Recherche avancée       Liste groupes



      
DARK WAVE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


NIGHT TRAIN TO NOWHERE - Chronicles Of The Dark Vol.1 (2020)
Par RICHARD le 2 Septembre 2020          Consultée 392 fois

Inlassablement, je repars avec mon bâton de pèlerin pour aller prêcher sur ces pages la bonne parole. Les mondes sombres me sont tellement chers que j'ai toujours un peu de peine lorsque je vois leur situation actuelle. Ils semblent être dans un état végétatif et ceci paraît malheureusement bien être définitif. Les festivals dark se réduisent ainsi comme peau de chagrin et le COVID n'est en rien responsable. La presse spécialisée quant à elle n'est plus qu'un lointain souvenir. Les labels essentiels comme INFRASTITION, PRIKOSNOVENIE ou UNKNOWN PLEASURES ont dans l'amertume mis la clé sous la porte. Heureusement, il existe encore des activistes qui en artisans discrets et passionnés font tout pour que la flamme des musiques émotionnelles perdure. On ne peut dès lors que saluer l'apparition d'un nouveau label et se réjouir quand pointe son bout de bec de corbeau.

Le meilleur moyen pour qu'il perdure est bien naturellement de le soutenir à son échelle et de se pencher sur ses signatures encore fraîches. C'est ainsi que j'ai découvert NIGHT TRAIN TO NOWHERE, one-man band incarné par Xzvrey. Cette galette regroupe en fait ses deux premiers E.P's ainsi qu'un nouveau single. En ces temps désespérants, rongés que nous sommes par la disette discographique, le danger qui nous guette est bien celui d'un emballement inconsidéré. Toute sortie n'est pas évidemment le miracle tant attendu ou le Saint Graal gothique. Le risque pour les jeunes pousses est encore plus cruel : celui de n'être qu'un feu de paille dans le meilleur des cas. Dans cette sphère lilliputienne, vous pouvez bien imaginer ce que ceci peut donner. Le plus simple est tout bonnement encore une fois d'écouter ces titres sans à priori, ni œillère.

Chronicles Of The Dark Vol 1 se nourrit sans copier avec une efficacité certaine de quatre décennies d'existence de musiques sombres. Avec Xzvrey, on navigue avec un plaisir non dissimulé sur des mers connues. La boussole nous indique tantôt la direction de paysages cold-wave, tantôt celle de contrées plus ouvertement gothiques. Les premières secondes d'une galette sont-elles essentielles aux bonnes dispositions de l'auditeur ? Si c'est le cas, alors l'inédit qu'est "Hangsoul's Trees" remplit pleinement sa mission. Son entame rythmée en diable, ses guitares tranchantes et sa voix froide me rappellent tout simplement le meilleur des Français de LITTLE NEMO ou MARY GOES ROUND. Cette douce filiation à la Touching Pop se faufile également à travers les notes de "Six White Walls" qui, par sa discrète lumière l'irriguant, sonne comme une belle réminiscence des glaciaux ASYLUM PARTY.

NIGHT TRAIN TO NOWHERE alterne sans soubresaut inconsidéré parties rêches et mornes complaintes. Le regard se porte indubitablement vers la perfide ALBION lorsque les pulsations métronomiques se taillent la part belle de l'espace. L'évidence du côté direct de l'excellent "Bare Artist" fait mouche. Il a tout du petit hit pour les adeptes de danses ténébreuses. Xzvrey se paye même le luxe de réussir à créer des ambiances bien distinctes dans un même titre sans que ceci heurte le confort de l'auditeur. Ainsi, le prenant "Dance Of Horns" qui allie guitares et rapidité death-rock aux rythmiques tribales dignes d'un DANSE SOCIETY souterrain. C'est ce qui est indubitablement intéressant dans cette compilation. Le projet ne part pas de nulle part, c'est certain, mais il réussit globalement à imprimer sa propre marque.

Ce train de nuit poursuit donc son trajet à travers les terres anglaises et s'arrête parfois pour reposer la machine dans des stations estampillées pop froide. Le maussade "Stripper" semble flotter dans des brumes aux contours accessibles. C'est aussi ça les musiques sombres. Un aspect mélodique qui somme toute rend l'ensemble aucunement rebutant, quoi qu'on en pense. Cette sensation se révèle pleinement sur la longue pièce travaillée qu'est "Inspiration from Nowhere". Le jeu de guitare soutenu par de discrets claviers est ici du plus bel effet. On peut juste regretter parfois un léger sentiment de linéarité comme sur "Fire In The Pandora's Box" et "Way To Doom" qui sous des atours SISTERS perfecto élimé ne tiennent pas tout à fait la longueur. Rien de grave ou de gênant au final car cette jeune pousse ne demande en définitive qu'à s'épanouir.

Une galette comme celle de NIGHT TRAIN TO NOWHERE en 2020 a toute son importance. Au delà de ses évidentes qualités, elle permet aussi de constater que le cœur des mondes sombres bat encore, faiblement sans doute, mais il bat. Merci donc à ce projet de nous permettre d'entendre ses battements.

Note réelle: 3,5/5

A lire aussi en NEW-WAVE par RICHARD :


FRENCH POLICE
Haunted Castle (2020)
Superbes vagues froides de Chicago !




The SMITHS
Hatful Of Hollow (1984)
Mélodie, mélancolie et poésie


Marquez et partagez





 
   RICHARD

 
  N/A



- Xzvrey (chant,basse,guitare,programmation)
- Romain (lead guitare sur titre 1)
- Jean-philippe (claviers sur titre 4)


1. Hangsoul'tree
2. Stripper
3. Bare Artist
4. Inspiration From Nowhere
5. Pictures At Damnation
6. Inside Ink There Is No Feeling
7. Six White Walls
8. Fire In The Pandora's Box
9. Way To Doom
10. Dance Of Horns



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod