Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : David Bowie

ROVER - Eiskeller (2021)
Par NESTOR le 2 Août 2021          Consultée 579 fois

Est-ce du fait de la légère déception exprimée par Chipstouille dans la chronique de son deuxième album que ROVER a pris autant de temps pour peaufiner son successeur ? Toujours est-il qu’il a fallu attendre pas moins de six années pour que Let It Glow voit un nouvel opus lui succéder. Pourtant, ce ne sont pas les problèmes de personnel qui ont dû perturber Thimothée Regnier, le grand timonier de ROVER. En effet, celui-ci a écrit, composé, interprété, enregistré et produit ce troisième album tout seul. Il n’y a guère que pour le mixage que le bonhomme a consenti à partager la tâche avec une tierce personne. Cette capacité à tout faire est d’autant plus impressionnante que l’on ne peut que s’incliner devant un résultat qui est à même de forcer le respect.

Car si certaines des réserves émises par Chipstouille en 2016 peuvent toujours être d’actualité, à savoir une tendance qu’a l’artiste à un peu trop gommer le relief et les sentiments de ses compositions, la qualité de l’interprétation est telle qu’elle permet de passer outre cette petite faiblesse.
Entrons donc un peu plus en profondeur dans ce Eiskeller (glacière en allemand), dont le nom fait référence au lieu dans lequel il a été conçu. A savoir les anciennes Glacières souterraines Saint-Gilles, situées à Bruxelles. Un ancien site industriel reconverti en ateliers et locaux de répétition.

Ce troisième album est un recueil apaisé et feutré de titres qui s’écoulent paresseusement tout en douceur. Dans un style qui oscille entre Pop sucrée et Pop minimaliste. Sucrée car l’expression se fait tout en douceur. Que ce soit au travers d’un chant feutré et doux, que par l’intermédiaire de mélodies qui nous caressent délicatement dans le sens du poil. Minimaliste car l’orchestration, assez frugale, fait la part belle au couple chant / guitare, les claviers ne venant étoffer ces derniers qu’en de rares occasions : "To This Tree", "Venise Hat", "Rising High", "From The Stars", "Roger Moore".

Pour autant, l’espace sonore est bien occupé et la prestation de Thimothée Regnier n’apparait pas étique ou indigente, notamment du fait d’arrangements très opportuns. Et même lorsqu’au détour d’un "Eiskeller" le musicien opte pour un minimalisme quasi absolu, se contentant de rares notes de piano et d’une voix qui semble émerger avec peine d’un fond d’une caverne, il parvient tout de même à se montrer touchant. Nous ne sommes alors toutefois pas loin de l’exercice de style un peu périlleux. C’est également le cas avec "Cold And Tired", mais là, avec nettement moins de réussite.

Mister Regnier se montre en effet bien plus convaincant lorsqu’il étoffe ses morceaux, comme cela peut être le cas avec "Woys", ou bien l’excellent single "Roger Moore". Ou lorsqu’il nous entraine dans une belle errance éthérée avec "Rising High". L’influence des BEATLES, qu’il revendique ouvertement, si elle est assez sensible sur "From the Start", est de manière générale bien digérée et essentiellement sensible dans cette aptitude à construire ses morceaux autours d’harmonies et de mélodies ciselées aux petits ognons. De manière ironique sur "Wasted Love", on pense plutôt à JELLYFISH, un groupe lui-même très fortement inspiré des BEATLES.

Un ou deux titres plus dynamiques auraient peut-être réhaussé l’ensemble et permis de encore mieux mettre en valeur les très bons morceaux qui composent ce Eiskeller. A cet effet, "Burning Flag", certainement la chanson la plus pêchue de l’album, apparait encore bien timorée et calme pour faire office de rehausseur de goût. En cela je rejoints un peu l’analyse de Chipstouille. Mais force est de constater que ROVER, grâce à une classe indéniable, parvient à passer outre cette petite réserve. Et que ce Eiskeller nous propose une belle balade sentimentale et épurée.

A lire aussi en ROCK par NESTOR :


REPS
Reps (2020)
Un très bon premier disque de rock festif




Charlelie COUTURE
Fort Rêveur (2011)
Toujours rock


Marquez et partagez







 
   NESTOR

 
  N/A



- Thimotée Regnier (chant, tous instruments)


1. To This Tree
2. Venise Hat
3. Roger Moore
4. For Ages
5. Cold And Tired
6. Rising High
7. Wasted Love
8. Silent Fate
9. I Still Walk
10. From The Start
11. Burning Flag
12. Eiskeller
13. Woys



             



1999 - 2021 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod