Recherche avancée       Liste groupes



      
PUNK-ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


The VIBRATORS - On The Guest List (2013)
Par NESTOR le 8 Juillet 2021          Consultée 285 fois

"Hope I die before I get old" rugissait Roger Daltrey (The WHO) qui du haut de ses 21 ans n’envisageait certainement pas continuer à clamer ce slogan géronticide cinquante ans plus tard. Nul doute que près de quarante ans après leurs débuts, les trublions arrogants de The VIBRATORS doivent être tout aussi médusés d’être toujours présents pour répandre leur Punk Rock. Et bien loin de nous pondre un disque nostalgique ou vieillot, les britanniques nous offrent treize nouveaux morceaux qui tiennent singulièrement la route accompagnés de la relecture de trois de leurs premiers succès ; "Baby Baby" et "Whips and Furs" tous deux issus de leur premier album, Pure Mania (1977) et "Automatic Lover", tiré de V2 (1978)

Pour cette occasion ils se sont fait accompagner pas une foultitude d’artistes œuvrant dans un registre assez proche du leur. On a ainsi le plaisir de reconnaître entre autre, Hugh Cornwell (STRANGLERS), Brian James (The DAMNED), Nicky Garratt (UK SUBS), Chris SPEDDING, Ross The Boss (MANOWAR, The DICTATORS), Campino (DIE TOTEN HOSEN), ou bien Wayne Kramer (MC5). C'est donc peu dire que la guest list est chargée. Mais cette abondance d’invités, principalement au chant, ne nuit en aucune mesure à l’homogénéité de l’ensemble car les voix évoluent majoritairement dans un style assez homogène qui navigue entre celui de Johnny CASH et celui de Iggy POP. Les guitares sont également une réussite, avec notamment l’adjonction de soli dont la présence permet au groupe de faire évoluer son style en s’affranchissant un peu de son étiquette Punk traditionnel.

Et de fait, il serait très réducteur de ne voir en The VIBRATORS qu’un groupe de Punk Rock basique. Au fil du temps leur propos s’est diversifié. Ainsi le joyeusement bordélique "Vodoo Eye" donne-t-il plutôt dans le Honky Tonk, alors que la relecture de "Whip & Fur" et sa basse vrombissante, nous renvoie vers une Pop très légèrement mâtinée de Punk Californien. Et que dire du mid tempo aux accents désabusés qu’est "Rock 'n Roll Clown", ou d’un "Stalker" aux accents très typés Hard Rock ?

Mais c’est bien lorsqu'il donne dans un Punk Rock rugueux et entraînant que le groupe se montre le plus intéressant. Que ce soit avec les sautillants "Rain To Town" et son break étrange ou bien le plus sombre "Birdland Is Closed", les vibromasseurs nous prouvent alors que leurs piles ne sont pas déchargées et qu’ils savent encore nous faire grimper au rideau. Dans un registre encore plus festif, la (Nième) relecture de leur "It" "Baby Baby", avec la collaboration de Campino, se révèle également très réjouissante.

Bien que d’un niveau un peu inégal, ce disque exhale une fraîcheur surprenante au regard du CV de ses créateurs. Délesté de cinq à six titres, il aurait certainement gagné en nervosité et en efficacité pour s’imposer comme un classique du genre. Mais il est la preuve qu'après quasiment un demi siècle d'activité, ces papis du Punk sont encore bien verts. D'ailleurs, à ce jour cinq autres albums ont suivi ce On The Guest List, et ce même si une partie d'entre eux sont clairement tournées vers le passé et la célébration de leurs premiers opus.

A lire aussi en PUNK-ROCK par NESTOR :


Les SHERIFF
Grand Bombardement Tardif (2021)
Le rock ? C'est ici !




Les SHERIFF
Pan! (1987)
Première déflagration punk rock des sheriff


Marquez et partagez





 
   NESTOR

 
  N/A



- Eddie (batterie)
- Ian ‘knox’ Carnochan (guitare)
- Pete (basse)


1. View From My Cadillac
2. 2nd Skin
3. Automatic Lover
4. Every Dog
5. Prisoner In The Mirror
6. Turn Up The Heat
7. Rain To Town
8. Baby Baby
9. Birdland Is Closed
10. One More
11. My Stalker
12. Rock 'n Roll Clown
13. The Ohio
14. Whips And Furs
15. Long Beach Police
16. Voodoo Eye



             



1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod