Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK 70\'S  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


NIGHT - High Tides - Distant Skies (2020)
Par MARCO STIVELL le 25 Février 2021          Consultée 443 fois

Bien que souvent rangé en heavy-metal, le groupe suédois NIGHT oriente plus volontiers sa musique vers un rock 70's pur jus, à tendance hard, A.O.R... Dans le traitement des guitares jumelles, on pense bien sûr à THIN LIZZY, mais l'autre groupe majeur en termes d'influence, pour le choix des mélodies et de certains arrangements, c'est évidemment BLUE ÖYSTER CULT.

Depuis deux albums (High Tides – Distant Skies étant le quatrième du combo), il y a eu quelques évolutions. Le groupe s'est constitué un nouvel effectif avec l'arrivée de Joseph Max à la basse et de Linus Fritzson (ex-AMBUSH) à la batterie. La composante principale demeure l'alliance des guitares twins de Sammy Ouirra et du chanteur Oskar Andersson. Celui-ci, bien que toujours un rien approximatif, fait un peu moins adolescent brailleur que sur les deux premiers disques de 2013 et 2015, les claviers arrivés en 2017 ont été conservés ici. Il semble en outre que la période plus longue de trois ans pour la création ait aidé au résultat global positif de ce nouveau disque.

Les amateurs de rock à l'ancienne pourront apprécier une production à la hauteur, le grain des années 70, sans chichis. Les claviers n'interviennent qu'au cours de la seconde partie de ces quelques quarante minutes de musique.

Le funky "Shadow Gold" ouvre le bal, à grand renfort de riffs harmonisés et héroïque, ce dernier épithète convenant bien aussi au chant, à l'air, aux choeurs. À plusieurs chansons du même acabit, en réalité. Les mélodies sont souvent en mineur, l'univers fantastique se développe avec bonheur dans des chansons symbolisant l'élan, le courage, forces dont même le rock ne peut toujours se targuer à l'heure actuelle. En tout cas, pas aussi bien !

Rien de révolutionnaire, NIGHT est juste un groupe qui a bien digéré ses influences et les sert, sinon avec réussite, au moins de façon sincère, audacieuse dans certains arrangements. "Give Me to the Night" et surtout (en termes de qualité) "Burning Sky" proposent des rythmiques punk pour soutenir leurs mélodies plaintives, leur soli de guitare gérés de main maître par Sammy Ouirra, et se permettent des ruptures nettes fort agréables. La plus belle à ce sujet reste celle de "Falling in the Black" : des guitares folk western sorties de nulle part au milieu d'un blues-hard élancé ! Autant que ses refrains, NIGHT soigne fort bien ses relances, autre détail non négligeable.

Trois autres titres sonnent complètement BLUE ÖYSTER CULT dans leurs moments les plus pop, ceux où Oskar Andersson se fait le plus "smart", à savoir "Running Away" où les choeurs et les guitares répondent joliment au chanteur, "Lost in a Dream" au refrain classe et aux ambiances travaillées, enfin "Crimson Past" et sa guitare "clean" à la Mark KNOPFLER. Le final du disque, "Under the Moonlight Sky" se distingue à son tour grâce à la présence d'orgue et de cordes-synthés, d'un tambourin sur la batterie, tous venus renforcer la couleur héroïque.

Ce n'est peut-être pas le disque de cette fin d'année 2020, mais il y a du niveau et du plaisir. Alors pourquoi les bouder ?

A lire aussi en ROCK par MARCO STIVELL :


Coralie CLEMENT
Bye Bye Beauté (2005)
Pauvre petit coeur fragile...




FLEETWOOD MAC
Rumours (1977)
Le neuvième album le plus vendu de l'Histoire


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



- Oskar Andersson (chant, guitares)
- Sammy Ouirra (guitares, choeurs)
- Linus Fritzson (batterie)
- Joseph Max (basse)


1. Shadow Gold
2. Burning Sky
3. Crimson Past
4. Falling In The Black
5. Running Away
6. Here On My Own
7. Lost In A Dream
8. Give Me To The Night
9. Under The Moonlight Sky



             



1999 - 2021 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod