours autant hallucinogéniale. C’est un plaisir rare en France, que d’entendre des mélodies tortueuses comme celle de "Le manège" et "Je suis l’endormie", dans un registre autre que le jazz, et avec une voix aussi jolie que celle de Fanny L’Héritier. D’écouter la progression des chansons, faites de surprises et de ruptures parfois nettes entre couplets et refrains, comme "Les poupées mécaniques", qui passe du brumeux au lumineux et inversement, ou "Ferdinand l’Albigeois", entre ballade médiévale et punk-rock façon ODESSEY & ORACLE !

La batterie vient renforcer le son pop à la GAINSBOURG ou à la MOODY BLUES dès les pre-miers instants : basse jouée au médiator, nappes de synthés pour remplacer les cordes en fond… Josselin Varango fournit une partition tout à fait convaincante et volubile à "Chercher Maman", "Je suis l’endormie", "Le manège" et "Antoine Rouge".

Monteiro complète de son côté la palette exotique des "Poupées mécaniques", de moments calyp-so ("Les enfants", "Antoine Rouge") voire bossa-nova (la fin de "Ferdinand l’Albigeois") totale-ment assumés. Ceci bien sûr aux côtés des ballades folk étranges, d’instrumentaux ("Mélodie #1") qui font musiques de films et évoquent une innocence toute 60’s, des trompettes royales et fo-folles de Gilles Poizat, des clavecins et flûtes baroques…

Une fois de plus, ODESSEY & ORACLE parvient à régaler, d’un bout à l’autre ou presque, l’auditeur amateur de chansons et de belles mélodies mais avec une exigence de travail évidente, un résultat digne des mouvements psychédélique et progressif. Et toujours, grâce à Fanny l’Héritier, aux flûtes à bec d’Alice Baudoin, aux maracas et aux divers synthés, ces couleurs d’album pour enfants, mais dans une formule autre que ukulélés & co à laquelle la musique popu-laire tient à se raccrocher.

Sans se renier, le combo lyonnais persiste dans son surréalisme, ses aventures chamarrées, entre rêve et critiques plus ou moins subtiles de la société. L’espace d’un instant, pas longtemps, on se demande bien (ou pas !) à qui il est fait référence dans les paroles "j’entends les pattes de tes pe-tits soldats disposés à tirer sur les poupées mécaniques", "Ils ont des tuyaux pour pas payer leurs impôts", "des gamins sous les lacrymos, en rang, les mains sur la tête et saluent le drapeau"… "Mascara" qui parodie bien les relations actuelles, "Je suis l’endormie", où une soirée "arrosée" tourne à l’angoisse, sont chouettes aussi. Choses réalistes ou non, cela n’a pas d’importance au final tant on aime toujours se perdre dans la forêt. Une nouvelle aventure fantastique vous attend !

A lire aussi en POP par MARCO STIVELL :


Joan OSBORNE
Relish (1995)
La plus blues des jeunes Américaines des 90's.




Jacques HIGELIN
Amor Doloroso (2006)
Un peu, beaucoup, passionnément, à la folie...


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



- Fanny L'héritier (chant, claviers, pianos électriques)
- Alice Baudoin (clavecin, orgue positif, hautbois, flûtes)
- Guillaume Médioni (guitares, basse, banjo, synthétiseurs)
- Roméo Monteiro (percussions)
- Josselin Varengo (batterie)
- Mathilde Bouillot (flûtes)
- Gilles Poizat (trompettes)


1. Chercher Maman
2. Les Poupées Mécaniques
3. Je Suis L'endormie
4. Mascara
5. Le Manège
6. Crocorama
7. Les Enfants
8. Antoine Rouge
9. Mélodie #1
10. Ferdinand L'albigeois
11. Mélodie #2



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod