Recherche avancée       Liste groupes



      
PUNK/ROCK CELTIQUE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

2021 Hope
 

- Style : Sir Reg, Flogging Molly, The Stanfields , The Wakes

FEROCIOUS DOG - Hope (2021)
Par GEGERS le 27 Octobre 2021          Consultée 249 fois

FEROCIOUS DOG donne l'impression de jouer comme si sa vie en dépendait. Et pour le leader du groupe Lee Bonsall, cette expression peut sembler on ne peut plus vraie. Le musicien, en effet, a perdu son fils, vétéran de la guerre en Afghanistan, rongé par un stress post-traumatique qui lui a fait commettre l'irréparable à son retour au pays. Et alors que FEROCIOUS DOG, fondé en 1988, était surtout un groupe live, le voici qui publie son premier album en 2013, l'année suivant le décès du fils de Lee. La musique comme une catharsis ?

Naturellement, la musique des Britanniques est entièrement frappée du sceau de la perte et de la réintégration dans la société des soldats ayant vécu des traumatismes durant les conflits auxquels ils ont pris part. Ceci donne au punk/rock celtique du groupe une saveur particulière, douce-amère, qui tempère le côté festif de la musique du groupe et apporte du sens à se démarche. FEROCIOUS DOG, comme beaucoup de groupes pratiquant le même style que lui, se fait le porte-voix des classes laborieuses, des petites gens. Finalement, le groupe ne parle jamais de lui dans ses chansons, mais parle des autres, des difficultés, des injustices, de ces putains de vicissitudes qui font de l'existence une longue succession de souffrances.

Après une introduction maritime, l'album débute néanmoins sous des auspices plutôt entrainantes avec "Haul Away Joe", un "sea shanty" (chant de pêcheurs) du 18ème porté ici par des arrangements punk électrique à la fois traditionnels dans la mise en œuvre et irrésistibles dans l'interprétation. "Pentrich Rising", ode aux cols bleus sur fond de soulèvement populaire en 1817, poursuit dans cette veine punk-folk, mettant en avant banjo et violon dans une ambiance urgente et intense rappelant le groupe SIR REG. Une savoureuse réussite. Le groupe se révèle ensuite dans toute sa subtilité et sa délicatesse, offrant avec "Broken Soldier" une splendide chanson folk, essentiellement acoustique, consacrée fort justement au sujet de la gestion du stress post-traumatique des vétérans. Il y a beaucoup de respect et d'humilité dans ce titre somme toute rythmé, presque entraînant, dont la beauté simple réside dans son authenticité. "1914" lui succède à merveille, évoquant l'espoir dans une veine à la GREAT BIG SEA, le morceau se faisant une ballade à la fois complexe et immédiate, dotée d'une belle montée en intensité.

Le punk, brut et sans filtre, et finalement peu présent (retenons "Punk Police", qui œuvre dans cette veine), et souvent agrémenté d'intonations folk qui lui apportent substance et épaisseur. C'est ce que l'on retient par exemple de "Exiled Life", dont l'intensité est portée par un rythme frénétique, de "Victims", qui offre sans aucun doute le meilleur lick de violon de l'année dans le genre (quel titre !), de "Slade the Traveller", dont les percussions et la basse sautillantes devraient faire fureur en live, ou encore du traditionnel écossais "Parting Glass" dont les intonations mélodiques peuvent rappeler le morceau "Cad E Sin Don Te Sin" de TRI YANN.

Il y en a bien plus encore, entre l'ode à Paul Watson de l'organisation Sea Shepherd sur le morceau du même nom, le long "The Hope" qui, donnant son nom à l'album, met en œuvre piano, guitares et violons pour se faire une ballade alambiquée et audacieuse, d'une splendeur désarmante. On ressort de l'écoute de l'album avec l'impression d'avoir écouté un punk celtique mûr et mû par un besoin profond de servir avec humilité et simplicité des textes narrant la vie, la votre, la mienne, avec ses peines, ses difficultés, ses espoirs. Bien sûr, FEROCIOUS DOG ne réinvente pas le style, mais le pratique avec une séduisante intensité, et livre quelques perles qui font de l'album un délice de bout en bout. En respectant les canons du genre, les Britanniques proposent un album profondément personnel, tout autant qu'universel.

A lire aussi en PUNK-ROCK par GEGERS :


IRISH MOUTARDE
Perdition (2018)
Déflagration sonore




The BLACK TARTAN CLAN
Don't Walk Alone (2013)
La réponse européenne au punk celtique US


Marquez et partagez





 
   GEGERS

 
  N/A



- Ken Bonsall (chant, guitare)
- Dan Booth (violon)
- John Alexander (basse)
- Alex Smith (batterie)
- Ryan Brooks (guitare)
- Sam Wood (multi-instrumentiste)


1. Port Isaac
2. Haul Away Joe
3. Pentrich Rising
4. Victims
5. Broken Soldier
6. The Hope
7. Exiled Life (the Chase)
8. Khatyn
9. 1914
10. Born Under Punches
11. Punk Police
12. Slade The Traveller
13. Parting Glass
14. Sea Shepherd
15. Will You



             



1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod