Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK PSYCHEDELIQUE  |  LIVE

Commentaires (4)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style + Membre : Pink Floyd

Nick MASON - Saucerful Of Secrets - Live At The Roundhouse (2020)
Par BRADFLOYD le 29 Octobre 2020          Consultée 1510 fois

PINK FLOYD n'est plus. Ce n'est un secret pour personne, sauf pour les rêveurs qui n'ont pas suivi les pérégrinations de GILMOUR et WATERS (la période de la COVID n'a pas arrangé leurs dissensions, WATERS fustigeant l'attitude de GILMOUR en lui reprochant de l' "oublier" sur la chaîne officielle du groupe sur Youtube alors que ce dernier ne se gène pas pour promouvoir la dernière œuvre de son épouse Polly SAMSON… Ambiance…) ou auront oublié que Richard WRIGHT est parti tutoyer les étoiles en 2008, déjà 12 ans.

Pourtant, l'actualité du groupe reste toujours aussi riche. La remasterisation et le travail en 4K de "The Delicate Sound Of Thunder" courant novembre 2020, la sortie début octobre 2020 de "Us + Them", témoignage de la dernière tournée de WATERS à la suite de son excellent album "Is This The Life We Really Want?" (Désolé LONG JOHN SILVER, je ne suis pas d'accord avec toi) et cet opus de Nick MASON et son groupe SAUCERFUL OF SECRETS, une espèce de tribute band dont le membre principal est le seul qui a participé à tous les albums des FLOYD depuis ses origines en 1965.

Il est de nombreux tribute bands qui sillonnent les routes pour rendre hommage à l'un des groupes les plus extraordinaires parmi tous ces dinosaures des années 60 à nos jours. Pourtant, celui-ci est spécial dans la démarche et le moins que l'on puisse dire est que l'entreprise est particulièrement réussie, tant du point de vue sonore que visuel. Cela faisait, en effet, un certain temps que Nick MASON souhaitait faire quelque chose de musical, sans savoir quoi exactement, lorsqu'il s'est vu proposer ce challenge de monter son propre groupe avec des gens qu'il appréciait. Le bassiste Guy PRATT qui accompagnait le PINK FLOYD post 1987 sur scène, et accessoirement marié avec la fille de Richard WRIGHT, Gary KEMP, guitariste du groupe néo-romantique des années 80, SPANDAU BALLET, Lee HARRIS, guitariste du groupe IAN DURY and The BLOCKHEADS et du clavier Dom BEKEN, lequel a joué avec le groupe d'ambiant THE ORB, ont brillamment relevé le défi que de ne jouer que des titres pré-"Dark Side", proposant des versions rajeunies et pêchues de morceaux emblématiques (quelle production !!!), voire de titres jamais ou peu joués en concert.

Ainsi, de ceux n'ayant jamais été enregistrés en public, nous avons "Remember a Day" (qui n'a été enregistré en playback que pour une émission de télévision et par David GILMOUR en 2008), "Vegetable Man", et "The Nile Song" tiré de "More". Pour les autres n'ayant été joués que rarement, nous trouvons les évocations de "la Vallée" (la suite "Obscured by Clouds" / "When You’re In" et "Childhood’s End" que le public n'a pu entendre que durant l'année 1973 avant que la grosse machine DSOTM ne se mette en place) ainsi que la suite "If / Atom Heart Mother / If (reprise)" ("If" n'a été interprétée que que trois fois en 1970 et 1971), et "Green Is The Color" qui n'avait pas été joué depuis 48 ans. Dans la foulée du coffret "Early Years" sorti en 2016 et qui a trouvé un autre public que celui habituel du groupe, les concerts du Nick MASON's SAUCERFUL OF SECRETS exploite la période la plus riche des FLOYD, celle des expérimentations sonores, et avec un son modernisé, il est permis de redécouvrir des titres que l'on connaît pourtant par cœur, et le moins que l'on puisse dire est que c'est vraiment du tout bon.

Ne tournons pas autour du pot, si le CD est parfait, le DVD qui l'accompagne est un cran au-dessus. Il est rare que j'y revienne aussi souvent mais voir cette débauche de couleurs, toucher du doigt ce qu'étaient les light shows de l'époque, admirer des musiciens qui ne surjouent pas mais qui entrent dans les chaussons des créateurs de ces chansons tout en leur apportant de la fraicheur, le tout sous le regard complice et amusé du maître des lieux… Quel plaisir… Plaisir d'autant plus fort pour votre serviteur que j'ai eu la chance de le voir en vrai à l'OLYMPIA en septembre 2018 et que j'attendais avec impatience cette sortie.

Petite remarque : Nick n'est pas réputé pour être et avoir été un excellent batteur. Disons qu'il était approprié pour cette musique. Mais le fait qu'il ait été remplacé, en 1987, par Carmine APPICE ou Jeff PORCARO pour l'album "Momentary Lapse Of Reason" en raison de son incapacité à jouer de nombreux passages du disque, ou appuyé par un percussionniste pour la tournée qui a suivi, n'a pas aidé à établir sa réputation, et ce malgré son travail avec Carla BLEY. Pourtant, et même si je ne suis pas batteur pour mieux apprécier son travail, ce CD/DVD nous fait découvrir un Nick MASON particulièrement alerte, heureux comme aux premiers temps, ne faisant pas ses 75 printemps au moment de l'enregistrement de ces concerts, avec une technique irréprochable.

Par ailleurs, les voix, si elles diffèrent quelque peu des originales, ne dépareillent pas et ne provoquent pas de rejet de l'auditeur habitué de celles de GILMOUR, WRIGHT et WATERS. Bien au contraire, les harmonies étant particulièrement bien travaillées. De plus, les instrumentaux sont (presque) exécutés à la note près et je mentionnerai deux titres qui me paraissent emblématiques par la puissance qu'ils dégagent : "Interstellar Overdrive" qui convoque les fantômes de "The Embryo" et "Sysyphus" et le groove spatial et funky de "Obscured By Clouds".

Alors, résultat des courses ? Foncez acheter ce couple CD/DVD ou la version Blu-ray qui n'apporte rien de plus, sinon la qualité de l'image. Vous aurez la possibilité d'écouter les commentaires de chacun des membres qui s'incluent dans les pistes du concert (en anglais sans sous-titres), mais aussi celle de ne lire que les titres joués, en faisant fi des commentaires. Vous en prendrez plein les mirettes et, soyez en persuadés, vous ne regretterez pas ce voyage de cinquante ans dans le temps, un temps où la musique était inventive et non formatée, un temps qui a vu l'éclosion de tant de grands groupes qui ont marqué de leur empreinte la musique d'aujourd'hui et dont les PINK FLOYD en sont un des dignes représentants. Et puis, cerise sur le gâteau, le packaging est juste sublime, que ce soit pour le CD/DVD ou le vinyle. Il s'agit ici de ce qui se fait de mieux dans le domaine et si tous les éditeurs agissaient ainsi pour toutes les sorties d'aujourd'hui, le CD aurait encore de beaux jours devant lui plutôt que d'être supplanté par du son dématérialisé et sans âme.

Note réelle 4,75/5.

A lire aussi en ROCK PROGRESSIF par BRADFLOYD :


Steven WILSON
Personal Shopper (2020)
Quand le 21ème siècle se nomme steven wilson




Roger WATERS
Us + Them (2020)
Une rage toujours aussi présente et spectaculaire


Marquez et partagez





 
   BRADFLOYD

 
  N/A



- Nick Mason (batterie, gong, percussions)
- Guy Pratt (basse, chant)
- Gary Kemp (guitares, chant)
- Lee Harris (guitares, chant)
- Dom Beken (claviers, choeurs)


1. Introduction
2. Interstellar Overdrive
3. Astronomy Domine
4. Lucifer Sam
5. Fearless
6. Obscured By Clouds / When You’re In
7. Remember A Day
8. Arnold Layne
9. Vegetable Man
10. If / Atom Heart Mother / If (reprise)
11. The Nile Song
12. Green Is The Colour
13. Let There Be More Light
14. Childhood’s End
15. Set The Controls For The Heart Of The Sun
16. See Emily Play
17. Bike
18. One Of These Days
19. A Saucerful Of Secrets
20. Point Me At The Sky



             



1999 - 2021 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod