Recherche avancée       Liste groupes



      
MUSIQUE ELECTRONIQUE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


Olafur ARNALDS - Some Kind Of Peace (2020)
Par ERWIN le 19 Janvier 2021          Consultée 573 fois

Dans le série des p'tits génies en provenance d'Islande, nous voici à présent devant le sombre et éthéré Olafur ARNALDS. Figure de proue des scènes artistiques de Reykjavik, Olafur, 36 ans, fait partie d'une multitude de projets. Son principal argument sonore vient des claviers et du piano en général, puisque nous voici face à un esthète adorateur de l'oeuvre de CHOPIN, mais il est aussi batteur dans plusieurs groupes de Metal – il a débuté à 20 ans au piano avec le groupe HEAVEN SHALL BURN, bien connu des metalleux -, c'est avec la création du groupe KIASMOS qu'il se lance dans l'expérimentation la plus débridée en introduction de sa carrière solo. Bref, la musique de ce mec est une vraie carte postale pour vous embarquer directos pour l'île de feu et de glace. De l'ambient aux sonorités pop électronica, d'une coolitude propre à vous rendre muet un Donald Trump sous amphétamines.

On découvre tous les éléments chers à Olafur sur "Back To The Sky" avec en featuring JFDR. Ambiance trip hop où le chant proche de la Hakveda de Jofridur évoque BJORK, avec des instruments classiques enrobées par une orchestration à base de loop électronique. Révélateur de la pandémie qui ralentit le monde, cette « sorte de paix » transparaît dans la vidéo où l'eau la roche et le ciel ne font presque plus qu'un avec l'humain. "The Bottom Line" avec JOSIN au chant, nous ramène vers la pop de qualité. Les lyrics évoquent la "pousse" et donc plus particulièrement l'"opiniatreté à pousser" qui dans un pays aussi original que l'Islande, prend toute sa symbolique – votre serviteur est ainsi passionné depuis toujours par les arbres en Islande... ou il y en a si peu ! C'est calme, c'est beau, c'est doux.

A plusieurs reprises, un léger son de harpe s'annonce à nos oreilles : sur "Woven Song" aux intonations qui rappelle les chants inuits, soit la culture groenlandaise d'en face. Puis "Zero" retentit tel un petite ricochet de cascade, ici tout n'est que beauté diaphane et pureté des sentiments, les nappes de synthés telluriques prennent le relais pour imposer la force des éléments. Sur "New Grass" qui s'ensuit, la harpe se mêle des sons romantiques du violoncelle, c'est intime mais aussi très naturaliste, j'y vois la multitude d'elfes et de trolls connus des seuls islandais qui dansent et vivent en parfait communion avec la nature et les éléments, cette fois domptés. Magnifique de luminosité, ce nouveau champ est positif et optimiste, comme l'annonce d'une nouvelle aube, rappelle certains canons d'Arvo PART.

Le piano clair de "We Contain Multitudes" nous rapproche de la pop, avec des bruitages qui rappellent les divers sons d'une personne en mouvement. "Still Sound" plus répétitif, joue le rôle d'une transition pleine d'espoir, une musique en marche finalement, jamais arrêtée. "Undone" poursuit cette quête avec une voix féminine parlée, puis les cordes islandaises prennent le pas crescendo sur une base mélodique simpliste mais belle. Le violon de "Spiral" sonne vraiment classique, et se rapproche cette fois des ambiances qu'aime à créer le grand Max RICHTER avec ses assemblages en canon, un peu de tristesse résignée s'y mêle à la simple contemplation, mais c'est à nouveau très réussi.

Il reste à évoquer "Loom", qui introduit l'opus avec ses nombreux loops, la vidéo magnifique est à l'image de la musique de l'artiste, tout ici est onirique, calme et raffinement. Parfait pour entrer en introspection, et à mettre en boucle – loop – pour ne plus en sortir ! Du grand art ! L'art sait être transcendental, c'est l'évidence ! Beaucoup de personnalité, beaucoup d'ésthetisme, une passion débordante pour une musique à l'image de l'homme face à la nature, dépassé mais transi d'amour. Très recommandable et très intime, Olafur est définitivementt un artiste à considérer.

A lire aussi en MUSIQUE ELECTRONIQUE :


Frank RIGGIO
Psychexcess I - Presentism (2012)
Le bidouilleur français du moment




Michael KAMEN & ORBITAL
Event Horizon (1997)
Techno et musique classique pour servir l'horreur


Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
  N/A



Non disponible


1. Loom (feat Bonobo)
2. Woven Song
3. Spiral
4. Still/sound
5. Back To The Sky(feat Jfdr)
6. Zero
7. New Grass
8. The Bottom Line (feat Josin)
9. We Contain Multitudes
10. Undone



             



1999 - 2021 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod