Recherche avancée       Liste groupes



      
SOUL-JAZZ  |  STUDIO

Commentaires (5)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

1969 Blue Mode

Reuben WILSON - Blue Mode (1969)
Par DERWIJES le 19 Avril 2021          Consultée 228 fois

Sans être aussi connu que Dr. Lonnie SMITH ou Lonnie LINSTON SMITH, Reuben WILSON est un organiste de jazz qui mérite qu'on parle de lui.
Sans grand succès à son actif, il a néanmoins navigué sa barque avec aisance au fil d'une discographie solide et intègre qui lui a permis de se faire un nom dans la jungle du jazz.

Né en Oklahoma en 1935, il commence véritablement sa carrière à Los Angeles avant de partir pour New York où il réside encore aujourd'hui avec sa femme et ses deux enfants. Admis très tôt dans la prestigieuse écurie de Blue Note qui surfe alors sur la vague soul-jazz, il ne rechigne pas à suivre le mouvement mais n'a pas peur de sortir du cadre lorsqu'il l'entend pour proposer autre chose. C'est pendant les années 70 qu'il est le plus actif, sans toutefois bénéficier de beaucoup de succès. Il lui faut attendre les années 90 pour être reconnu, grâce à la nouvelle génération de l'acid jazz et du rap qui le sample généreusement et le fait connaître. Il peut remercier A TRIBE CALLED QUEST, NAS et BRAND NEW HEAVIES pour cela !

Son premier album était correct mais convenu, et son deuxième mélangeait Black Power et free jazz sans convaincre. Non, c'est vraiment avec son troisième album qu'il se trouve. La pochette est en soi un motif suffisant pour l'écouter : un tableau de Mati KLARWEIN (auteur de la pochette de Bitches Brew), mais aussi avec les musiciens : John MANNING au saxophone, Melvin SPARKS à la guitare et Tommy DERRICK à la batterie pour six morceaux jazz-soul/funk comme on les aime, pleins de groove !
Son style urbain se prête à merveille à une reprise du "Knock on Wood" d'Eddie FLOYD, ce fameux standard de la Stax qui ne demandait qu'à être repris en version jazz. A l'exception de celle d'Otis REDDING & Carla THOMAS et celle de Wilson PICKETT, c'est ma reprise préférée du morceau, bien au-dessus de la version plastic soul de David BOWIE (ça me peine beaucoup de l'écrire, mais il faut le dire) et de la version disco d'Amii STEWART ou blues d'Eric CLAPTON. Tout à fait à son aise dans une tempête funk pareille, il sait aussi créer des moments d'accalmie avec "Twenty-Five Miles", entre les jams relaxées et relaxantes "Bus Ride" et "Orange Peel".

Non, Blue Mode n'invente rien. Au contraire, il est très heureux de venir consolider l'édifice soul-jazz avec ses six morceaux solides mais diablement efficaces. Oui, il ne recèle aucune surprise et pour peu qu'on connaisse le genre, on sait d'avance où vont aller les morceaux, mais il ne déçoit jamais et s'écoute avec un plaisir toujours renouvelé. Que demander de plus à un album, vraiment ?

A lire aussi en JAZZ par DERWIJES :


Horace SILVER
The Cape Verdean Blues (1965)
La musique en héritage, part 2




Pat MARTINO
Nexus (2015)
Deux à deux


Marquez et partagez





 
   DERWIJES

 
  N/A



- Reuben Wilson (orgue)
- John Manning (saxophone)
- Melvin Sparks (guitare)
- Tommy Derrick (batterie)


1. Bambu
2. Knock On Wood
3. Bus Ride
4. Orange Peel
5. Twenty-five Miles
6. Blue Mode



             



1999 - 2021 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod