Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

2020 2020
 

- Membre : Coreleoni, Rainbow
- Style + Membre : Whitesnake

VANDENBERG - 2020 (2020)
Par GEGERS le 13 Juillet 2020          Consultée 575 fois

J'avoue avoir du mal à ne pas me sentir concerné par la sortie de ce nouvel album du groupe VANDENBERG fraîchement ressuscité. En effet, cet opus de reformation fait suite à l’album Alibi publié en 1985, c’est-à-dire il y a 35 ans. Pour moi, puisque c’est mon âge, cela correspond à une vie de silence radio. C’est assez vertigineux.

Bien sûr, si le groupe, qui a connu quelques succès mineurs en Europe et aux Etats-Unis (notamment grâce à la power-ballad "Burning Heart"), a cessé ses activités en 1985, ce n’est pas le cas de son guitariste et tête-pensante, Adrian Vandenberg, qui a connu une carrière discrète mais authentique et digne de respect au sein de WHITESNAKE, officiant sur l’album emblématique du groupe publié en 1987, et suivant David Coverdale dans ses pérégrinations artistiques dans le courant des années 90. S’adonnant à la peinture de manière plus assidue au début des années 2000, le guitariste reprend finalement le lead d’une formation au début des années 2010 par le biais des Vandenberg’s Moonkings, groupe de hard-rock aux intonations bluesy qui livrera quelques albums remarquables au cours de cette décennie.

Adrian Vandenberg, plus fringant que jamais à l’âge respectable de 66 ans, s’est entouré d’une équipe de jeunes musiciens au CV respectable pour monter une nouvelle mouture de son groupe de cœur. Si la présence de Randy van der Elsen à la basse (on retient essentiellement sa participation aux réalisations récentes du groupe de N.W.O.B.H.M Tank) et de Koen Herfst à la batterie (Epica, Doro) ne fait pas frémir grand monde, l’intégration au micro du mercenaire ultra-talentueux et très en vogue Ronnie Romero (RAINBOW, Lords of Black notamment) attise bien plus notre curiosité, l’association du guitariste avec ce vocaliste hors-norme pouvant générer des étincelles.

Et de fait, ce nouvel album, sobrement intitulé 2020, est une bonne surprise. Proposant une musique plus musclée et moins foncièrement bluesy que celle des Moonkings, Adrian Vandenberg est parvenu à composer des titres hard-rock énergiques et audacieux, qui témoignent en même temps d’un savoir-faire remarquable et d’une volonté évidente de ne pas proposer une musique passéiste. Bien sûr, les références et les racines de la musique de VANDENBERG sont à aller chercher du côté du hard-rock des années 80, mais le son des guitares, résolument mordant, couplé à la puissance vocale de Ronnie Romero, rend l’ensemble très actuel. Il est finalement presque dommage que le musicien décide de nous servir une nouvelle fois un réenregistrement de son tube "Burning Heart" dont la présence paraît ici presque déplacée. On lui préfèrera cent fois "Ride Like The Wind" dont le riff musclé rappelle celui de "Gone Too Far" de Gotthard, l’épique et alambiqué "Skyfall" qui, sombre et surprenant, clôture l’album à merveille, ou encore le direct "Shadows of the Night" qui évoque le répertoire de WHITESNAKE, la ressemblance étant accentuée par le timbre de voix de Ronnie Romero.

Il n’y a guère de reproches à faire au sujet de cet album très énergique, qui semble avoir fait de l’efficacité de ses refrains un cheval de bataille. La power-ballad "Let it rain" témoigne de cette inspiration sans faille qui rend l’album savoureux de bout en bout. On se prend à en redemander, à considérer que "Freight Train", sorte de UFO survitaminé, est un des meilleurs morceaux que l’année 2020 nous ait proposés jusqu’à maintenant. Tant et si bien que, des 42 minutes que dure l’album, on ne retirerait que le très cliché "Light Up The Sky" qui peine à maintenir le niveau de qualité des autres morceaux de l’album.

Reste que, indépendamment du nom sous lequel il est publié, cet album offre une nouvelle fois la démonstration du talent d’un guitariste/compositeur qui n’a que rarement déçu. Se mettant au service d’un hard-rock traditionnel et musclé, Adrian Vandenberg mène sa barque d’une main de maître, bien aidé par un chanteur d’exception. Cet album porté par l’émotion et le talent confirme l’intemporalité du hard-rock.

A lire aussi en HARD ROCK par GEGERS :


SCORPIONS
Forever And A Day (2015)
100 minutes pour 50 ans




DEEP PURPLE
Rapture Of The Deep (2005)
Pot de fer


Marquez et partagez





 
   GEGERS

 
  N/A



- Adrian Vandenberg (guitare)
- Ronnie Romero (chant)
- Randy Van Der Elsen (basse)
- Koen Herfst (batterie)


1. Shadows Of The Night
2. Freight Train
3. Hell And High Water
4. Let It Rain
5. Ride Like The Wind
6. Shout
7. Shitstorm
8. Light Up The Sky
9. Burning Heart – 2020
10. Skyfall



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod