Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK GOTHIQUE SOFT  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


STRANGE BOUTIQUE - The Loved One (1991)
Par RICHARD le 11 Septembre 2021          Consultée 93 fois

Avec la parution de Jet Stream, le nouveau trois titres sorti en cette toute fin de printemps, l'occasion était bien trop belle pour ne pas s'attarder sur ce groupe américain discret, mais ô combien essentiel, des univers gothiques et ainsi prendre ensemble la machine à remonter le temps des ténèbres. The Loved One son premier album est paru en 1991. Les mondes sombres en ces temps lointains étaient en phase de convalescence prolongée. La vague choucroute électronique teutonne n'avait pas encore envahi totalement pour le pire cette sphère si discrète. Il fallait se contenter en ce début de décennie de sous SISTERS OF MERCY pénibles type ROSETTA STONE et autres NOSFERATU. Et tout à coup, sans crier gare, l'espoir et la lumière vinrent de Washington.

Si les fans de musique sombre ont retenu le nom de STRANGE BOUTIQUE, c'est que sa chanteuse n'est ni plus ni moins que l'extraordinaire et iconique Monica Richards qui officiera quelques années plus tard au sein des cultes FAITH AND THE MUSE, entité qu'elle partagera avec l'imposant et talentueux William Faith. La sensuelle Américaine en plus de son talent pouvait compter sur des acolytes de choc. Que ce soit le talentueux guitariste Fred 'Freak' Smith disparu tragiquement, tué dans la rue en 2017 (il était sans domicile fixe), le discret bassiste Steve Willett ou le métronomique batteur Danny Ingram, les Américains avaient de la classe hantée à revendre et ce fut globalement chose faite avec ces onze titres.

STRANGE BOUTIQUE, c'est du rock gothique soft qui se teinte le plus souvent, pour notre plus grand bonheur, d'atours pop. Ici, il n'est pas question de catacombes qui suintent l'humidité ni d'entretiens avec des vampires. Les morceaux proposés par le quatuor, même rappelant parfois MEPHISTO WALZ en moins corrosif et tranchant, n'appartiennent vraiment qu'à eux-mêmes. Ce n'est pas évidemment faire affront aux trois garçons de dire que la majeure partie de la saveur de The Loved One repose sur la voix de Richards. Elle possède déjà ce timbre si particulier à la fois légèrement nasillard (l'enlevé "Quicksand Minds") et parfois tellement si proche de celui de SIOUXSIE (le définitif et meilleur morceau "We Treat The Blindness"). Sa voix est néanmoins encore en devenir. Elle ne possède pas encore le merveilleux éventail de possibilités qui s'ouvrira dans ses prochaines années. Si la belle Américaine se taille la part du lion, ses acolytes ne font pas pour autant de la figuration.

Il suffit d'écouter à ce titre l’entraînante rythmique impulsée par le classique "De Milo" pour se dire que les Yankees savent taper juste. Les parties de guitare de Fred Smith, quant à elles, doivent tout autant à des notes inspirées d'un death-rock lumineux (le haché et surprenant "The Flatterer") qu'à celles d'un gothique rock des plus orthodoxes (le pêchu "In The Lonely Trees"). The Loved One est un bel album à guitare discrète (l'émouvant "A Certain Euphoria"). La patte de Smith sait se faire variée, légère et incisive à la fois. Il prend même le risque de passer au filtre pop le côté poisseux et parfois malsain inhérent à ces genres. Je serai néanmoins honnête. Même si j'apprécie grandement la carrière de Richards, cette première galette n'est pas exempte de légers défauts. Les morceaux ont parfois une légère linéarité qui leur enlève le petit plus qui fait d'emblée un premier album marquant.

Dans le désert musical de ce début de décennie, l'apparition de STRANGE BOUTIQUE a fait un bien fou. Les Américains ont placé au centre de leur propos de grises mélodies qui s'avèrent trente ans plus tard leur création toujours aussi pertinentes. Une salvatrice petite bouffée d'oxygène.

A lire aussi en ROCK par RICHARD :


MORTHEM VLADE ART
Herbo Dou Diable (1997)
Leçon des Ténèbres




The DAYSLEEPERS
Creation (2018)
Déjà un classique dream pop


Marquez et partagez





 
   RICHARD

 
  N/A



- Monica Richards (chant)
- Fred Smith (guitare)
- Steve Willett (basse)
- Danny Ingram (batterie)


1. Terpsichore
2. Quicksand Minds
3. We Treat The Blindness
4. Remedios The Beauty
5. A Certain Euphoria
6. A Happy Death
7. De Milo
8. The Flatterer
9. Drown
10. Black Sun



             



1999 - 2021 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod