Recherche avancée       Liste groupes



      
DUB MANDINGUE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


MANJUL - Faso Kanou / Dub To Mali (2005)
Par LE BARON le 24 Février 2021          Consultée 53 fois

Franchement, la probabilité qu’une musique en provenance d’une petite île caribéenne obtienne un succès international était faible. Et pourtant Bob MARLEY, par la grâce de Chris Blackwell(1) et pourquoi pas de Jah, est parvenu à accomplir cet exploit, faisant résonner le reggae dans le monde entier.
Cela n’a pu se faire qu’au prix d’une sorte de perte d’authenticité(2), mais c’est la rançon du succès. Et si Bob MARLEY a sacrifié les aspérités des premiers albums des WAILERS aux canons de la pop mondiale, il est devenu une star.

Fort heureusement, la Jamaïque est féconde. Et alors même que le reggae devenait toujours plus aseptisé en se répandant partout, le dub, son cousin mal élevé, grandissait et prenait son envol.
Ah, le dub ! Il s’est développé comme un sous-genre du reggae, trimballant partout avec lui une puissante odeur de chanvre. S’il partage les règles de base de son cousin plus amène, il les distord volontiers. Ainsi, l’emblématique guitare rythmique est toujours là, de même que l’énorme grosse caisse et la basse, mais chaque piste peut à tout moment être passée au tamis d’effets sonores : réverbération, accélération ou décélérations, chambres d’écho, etc. Ajoutons qu’il n’y a pas de chanteur, ou si peu(3).
La star du dub, c’est l’ingénieur du son(4). Seul maître à bord – après Jah bien sûr ! –, il règne en démiurge sur les musiciens, enregistrant d’une main, mixant de l’autre, tout en roulant des joints à faire pâlir Cheech & Chong(5). En fait, le dub est une musique d’excès en tous genres – mais avant tout sonores – qui est restée longtemps typiquement jamaïcaine, même si la France en est étrangement friande.

MANJUL, justement, est français. Compositeur, multi-instrumentiste, MANJUL est également ingénieur du son, et se trouve donc en mesure de créer ses propres riddims tout seul comme un grand. Si cela peut sembler contraire à l’orthodoxie du dub qui voulait que l’on enregistre et mixe en direct, cela lui permet de construire ses morceaux peu à peu, en multipliant les couches sonores, comme s’il avait un big band à disposition : percussions multiples, claviers innombrables, basses à la profondeur abyssale, cuivres, tous les éléments sont réunis pour former un dub haut en couleur, que MANJUL pétrit avec bonheur, triturant comme il se doit chaque piste au gré de son inspiration.

Le dub de MANJUL est donc très roots dans l’esprit mais également très travaillé au niveau du son, façon cousu main. Simple copie des glorieux aînés ? Eh bien non, car le Français natif de Barbès a eu une idée formidable, celle d’enrichir son dub des sonorités de la musique malienne, ajoutant aux riddims une kora, un balafon, une flûte ou un tama.
Lorsqu’il s’offre un "featuring" avec le grave Tiken Jah FAKOLY, il accompagne son reggae d’un entêtant violon peul, africanisant les sonorités jamaïcaines. A l’inverse, lorsqu’il remixe le "Beki Miri" d’AMADOU & MARIAM, il y incorpore les éléments de base du reggae avant de malaxer l’ensemble, osant même accélérer la chanson pour la rendre plus enlevée.

Si les rastas jamaïcains théorisent depuis longtemps sur leur retour en Afrique, MANJUL, modestement et l’air de rien, le met en œuvre, mélangeant sonorités jamaïcaines et mandingues. Techniquement bluffant, Faso Kanou est surtout lumineux, et au fond si évident à nos oreilles qu’on se demande comment il est possible qu’une telle fusion n’ait pas été opérée avant. A découvrir d’urgence.


(1) Fondateur du label Island Records, il est pour beaucoup dans le succès de Bob MARLEY qu’il a peu à peu transformé en star mondiale.
(2) Au risque de froisser certains amateurs, je m’arrête personnellement à Natty Dread, voire à Live ! A partir de Rastaman Vibration, le reggae de MARLEY devient clinique, même si certains morceaux restent bons.
(3) Au départ, ces enregistrements étaient destinés aux soirées organisées autour des « toasters », ces improvisateurs qui préfigurent le rap.
(4) King TUBBY et Les "Scratch" PERRY en tête.
(5) Cheech Marin et Tommy Chong, deux énergumènes américains, grands fumeurs de joints devant l’éternel. Un jour, je me fendrai de la kro de la musique d’Up In Smoke, leur premier film, inénarrable à tous points de vue.

A lire aussi en WORLD MUSIC par LE BARON :


MASADA
Masada String Trio, The Circle Maker : Issachar (1998)
Klezmer jazz contemporain




MASADA
Bar Kokhba Sextet, The Circle Maker : Zevulun (1998)
Kezmer surf exotica


Marquez et partagez





 
   LE BARON

 
  N/A



Non disponible


- faso Kanou / Dub To Mali
1. Faso Kanou (extended Version)
2. African Glorious Kings
3. Beki Miri, Reggae Version
4. Independend Dance
5. Adama Den
6. Any Wich Way (freedom Must Come)
7. Haile Selassie I Fasa
8. Africa Is Calling (his Children To Go Home)
9. Depend Dance
10. St Leu - Bamako
11. Jah Provides
12. Fanga Den
13. Tribute To Soundiata Keita
14. Hungry Belly
15. Abarka Jah



             



1999 - 2021 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod