Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

ALBUMS STUDIO

2020 2020
2023 Sin
 

2020 2020
 

- Membre : Coreleoni, Rainbow
- Style + Membre : Whitesnake

VANDENBERG - Sin (2023)
Par GEGERS le 17 Septembre 2023          Consultée 322 fois

VANDENBERG. Van Den Berg, en français : celui qui vient de la montagne. Un patronyme adéquat pour ce guitariste qui a eu l'occasion de tutoyer les sommets à quelques reprises durant sa carrière, notamment durant ses années WHITESNAKE, à la fin des années 80 puis dans le courant des années 90. Si Adrian Vandenberg était un montagnard, il serait sans doute un sherpa, un de ces bras forts dont le nom n'est pas entré dans les livres d'histoire, mais dont le rôle s'est avéré essentiel dans la réussite d'ascensions toujours périlleuses. La discrétion du guitariste masque à peine un CV fantastique, et témoigne de quelques regrets, notamment des choix de carrière peut-être discutables qui lui ont coûté une partie de sa renommée. Toujours est-il que, à presque 70 ans, le musicien semble affûté comme jamais, rassuré par l'accueil favorable réservé à l'album 2020, nouvelle preuve de vie de son groupe de cœur VANDENBERG après une mise en sommeil de près de 35 ans.

L'arrivée de Sin n'est ainsi pas une surprise. Le départ du chanteur Ronnie Romero (sans doute était-il prévisible étant donné le rythme de travail insoutenable du mercenaire chilien) n'a guère émoussé l'enthousiasme du flamboyant guitariste qui s'acoquine ici avec le vétéran suédois Mats Levén (Yngwie MALMSTEEN, AT VANCE, CANDLEMASS, THERION) qui, s'il n'est pas le plus fidèle des camarades, a pour lui le fait indiscutable d'être né pour pratiquer le type de hard-rock musclé, sans fioritures, pratiqué par VANDENBERG. Illustré par une peinture signée Adrian Vandenberg himself, et qui se pose en référence directe à celle figurant sur la pochette de l'album Heading For A Storm (1983), Sin est par ailleurs mis en boîte par la même section rythmique de l'album du retour, donnant au groupe des allures de quartet musculeux et démonstratif, désireux de ne pas édulcorer son hard-rock.

L'entame de l'album témoigne d'ailleurs de l'envie de proposer une musique sans concessions ni arrangements qui pourraient adoucir la force brute des guitares. "Thunder and Lightning" se présente ainsi comme un titre hard-rock 'larger than life', à la fois exubérant et conservateur dans l'âme. Il rappelle autant le "Burn" de DEEP PURPLE que le "Lust and Lies" de VANDENBERG'S MOONKINGS, lui-même évocateur des grandes heures 'chemise ouverte' de WHITESNAKE. "House of Fire" confirme la donne. Ce blues sombre, puissant et agressif, porte des sonorités similaires au titre "Gone Too Far" de GOTTHARD, qui puise également son influence du côté des DEEP PURPLE et WHITESNAKE précités. Vous aurez rapidement compris que le point de mire se situe quelque part sur la scène hard-rock du milieu des années 80, à une différence près néanmoins, et de taille : il manque ici le fun, la légèreté, tout ce qui provoque des souvenirs humides chez ceux qui ont connu cette époque. L'exécution est clinique, et s'il est vrai que la prestation de Mats Levén est d'une justesse remarquable, il manque ici un soupçon de folie qui permettrait à ces morceaux somme toute conventionnels de générer plus qu'une approbation polie de la part de l'auditeur.

"Sin", mid-tempo qui se veut univers, se fait plus audacieux, mais nous passons l'essentiel de notre temps à attendre, sans passion, l'arrivée d'un refrain qui n'offre rien ni de particulièrement neuf, ni de particulièrement savoureux. Il faut d'ailleurs attendre le dernier tiers de l'album pour que celui-ci s'emballe un peu, avec l'excellent "Burning Skies", un des meilleurs titres, dont les nuances plus prononcées et un refrain puissant et audacieux sont un plaisir à écouter. Il y a ici une véritable envie de sortir des sentiers battus tout en conservant l'efficacité mélodique qui contribue, il est vrai, à la réussite de cet album. Un morceau imparable, à l'image de son successeur "Hit The Ground and Run", sur lequel une exubérance théâtrale contrôlée et un riff costaud suffisent à notre bonheur.

Adrian Vandenberg, somme toute peu démonstratif, se met intégralement au service de ses créations, et ses soli auraient souvent mérité un développement supplémentaire, à l'image de celui de "Walking on Water", qui constitue pourtant l'intérêt essentiel du morceau. Une impression que l'on ressent de nouveau à l'écoute de la ballade blues "Baby You've Changed", gorgée de feeling, dont le solo certes flamboyant nous semble tout de même un peu court.

Le hard-rock de VANDENBERG se fait rouleau compresseur, mais cette vigueur de façade masque à peine un fond somme toute sans grand intérêt. En voulant émuler son WHITESNAKE de cœur, le guitariste hollandais oublie une partie du fun en route, et nous assène donc les morceaux de ce nouvel album comme autant de coups de boutoir, omettant (sciemment) que les recettes hédonistes qui fonctionnaient à plein tubes il y a 40 ans ont besoin de plus qu'une production solide pour conserver un intérêt à l'heure actuelle. L'album est bon, les compositions sont carrées et parfaitement exécutées, mais à quelle durée de vie peut prétendre un album tel que celui-ci ? Deux écoutes et vous retournerez certainement, comme je l'ai fait, à la beauté naïve de "Kittens Got Claws" et "The Deeper The Love". Sin est un placebo pour ceux dont les vestes à patchs et les bandanas ne parviennent plus à dissimuler la bedaine et la calvitie.

A lire aussi en HARD ROCK par GEGERS :


MSG
The Chrysalis Years (1980-1984) (2012)
Armed and ready




GOTTHARD
Domino Effect (2007)
Les deux font la paire


Marquez et partagez





 
   GEGERS

 
  N/A



- Randy Van Der Elsen (basse)
- Koen Herfst (batterie)
- Adrian Vandenberg (guitare, claviers)
- Mats Levén (chant)


1. Thunder And Lightning
2. House On Fire
3. Sin
4. Light It Up
5. Walking On Water
6. Burning Skies
7. Hit The Ground Running
8. Baby You've Changed
9. Out Of The Shadows



             



1999 - 2023 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod