Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK N ROLL ROCKABILLY  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


HOT CHICKENS - Fool's Paradise (2019)
Par LE KINGBEE le 20 Mars 2020          Consultée 321 fois

Septième galette pour les HOT CHICKENS, groupe nordiste de Rockabilly. Sous le nom de ces étranges volatiles, se cache en fait une émanation d’Hervé Loison, plus connu sous le nom de Jake CALYPSO. Que cela soit sous son nom, celui du WILD BOOGIE COMBO, au répertoire nettement plus Blues, ou celui des HOT CHICKENS, le guitariste distille des œuvres aussi sincères que vintages nous renvoyant presque soixante dix ans en arrière à l’époque des vagues Sun et PRESLEY.

Si les gallinacés avaient antérieurement rendu hommage à Johnny BURNETTE, cette fois ci ils adressent un bon clin d’œil à Buddy HOLLY, le titre de l’album étant par ailleurs une chanson mineure du texan figurant en face B du single Coral "Think It Over". Enregistré en deux jours au studio Midnight à Annequin dans le Pas de Calais, le CD regroupe 14 titres enregistrés un jour par le natif de Lubbock. Si la carrière de l’homme à lunettes fut prématurément courte, Buddy étant décédé à 22 ans dans un accident d’avion, son influence sur de nombreux groupes américains et européens étonne toujours autant.

Si au début de sa courte carrière, Buddy HOLLY et son équipier Bob MONTGOMERY privilégiaient le Hillbilly, le guitariste s’orientera vers le Rock'n'Roll en 1956 lors de ses premières sessions Decca à Nashville. L’année suivante Buddy et le batteur Jerry ALLISON mettront au point un style guitare/batterie nettement plus affiné avant de tomber sous la coupe de Norman Petty, producteur et manager intransigeant et terriblement rancunier.
Si Buddy HOLLY, à contrario de nombreuses jeunes vedettes du Rock'n'Roll, n’est jamais apparu au cinéma peu attiré par les sunlights d’Hollywood, il fera l’objet d’un téléfilm interprété par Gary BUSEY, un document prenant en compte la montée du Rock durant les fifties. Chez nous, Buddy HOLLY sera découvert presque de manière posthume au milieu des sixties par le biais d’une série franco allemande de six disques regroupant entre autre les albums Reminiscing (Coral 97025), Buddy Holly (Coral 97030), Remember (Coral 97035) et Holly In The Hills (Coral 97038).

Malgré une carrière hyper courte, Buddy HOLLY apparaît aujourd'hui dans plus de 350 compilations parfois éditées en dépit de tout bon sens. Les joies du Domaine Public !

Figure de proue du Rockabilly français, les HOT CHICKENS d’Hervé Loison rendent ici un brillant hommage au pionnier du Rock texan. Les 14 reprises nous permettent de suivre à la trace le parcours du guitariste en évitant les pièges des sempiternels succès ou des hits posthumes que les radios et maison de disques ne cessent de nous rabâcher jusqu'à plus soif.

En ouverture, "Tell Me How" est délivré sous une forme plus épurée, les chœurs de la version originale des CRICKETS disparaissent au profit d’une meilleure fusion entre la guitare de Christophe Gillet et la rythmique. Une version plus claire, moins mélodramatique et sucrée que celle de Bobby VEE. Apparu en single à la fin de l’été 62 sur un single Coral, "Reminiscing", création du saxophoniste King CURTIS, permettait au guitariste d’évoluer comme un poisson dans l’eau dans un domaine Country R&B lui allant comme un gant. Le trio nous délivre une version respectueuse avec l’apport d’un sax toutefois moins présent par rapport à l’original avec le grand King CURTIS. Une interprétation faisant office de pont entre celles d’HOLLY et des FLAMIN’ GROOVIES. Souvent repris et pourtant méconnu, "Think It Over"* pourrait servir de synthèse aux titres enregistrés à Clovis dans le studio de Norman PETTY. Nos poulets nous assènent ici une interprétation savoureuse qui fait largement oublier la ballade Country Pop de Skeeter DAVIS ou le Glam Rock des HOLLIES.

Autre emprunt aux CRICKETS, "Lonesome Tears" dévoile encore une version dans laquelle les chœurs trop intempestifs de l’original disparaissent ce qui permet d’alléger la chanson. Repris par la chanteuse de Country Folk Carolyn HESTER et par les STRAY CATS avec un chant peut être un peu trop parodique, la présente version n’a leur rien à envier bien au contraire. Autre emprunt aux CRICKETS, "Fool’s Paradise" qui donne son nom au recueil permet de mettre en valeur le chant d’Hervé Loison. Si Don McLEAN transformait le titre en une ballade Country exotique avec l’apport étonnant d’un vibraphone, il suffit d’écouter la version du regretté Lemmy KILMISTER pour se persuader que le chanteur s’en sort encore une fois remarquablement.

"Maybe Baby" aura connu au fil des ans de curieuses covers : ESQUERITA, Jackie De SHANNON, sans oublier celle du NITTY GRITTY DIRT BAND. Là, le trio donne une coloration digne des BEATLES. On retrouvait la version de Buddy au générique du film American Graffiti réalisé par George LUCAS. La première version de "Mailman Bring Me No More Blues" peut être considérée comme un Hillbilly Blues. A l’instar de HOLLY, Hervé Loison incorpore à son chant de légères touches de Yodel tandis que la guitare durcit brièvement le tempo. Une pure merveille ! On conseillera la version Blues du saxophoniste Oliver NELSON avec le guitariste chanteur Chas HODGES et bien sur celle des BEATLES. Les HOT CHICKENS s’attaquent à l’une des premières compo du tandem HOLLY/MONTGOMERY avec "Love’s Made A Fool Of You", morceau curieusement enregistré pour la première fois par les CRICKETS de Sonny CURTIS. Si le phrasé de guitare se fait plus énergique que dans la version d’origine, le trio reste néanmoins respectueux des codes.

Si The Bobby FULLER FOUR connaît un bon succès avec la reprise du titre, on recommandera celles de Chris SPEDDING et de COCHISE, groupe anglais de Country Rock éphémère. En France, Ronnie BIRD a adapté le titre avec "L’Amour nous rend fou" tandis que Vincent Palmer (ex BIJOU) lui donne une note plus noire avec "L’Amour se joue de nous". Pièce intemporelle par excellence, "Well All Right" figure au répertoire d’artistes aussi variés que BLIND FAITH, SANTANA, Alain BASHUNG ou les LONELY BOYS des frères Garza. Le combo nous délivre une atmosphère plus musclée et électrique que l’originale. Cap vers le Rockab avec "Rave On", titre de Sonny West un autre natif de Lubbock, avec son intro au vocal syncopé. Enfin en clôture de disque l’excellent "I’m Gonna Love You Too" devrait rappeler des souvenirs aux fans de BLONDIE, le titre figurant dans Parallel Lines.
Peut-être par soucis de facilité, terminons ce tour d’horizon avec l’un des plus grands succès du texan "It’s So Easy"°, titre qui permettra à Linda RONSTADT de se placer sur le toit du monde en 1977. HOT CHICKENS accentue légèrement le tempo de l’originale pour une version comportant un excellent solo de guitare.

Produit sans surenchère par le groupe, on n’est jamais aussi bien servi que par soit même, ce nouvel opus remet au gout du jour l’un des poids lourds du Rock'n'Roll texan. La complicité entre les membres, un répertoire cohérent groupant inusités et quelques gros cartons et le chant hautement crédible d’Hervé Loison propulsent le disque vers le paradis. Encore une bonne trouvaille du label parisien Rock Paradise. Note réelle 3,5.

⃰ Ce titre a connu plusieurs homonymes : BB KING, Jimmy DONLEY et Brenda RUSSELL.
° Même constat avec les titres de GUN’s ROSES et de Wishful Thinking.

A lire aussi en ROCK'N ROLL par LE KINGBEE :


PAT CUPP & THE FLYING SAUCERS
Long Gone Daddy (2008)
Sous enregistré. Du brillant Arkansas rockab!




Rudy GRAYZELL
Let's Get Wild (2010)
Petit mais grosse caisse


Marquez et partagez





 
   LE KINGBEE

 
  N/A



- Hervé Loison (chant, basse)
- Christophe Gillet (guitare)
- Thierry Sellier (batterie)
- Hubert Letombe (basse 4-12)
- Antoine Foster (saxophone 2)


1. Tell Me How
2. Reminiscing
3. Think It Over
4. Wishing
5. Lonesome Tears
6. It's So Easy
7. Fool's Paradise
8. Maybe Baby
9. Mailman Bring Me No More Blues
10. Love's Made A Fool Of You
11. Well All Right
12. What To Do
13. Rave On
14. I'm Gonna Love You Too



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod