Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK CELTIQUE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Transpher, Soldat Louis, Oubéret, Strollad
 

 Site Officiel (1107)

KALFFA - Dimanche Chouchen (2022)
Par GEGERS le 25 Juin 2022          Consultée 473 fois

Sens, dans l'Yonne. Altitude maximale : 205 m. Ce n'est pas le pays du Mont Blanc, des bouquetins et des séracs, mais pourtant les membres de KALFFA, qui sont originaires de cette bourgade située près d'Auxerre, sont des alpinistes. Durant de très longs mois, le groupe a gravi l'incertitude des lendemains qui déchantent, s'est débattu dans la litanie interminable des annulations et des reports de concerts, dans un blizzard sans accalmie à l'horizon. Pour un groupe indépendant, pour qui rentrer dans ses frais est un souci du quotidien, la crise dont nous sortons tout juste aura été une épreuve à l'issue incertaine.

Mais avec abnégation et optimiste, KALFFA s'est accroché au rocher. Loin de rendre les armes, le groupe a évité le "syndrome Vercingétorix" pour retrouver la route et son public avec ce nouvel album, pierre supplémentaire d'un brillant édifice témoignant d'une vitalité intacte et d'une inspiration féconde. Dimanche Chouchen est la respiration dont avait besoin le groupe pour se rassurer et aller de l'avant, partir à l'abordage des salles de concerts et des scènes de festivals avec sous le bras une douzaine de morceaux bariolés, à l'image du groupe.

"Erig" resitue en un instant la musique du groupe pour ceux qui auraient pris le large : un rock celtique, entraînant, hédoniste, dont l'intérêt doit beaucoup à cette alchimie naturelle entre le côté contemporain des instruments rythmiques, de la guitare, et l'aspect savoureusement traditionnel d'un violon virevoltant qui ponctue les morceaux de brillantes envolées mélodiques. Il ne faut pas chercher plus loin que ça. Adepte du do-it-yourself (l'album est enregistré par le groupe et mixé par Fred Rochette, technicien et artiste de renom qui accompagne les KALFFA depuis 2016), le quartet Icaunais mise également beaucoup sur la qualité d'interprétation de son chanteur et auteur David Chaumont qui, sans avoir une grande voix, se fait un conteur charismatique dont les textes prennent vie dès la première écoute et font travailler l'imagination de l'auditeur. Mid-tempo doté d'une grande classe, "Brennus" narre ainsi, factuellement et sans fioritures, l'épopée de ce chef gaulois de la tribu des Sénons, qui ont donné leur nom à la ville de Sens.

"Dimanche Chouchen", un peu à la manière de "La Kangourou" (même s'il n'y a pas tout à fait la même envergure fédératrice) est sans conteste le morceau "tête de gondole" de l'album. And-dro dont les "lalalo" font mouche immédiatement, ce morceau est un mid-tempo aux lignes mélodiques irrésistibles. Le refrain, à la gloire de cet emblématique hydromel breton, est un modèle du genre, tandis que, à nouveau, le violon constitue une délectable cerise sur un délicieux gâteau. La qualité générale de l'album est tout bonnement bluffante : la ballade folk "Kenavo My Love" permet de prendre la mesure du travail de la basse, mais aussi et surtout de la guitare électrique, virtuose et resplendissante. En véritable guitar-hero, Ludovic Dagobert nous régale par ses soli exécutés avec feeling et technique. "A Lorient", interprétation d'un morceau traditionnel, rappelle les chansons à répondre de TRI YANN et réaffirme un peu plus, si cela été nécessaire, les inclinations celtiques de la formation. Très électrique, Breton dans l'âme, ce morceau est parfaitement interprété. Autre grand moment, le morceau "Naïa", agrémenté de savoureuses nappes de violon, doublées en harmonie, que l'on aurait souhaité plus longues. Le violon, encore lui, nous régale sur l'introduction de "Courte Vie", titre rock qui évoque étrangement l'univers de Stephan EICHER (période Louanges). Surprenant et très réussi. Sautillant, "Courte vie" est pour sa part un morceau taillé pour le live, dont l'impact se fait moins percutant sur album. "La Dame de Pierres", qui évoque l'incendie de Notre Dame de Paris, se fait une ballade sombre aux ambiances éthérées, apportant une variété bienvenue sur l'album. "Congénères", relecture réussie d'un vieux morceau, se fait classique mais efficace, porté par une mélodie résolument bretonnante. La fin d'album se fait également intéressante, entre "Le Jour du Pardon", dont le texte anti-religieux est fort et percutant, et "Il part", un morceau à la mélodie splendide, dont on apprécie le texte, la bombarde, la caisse-claire écossaise et cette fragilité dans la voix qui décuple l'intensité de l'interprétation. Une fin d'album toute en humanité et en retenue.

En réaffirmant les bases de cette musique rock celtique qu'il maîtrise à la perfection, KALFFA nous propose également avec Dimanche Chouchen un album virtuose agrémenté de lignes de violon et de guitare électrique tout bonnement bluffantes. Si cette qualité d'interprétation pouvait naturellement se faire entendre sur les réalisations passées, la mise en son et le placement de ces parties mélodiques dans les morceaux leur confère une dimension supérieure. Il est évident que le groupe a mis à profit le temps disponible pour affiner ses morceaux et leur donner une délectable substance. Plus qu'un album prétexte pour partir en tournée, Dimanche Chouchen est un album de rock celtique très chaudement recommandable.

Indépendant, le groupe vit grâce à son public. Achetez l'album : http://www.kalffa.com/

A lire aussi en ROCK/FOLK CELTIQUE par GEGERS :


FIDDLER'S GREEN
25 Blarney Roses (2015)
Un avant-goût de l'immortalité




Alan DOYLE
So Let's Go (2015)
Qu'y a-t-il de plus simple qu'un rayon de soleil ?


Marquez et partagez







 
   GEGERS

 
  N/A



- David Chaumon (chant)
- Ludovic Dagobert (guitare, banjo, vielle à manche, basse, claviers)
- Didier Jarret (batterie, caisse claire écossaise)
- Emma Sempere (violon)


1. Erig
2. Brennus
3. Dimanche Chouchen
4. Kenavo My Love
5. Oh Tu Me Dis
6. A Lorient
7. Courte Vie
8. La Dame De Pierres
9. Congénères
10. Naïa
11. Jour Du Pardon
12. Il Part



             



1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod