Recherche avancée       Liste groupes



      
CHIPTUNES  |  B.O JEUX-VIDEO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


B.O JEUX-VIDEO

1991 Mystic Quest [gb] Ost
 

- Style : Nobuo Uematsu
- Membre : Divers Jeux Video
- Style + Membre : Sq Series, Square Enix

Kenji ITO - Mystic Quest [gb] Ost (1991)
Par CHIPSTOUILLE le 10 Mars 2022          Consultée 562 fois

Le succès de Final Fantasy a conduit la société Squaresoft à rapidement focaliser son offre sur les RPG. Des jeux posés et beaucoup plus longs qui se concentrent moins sur l’action. Pour mettre en musique tout ceci, Nobuo UEMATSU seul ne parvenait plus à suffire, aussi la société recruta pour l’épauler Kenji ITO. Les deux compositeurs se partagèrent tout d’abord le travail sur Sa・Ga2: Hihō Densetsu, jeu sans rapport avec Final Fantasy sur le papier (si ce n’est de lointaines influences), et pourtant renommé Final Fantasy Legend II lors de sa sortie aux Etats-Unis.

Fort de ses succès à répétition, à l’aune des années 90 la société chercha de nouveau à étendre son catalogue, sans toutefois s’éloigner de sa cible privilégiée. C’est ainsi que naquit Seiken Densetsu, la légende de l’épée, premier épisode d'une licence plus connue sous le nom de Mana. Le terme a été décliné dans chacun des titres de la série (dont le plus célèbre Secret of mana pour Seiken Densetsu 2). Le sous-titre Final Fantasy Adventure présent dès sa sortie japonaise, fut repris tel quel en Amérique du Nord, pour finalement être changé une dernière fois en Europe en Mystic Quest. Traduction plus qu’approximative, qui a donc perdu entre-temps la vertu explicative du sous-titre original concernant son contenu. Cela en faisait cependant le premier Final Fantasy a avoir officiellement été exporté en Europe, et donc le premier auquel j'ai joué.

Mystic Quest est en effet un Final Fantasy 'old school' décliné au genre « aventure ». Le terme faisait ici encore référence au fameux "Adventure" de Warren Robinett (1). Jeu ayant notamment inspiré The Legend of Zelda (2) dont Mystic Quest reprend de nombreuses idées.

S’il a fallu au self-made man UEMATSU plusieurs tours de chauffe avant de nous éblouir, Kenji ITO a une formation de compositeur et cela s’entend. Face aux capacités très limitées de la (3) Game Boy, il a donc rapidement pris ses marques. Ce premier essai solo est en effet un coup de maître. On reconnait ici le mélange de musique savante occidentale et de tradition moyen-orientale qui avait été employée par UEMATSU sur Final Fantasy II (et Cleopatra no Maho). Ce n'est pas que pour son énigme à base de 8 que l'on se souvient des palmiers et du désert de Mystic Quest. Tout jeu pour enfant qu’il est, Mystic Quest nous conte une histoire tragique. Dès le début, nous sommes jetés en prison et condamnés à faire le gladiateur. Le monstre que l’on doit affronter est terrifiant et la musique épique est complètement adaptée. Ça crachouille dans les écouteurs certes, mais que c’est beau, que c’est prenant, et que c’est triste !

Ce niveau de qualité mélodique, Kenji ITO n’en démord pas de tout le jeu. Bien que lors de nos parties, le tout s'avère répétitif, les ritournelles s'avèrent prenantes. Les chromatismes des thèmes de donjons sont étourdissants. Les courses-poursuites en mode mineur sont désespérantes. Kenji ITO réussit tout. On ne déplore que le niveau de quelques rares thèmes bucoliques très courts, lesquels sont plutôt une spécialité de UEMATSU. A noter à ce sujet que l’on retrouve le fameux thème des Chocobos. Ils disparurent dès le second Seiken Densetsu (Secret of Mana) mis en musique par Hiroki KIKUTA. Cette bande son n’est donc pas strictement et entièrement signée Kenji ITO. Qui saurait d’ailleurs dire quelle part d’influence Nobuo UEMATSU a eu sur lui ? Il semble en effet que par la suite, sur la série des Sa.Ga qu’il va reprendre à son compte pour les 3 épisodes Super Famicom, le compositeur ait fait preuve de plus de personnalité. Sur ce premier essai solo, l’ombre du UEMATSU des premiers Final Fantasy planait encore.

Je ne serais cependant pas surpris que l’influence ait été mutuelle. C’est bien à partir de l’arrivée de Kenji ITO chez Squaresoft que la qualité du travail de UEMATSU a significativement augmenté. L’intéressé ne s’en est d’ailleurs jamais caché, il a toujours eu à cœur d’apprendre le plus possible de ses collègues. D’un jeu à l’autre, si vous creusez un peu la question, cela s’entend.

Aussi excellente soit néanmoins sa partition, je ne peux décerner à cette œuvre la note suprême. La Game Boy en effet, est extrêmement limitée d’un point de vue sonore. Gunpei Yokoi le concepteur de la console avait eu deux missions : faible coût et économie de batterie. Deux facteurs qui ont été déterminants dans son succès. La Game Boy crache donc ses tripes, comme d'habitude. On remarque que l’usage du vibrato nécessite une deuxième note séparée. On entend donc une légère interruption à chaque itération. C’est en particulier le cas dans le thème de l’écran titre. On a donc l'impression d'écouter un vieux disque vinyle poussiéreux. D’autres artefacts viennent parfois brouiller les pistes. Avec les années, aucun de ces défauts ne revêt de charme désuet. Même son remake (4) sorti sur Game Boy Advance n’y a rien changé. C'est son portage sur Switch, dans Collection of Mana, qui a enfin permis d'obtenir un son plus clair. Malheureusement, aucune capture de cette version ne semble disponible aujourd'hui.


(1) Le jeu Adventure est notamment évoqué dans Ready Player One (le film de Spielberg a minima) ainsi que dans la première saison de l’excellente série Halt and Catch Fire. Le jeu est notamment resté célèbre pour contenir une salle cachée où l’on pouvait découvrir le nom de son concepteur. Chose qui n’était pas autorisée à l’époque par les sociétés produisant les jeux. Cette expression artistique témoignait du sentiment grandissant de perte d’identité et de manque de reconnaissance des individus dans le monde de l’entreprise.
(2) Au début des années 90, il faut savoir que les Actions-RPG japonais étaient essentiellement des clones. Soit de Ys (et même de Dragon Slayer qui lui a précédé) ou du tout premier Zelda (cf. Neutopia I & II, Star Tropics ou Golden Axe Warrior). Mystic Quest, tout jeu Game Boy qu’il est, constituait une petite révolution en soi. Bien qu’aucune de ses idées n’ait réellement été novatrice, cette fusion des genres permis d’entériner la formule action-RPG pour de bon. Même la série Ys finit par la décalquer à partir de son Vème épisode. La série Zelda de même sans perdre sa spécificité, s’en est depuis son premier épisode largement rapprochée.
(3) Vous êtes peut-être au courant du contentieux (complètement rétroactif qui plus est, super utile !) autour du genre de cette console. Je persiste donc à dire 'la' Game Boy en connaissance de cause. Autant j’ai corrigé ma prononciation de Game Gear depuis longtemps, autant je continue à parler de toutes les consoles (comme les voitures) au féminin. C’est une contraction de « la console game boy », c’est logique car c’en est l’usage. Je dis également LE super Game Boy au même titre car il s’agit de l’adapteur Super Game Boy et non pas d’une console. « Le Game Boy » aura beau être mentionné dans sa notice d’origine, il s’agit d’une invention du marketing français (ou francophone) qui n’a pas prise. Ce sont les mêmes qui avaient décrété (ou persisté dans l’idée) que les jeux-vidéo n’étaient pas pour les filles. Donc je dis LA Game Boy et je le revendique. C’est même limite un positionnement politique. Déjà que j’ai parfois du mal avec les académiciens (« cédérom » ? Pourquoi pas èreuhère, bédéhaisème ou achetague tant qu’on y est ?), ce n’est pas un marketeux qui va m’apprendre rétroactivement à parler le français.
(4) Sword of Mana, qui jouit donc d’une version remixée. Quel dommage que celui-ci n’ait pas été proposé dans la compilation Collection of mana. Encore un raté de Square-Enix !

A lire aussi en MUSIQUE ÉLECTRONIQUE par CHIPSTOUILLE :


Hitoshi SAKIMOTO
Final Fantasy Tactics Ost (avec Masaharu Iwata) (1997)
A kind of magic




BALDOCASTER
Visions (2021)
Made in Normandy


Marquez et partagez





 
   CHIPSTOUILLE

 
  N/A



- Kenji Ito (composition)


1. Rising Sun
2. Fighting Arena
3. Requiem
4. Glance Dukedom
5. Julius' Ambition
6. In Sorrow
7. Mana's Mansion
8. Village
9. Birth Of Chocobo
10. Theme Of Chocobo
11. Dungeon 1
12. Dungeon 2
13. Danger!
14. Royal Palace
15. Dungeon 3
16. Let Thoughts Ride On Knowledge
17. Fight 1
18. Final Battle
19. Jingle
20. Moogles
21. Fight 2
22. Endless Battlefield
23. Legend Forever
24. Mana Palace
25. Dwarves' Theme4
26. In Search Of The Sacred Sword
27. Jema's Realization
28. Fanfare
29. Tension
30. Uneasiness



             



1999 - 2024 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod