Recherche avancée       Liste groupes



      
POP  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


The SHINS - Oh ! Inverted World (2001)
Par LOUJINE le 8 Novembre 2010          Consultée 1565 fois

Il y a toujours une dimension qui nous échappe dans ce quasi monopole de la musique anglo-saxonne. Je veux bien sûr parler des paroles. Une des plus grandes difficultés de la langue étrangère c’est la familiarité. Par exemple, en français, il est assez facile de repérer ce qui est censé être naïf, ironique, agressif, etc. En revanche cela devient beaucoup plus difficile avec une autre langue, l’anglais en l’occurrence. Tout cela pour dire que les paroles ne sont pas à négliger pour apprécier la musique de THE SHINS.
Oh, Inverted World est leur premier album, sorti en 2001 aux États-Unis sur le label Sub Pop, un label dont la première fortune fut de signer les groupes de grunge de la région de Seattle (Nirvana, Soundgarden, Mudhoney). Rien à voir, a priori, avec les groupes qui font le succès du label aujourd’hui (Fleet Foxes, Wolf Parade, Low, etc.) Il semblerait qu’une certaine alchimie prenne dans ce Nord-Est des États-Unis, entre Portland et Seattle, le cinéma de Gus Van Sant, la musique « rock indépendant ».
En parlant d’indie rock, THE SHINS est un groupe qui se veut membre d’une telle vague. Je préfère parler de vague pour ce qui n’a pas de caractéristiques de genre. Parlons donc d’une vague ou d’un esprit. À l’origine de cet esprit j’aime à voir la résurrection d’une tradition artistique qui est justement de retravailler les traditions. Ce que je distingue dans l’indépendant de rock indépendant ce n’est pas tant cette approximative volonté d’indépendance économique que la volonté (consciente ou non) de développer un son propre (par une manipulation libre des références, des genres, des limites même de musique savante et populaire). On peut ensuite discuter de la profondeur ou même de la vanité d’un tel esprit. Je pense cependant qu’il exprime une telle structure du mouvement musical, disons des quinze dernières années.

Appliqué à Oh, Inverted World cela donne une musique à la frontière de celle des BEACH BOYS et de THE KINKS. On pourra dire que c’est faire beaucoup d’honneurs à ce groupe que de commencer par ces références (ou pas, j’y pense aussi à l’instant) ; mais ceci est dit pour illustrer l’espace paradoxal dans lequel se développe la musique de THE SHINS. Le discours est à cet égard tout à fait ambivalent, poétique et profond pour les uns, à peine malin pour les autres, enfin possiblement tout juste émotif et plat. Je suis d’avis que MERCER à une tendance à un certain hermétisme qui n’apporte pas forcément à sa musique. Essayez de traduire ceci par exemple : “This is way beyond my remote concern / Of being condescending”. En revanche, ce style de paroles, à la fois profond (à juste titre ?) et léger s’accorde à merveille avec les ambiances mélodiques, qui sont, hormis peut-être sur « Your Algebra » et Know Your Onion ! » des ambiances estivales, douces. La voix de MERCER est faite pour cela d’ailleurs, tout à fait maîtrisée, et douce. Les titres de début et de fin, « Caring is Creepy » et « The Past and Pending » sont les deux réussites de l’album, un peu plus ambitieuses en termes d’émotion et de spectre musical. Sans doute les deux titres de THE SHINS à proprement parler.

Globalement, que doit-on conclure ? Pour ce premier album, THE SHINS, dont les musiciens sont cependant présents sur la scène musicale depuis neuf ans à la sortie de l’album, cherche encore une place à eux dans le rock indépendant, leur mélange de pop, de rock, de folk même parfois, ne parvenant pas vraiment à se distinguer des ses références ou même de ses contemporains, comme par exemple MODEST MOUSE.

A lire aussi en POP :


Kate BUSH
Director's Cut (2011)
Remodelage approuvé




Milla JOVOVICH
The Divine Comedy (1994)
Pop-folk par une grande actr.. non, chanteuse !


Marquez et partagez





 
   LOUJINE

 
  N/A



- James Mercer (chant, guitares, harmonica, percussions)
- Marty Crandall (claviers)
- Neal Langford (basse)
- Jesse Sandoval (batterie)
- Melanie Crandall (violoncelle sur “your algebra”)
- Neils Galloway (cor sur “past and pending”)


1. Caring Is Creepy
2. One By One All Day
3. Weird Divide
4. Know Your Onion !
5. Girl Inform Me
6. New Slang
7. The Celibate Life
8. Girl On The Wing
9. Your Algebra
10. Pressed In A Book
11. The Past And Pending



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod